Avertissement


Download 52.66 Kb.

Sana06.06.2017
Hajmi52.66 Kb.

SACD 2014 

Guillet Pipo - bérénice de cassaniouze version proscenium 



AVERTISSEMENT

 

 

Ce texte a été téléchargé depuis le site 

 

http://www.leproscenium.com

 

 

 

Ce texte est protégé par les droits d’auteur.

 

 

En  conséquence  avant  son  exploitation  vous  devez  obtenir 

l’autorisation de l’

auteur  soit  directement  auprès  de  lui,  soit  auprès  de 

l’organisme qui gère ses droits.

 

Cela  peut  être  la 

SACD

  pour  la  France,  la 

SABAM

  pour  la  Belgique,  la 

SSA

  pour  la  Suisse,  la 

SACD  Canada

  pour  le  Canada  ou  d'autres 

organismes.  A  vous  de  voir  avec  l'auteur  et/ou  sur  la  fiche  de 

présentation du texte. 

 

Pour  les  textes  des  auteurs  membres  de  la  SACD,  la  SACD  peut  faire 

interdire la représentation le soir même si l'autorisation de jouer n'a pas 

été obtenue par la troupe. 

Le réseau national des représentants de la SACD (et leurs homologues 

à  l'étranger)  veille  au  respect  des  droits  des  auteurs  et  vérifie  que  les 

autorisations ont été obtenues et les droits payés, même a posteriori.

 

Lors  de  sa  représentation  la  structure  de  représentation (théâtre, MJC, 

festival…) doit s’acquitter des droits d’auteur et la troupe doit produire 

le  justificatif  d’autorisation  de  jouer.  Le 

non  respect  de  ces  règles 

entraine des sanctions (financières entre autres) pour la troupe et pour 

la structure de représentation. 

 

Ceci n’est pas une recommandation, mais une 

obligation, y compris pour les troupes amateurs.

 

Merci de respecter les droits des auteurs afin que les troupes et le 

public puissent toujours profiter de nouveaux textes.

 

 



SACD 2014 

Guillet Pipo - bérénice de cassaniouze version proscenium 



 

 

 

 

 

Bérénice de Cassaniouze 

 

Petite scène de Pipo Guillet

 

 

 

 


SACD 2014 

Guillet Pipo - bérénice de cassaniouze version proscenium 



Bérénice de Cassaniouze 

 

Cette petite pièce peut se jouer sans aucun décor particulier. 

Un homme et une femme 

 

Scène 1 

 

Une scène de théâtre, un fauteuil vide 

  

L’actrice

 

Ah cruel ! Est-il temps de me le déclarer ? 

Qu'avez-vous fait ? Hélas ! Je me suis crue aimée. 

Au plaisir de vous voir mon âme accoutumée 

Ne vit plus que pour vous. Ignoriez-vous vos lois, 

Quand je vous l'avouais pour la première fois ? 

 

Le metteur en scène 

Stop, stop, arrêtes,  

tu n’y es pas du tout, mais alors pas du tout.

 

Qu’est ce que tu me fais là, c’est quoi ton intention



 ? 

Qui veux tu qui croit à ça ? 

 

L’actrice

 

Attends, je ne fais que suivre tes indications, 

Tu m’as dit de sentir la douleur de Bérénice, c’est ce que j’ai fait

 ! 


 

Le metteur en scène 

Ah bon, ce que tu as fait c’est la douleur

 ! 

Et  bien  il  va  falloir  le  préciser,  je  ne  sais  pas  moi,  mettre  un  panneau  pour  que  le  public 



comprenne 

: ‘Attention Bérénice souffre’

 

 

L’actrice



 

Ce n’est pas assez évident pour toi

 

? C’est ça



 ! 

 

Le metteur en scène 

Oh qu’elle est mignonne (il l’imite)

 « 


Ce n’est pas assez évident pour toi

 ». 


Mais ce n’est évident pour personne, et surtout pas 

pour le public 

Dis Aie pour voir ! 

 

L’actrice 



 

Aie ! 


