Departement des landes commune de sanguinet enquete publique


Download 381.93 Kb.
Pdf просмотр
bet2/4
Sana14.08.2018
Hajmi381.93 Kb.
1   2   3   4

1.4.3  Partie  Annexes 

à l’é

tude 

d’impact

 

Les études d’impact sur l’environnement existent  en France depuis la loi du 10 juillet 1976 

relative à la protection 

de la nature (articles L 122.1 à L 122.3 du Code de l’Environnement) et ses 

décrets d’application de 1977. 

 

Cette  pa



rtie  aborde  l’étude  des  dangers

 :  ris


ques  d’incendies  et

  risques  corporels.  Les  

mesures sont énumérées pour en réduire les effets. 

Notice sur l’hygiène et 

la sécurité du personnel 

sont aussi traitées. 

Le résumé non technique est une synthèse de 

l’

ensemble de ces causes.  



 

1.5 A

NALYSE DU DOSSIER

 

Les  éléments  biologiques    (faune,  flore  et  espaces  habitats)  sont  documentés 

afin  d’en 

apprécier  la  pertinence 

à  l’aide  notamment

  de 


la  notice  d’

incidences  NATURA  2000.    Il  manque 

cependant le traitement complet des TVB (trames vertes et bleues).  

Les nuisances, les études hydrauliques et le fonctionnement des nappes sont évoqués en 

annexe 6.  

L’

étu



de d’impact est

 documentée, elle aborde les problèmes techniques qui surviendraient 

au cours du chantier de construction (voir tableau de synthèse p15). Ainsi, les entrées et sorties sur 

la voirie entre autres sont traitées

, l’incidence du projet serait do

nc négligeable (p171).    

Les 

effets  sur  l’environnement 



dues  à 

l’

exploitation  sont  analysés  en  partie  4,  avec  les 



mesures  prévues  pour  les  atténuer  ou  les  supprimer  (tableau  de  synthèse  p  199).  La  sécurité 

incendie, cruciale dans ce milieu forestier (p135) est évoquée avec la mention du SDIS.   

La  nappe  phréatique  serait  peu  impactée  localement  sans  modification  significative  des 

écoulements.  Parmi  les  mesures  proposées 

l’entretien  des  cr

astes  et  fossés  qui  permettent  de 

drainer les eaux qui restent ainsi au niveau du sol. (p146 et 229). Aucune mesure compensatoire ne 

semble nécessaire. 



1.6 R

EMARQUES SUR LE DOSSIER

 

Le dossier est abouti sur la forme et documenté sur le fond. Il est clair et intelligible, pour un 

non professionnel. La préfecture des Landes et le Conseil général ont émis un avis dans le cadre de 

la modification du PLU en 2012 

pour l’intégration du projet, qu’il est intéressant de citer. 

 

    



Avis  de  l’autorité  administrative  de  l’

état  sur 

l’é

valuation 

environnementale. 

En application de  l'article R.122-13 du Code de  l'environnement, cet avis doit être mis en 

ligne sur le site Internet de la préfecture. Depuis l'entrée en vigueur du décret 2009.496 du 30 avril 

2009,  les  projets  soumis  à  étude  d'impact,  doivent  satisfaire  à  l'avis  de  l'autorité  administrative  de 



EP Installation Photovoltaïque de Sanguinet du 12/12/2016 au 12/01/2017  

Page 10

 

 

l'État  compétente  en  matière  d'environnement.  L'avis  de  l'autorité  environnementale  est 



obligatoirement joint au dossier d'enquête publique. 

En  date  du  26  avril  2013,  celle-ci  conclut  que  toutes  les  rubriques  sont  présentes,  en 

adéquation avec les enjeux identifiés, Natura2000 et zone habitée. 

L’autorité  rappelle  que  le  présent  permis  de  construire  est  soumis  aux  dispositions  de 

l’article R122

-8 ainsi que R122-

14 du code de l’environnement.

 

L’



étude est complète et correctement traitée, pour les milieux physiques, naturels et socio-

économiques

. Flore et faune ont bénéficié d’une attention approprié

aux enjeux qu’ils représentent, 



notamment de la protection au titre de NATURA 2000 dont ils sont proches. 

Les mesures envisagées sont satisfaisantes, en particulier dans la phase de travaux la plus 

perturbante. Les petits mammifères auront un traitement spécifique pour assurer le passage du site 

vers l’extérieur grâce à une 

clôture rehaussée de 15 cm, au niveau du sol. 

L’

évaluation  simplifiée, 



d’incidenc

es  environnementales  au  titre  de  NATURA2000  montre 

une  absence  d’impacts  significatifs  sur  les  habitats  et  espèces  sur  le  site  FR7

200714  « Zone 

humide de l’arrière dune du Pays de Born

 ».  


Elle  précise  « 

qu'au  titre  des  enjeux  principaux…le  projet  soulève 

la  question  de  la 

compatibilité de cette activité avec l’exercice d’activité agricole ou forestière

 ». 

  Avis du CG40 groupement opération (8/10/2013) 



Dans  son  avis 

sur  l’étude  réalisée  par  le  SDIS  (service  incendie)

  de  Sanguinet,  la  CG40 

donne un avis favorable « 

sous réserve de l’application des prescriptions apportées

 ».  


 

Avis de la DREAL d’Aquitaine 30/01/2012

  

L’étude d’impact s’appuie sur de nombreux supports cartographiques…qui se caractérisent 

par une présentation claire et didactique. 

L’étude d’impact semble proportionnée aux enjeux». L’AE 

souligne  les  efforts  faits  pour  expliquer  clairement  les  différents  enjeux.  Les  mesures  de 

suppression  de  réduction  et  de  compensation  des  impacts  parassent  proportionnées.  Seuls  sont 

signalés des risques d’érosion 

éolienne du massif forestier.  



Remarques du Commissaire enquêteur  

On  peut  regretter  que  le  dossier  d’étude  d’impact  n’ait  pas  été