 

Le metteur en scène 

Plus fort avec plus de douleur 

 

L’actrice 

 

(en exagérant) Aie ! 

 

Le metteur en scène 

Voilà, tu vois que tu sais faire, bon alors tu reprends depuis le début, en souffrant, ok ! 

 


SACD 2014 

Guillet Pipo - bérénice de cassaniouze version proscenium 



L’ac

trice (reprend sa tirade, en se tenant le ventre et en poussant de temps en temps des 

cris de douleurs) 

Ah cruel ! Est-il temps de me le déclarer ? Aie ! 

Qu'avez-vous fait ? Hélas ! Je me suis crue aimée. 

Aie ! Au plaisir de vous voir mon âme accoutumée, aie. 

Ne vit plus que pour vous. Ignoriez-vous vos lois, aie 

Quand je vous l'avouais pour la première fois ? 

Alors c’est mieux

 ? 


 

Le metteur en scène 

Tu te fous de moi, c’est ça

 ! 

 

L’actrice 



 

Non tu crois, tu t’en es rendu compte.

 

 

Le metteur en scène  



Tu ne devrais pas jouer à ça avec moi, tu ne sais pas qui je suis. 

 

L’actrice



 

Mais si, je sais très bien qui tu es, tu es Jean-Paul, « le metteur en scène » du siècle, celui 

qui 

après  avoir  monté  l’an  dernier  «



 

l’amant  de  la  bonne  sœur

 »  a  décidé  de  jouer 

« Bérénice » par la Comédie Française de Cassaniouze dans le Cantal, et qui pense peut 

être avoir un Molière pour l’ensemble de son œuvre.

 

 



Le metteur en scène 

Tu as un problème avec ma mise en scène 

 

L’actrice

 

Non tu crois 

! Mais je te rassure, il n’y a pas qu’avec la mise en scène, c’est avec toi tout 

entier que j’ai un problème et je ne suis pas la seule d’ailleurs.

 

 

Le metteur en scène 



Oui mais ce soir nous sommes seuls, donc pour l’instant ce n’est que toi 

et moi qui avons 

un problème. 

 

L’actrice



 

Oui au fait comment se fait il que je sois seule ce soir, il est où Titus ? Normalement il y est 

dans cette scène, c’est à lui que je m’adresse là au cas où tu ne le saurais pas.

 

 



Le metteur en scène 

Il ne pouvait pas venir, il m’a prévenu au dernier moment, un prob

lème à la ferme. 

 

L’actrice 



 

C’est amusant, je l’ai eu au téléphone, je voulais savoir s’il pourrait me ramener après la 

répétition, et il m’a dit que c’est toi qui lui avais dit de ne pas venir.

 

 



Le metteur en scène 

Oui,  bon  et  alors,  je  voulais  que  tu  travailles  cette  scène  seule,  parce  que  tu  es 

complètement à côté, c’est tout.

 

 



L’actrice

 

Et bien alors dis le, ne racontes pas d’hist

oire. Et en quoi je suis à côté ? 


SACD 2014 

Guillet Pipo - bérénice de cassaniouze version proscenium 



Le metteur en scène 

Tu ne souffres pas 

! Tu n’as pas compris la souffrance de Bérénice

 

 



L’

actrice 

Et c’est en travaillant le Aie, que je vais progresser dans la douleur, c’est ça

 ? On aurait pu 

aussi essayer le ouille, voir le ouille ouille ouille ! 

 

Le metteur en scène 

Le Aie, c’est pour t’aider, ce n’est qu’un début. Ce n’est pas de ma faute 

si tu comprends 

tout de travers. 

 

L’actrice 

 

Je ne comprends peut être pas Bérénice, mais toi en tout cas je te comprends très bien, et 

je constate que tout a changé dans ta perception de mon interprétation de Bérénice depuis 

la semaine dernière. 

 

Le metteur en scène 

Pas  du  tout,  j’ai  toujours  eu  la  même  perception.  Je  ne  vois  pas  en  quoi  j’ai  changé  et 

surtout pourquoi j’aurai changé

 ? 


 

L’actrice

 

Ah  non  tu  ne  vois  pas,  tu  joues  vraiment  mal,  mon  vieux  et  je  ne  suis  pas  metteur  en 

scène, mais il va te falloir travailler le mensonge. 

Comme  par  hasard,  la  semaine  dernière  tu  me  ramènes  après  la  répétition  et  dans  la 

voiture tu me demandes de façon tout à fait naturelle si je ne veux pas coucher avec toi. 

Oh, 


avec des arguments très forts, je dois l’avouer.

 

(L’



imitant)  « 

Oui  tu  comprends  c’est  très  important  de  pousser  les  relations  entre  les 

acteurs et le metteur en scène, de façon à que se soit fusionnel entre nous. Après le travail 

va beaucoup plus vite, on se connaît mieux, etc etc…

 » 

Tu as fait la même chose avec toute la troupe ou bien je suis la seule à bénéficier de cette 



super offre de direction d’acteur rapprochée

 ? 


 

Le metteur en scène 

Oui  et  bien  n’empêche  que  si  tu  avais  accepté,  ce  serait  beaucoup  plus  facile pour moi, 

j’aurai moins de problème à te

 faire comprendre comment jouer ce personnage. 

 

L’actrice

 

Ah bon, c’est pour ça, c’est parce que je n’ai pas encore couché avec toi que je n’arrive 

pas à exprimer ma souffrance. D’accord, je comprends mieux, en couchant avec toi j’aurai 

appris à connaître 

la souffrance parce que tu n’aurais pas voulu recommencer et j’en aurai 

énormément souffert et j’aurais été bonne dans Bérénice.

 

Oui c’est tout à fait logique.



 

Tu n’aurais pas un rôle pour moi où je devrais jouer la pitié, parce que là, tu m’inspires.

 

 

Le metteur en scène 



Bon  ça  suffit,  tu  reprends,  parce  que  là  franchement  on  avance  pas,  mais  alors  pas  du 

tout, et je te rappelle que l’on joue dans 1 mois.

 

 

L’actrice



 

Ok,  je  reprends,  mais  tu  es  sur  que  je  peux  y  arriver  sans  que  nous  ayons  couché 

ensemble, parce que là je suis prête à craquer, si tu insistes un peu, je dis oui. Je vois bien 

que sans ça je ne vais pas progresser. 



SACD 2014 

Guillet Pipo - bérénice de cassaniouze version proscenium 

 

Le metteur en scène 



C’est bon j’ai dit, je m’excuse de t’avoir proposé ça, j’étais idiot, je pensais que je ne t’étais 

pas indifférent. 

 

L’actrice

 

Indifférent, non, mais différent ça oui 

! Tu n’avais pas besoin de tous ces discours. Tu vois, 

il t’aurait suffi de m’inviter à prendre un pot chez toi, le reste aurait suivi.

 

 

Le metteur en scène  



C’est vrai

 ? Oui chez moi tu sais bien qu

e ce n’est pas possible, il y a ma femme.

 

 



L’actrice

 

Ah  bien  oui  évidemment,  cela  complique  la  chose. 

Tandis  que  là,  il  n’y  a  pas  ta  femme, 

donc tu ne te mets pas en risque et en plus comme par hasard, nous ne sommes que tous 

les deux.  Le mieux serait don

c qu’on le fasse ici sur scène.

 

 

Le metteur en scène 



Sur la scène de la salle municipale ? 

 

L’actrice



 

Cela te pose un problème 

 

Le metteur en scène 

C’est quand même génant, si quelqu’un rentre

 ? 

 

L’actrice



 

Et bien on aura qu’à dire que l’on est en pleine r

épétition. 

 

Pour la suite s’adresser à pipo.guillet@laposte.net



 


Do'stlaringiz bilan baham:


Ma'lumotlar bazasi mualliflik huquqi bilan himoyalangan ©fayllar.org 2017
ma'muriyatiga murojaat qiling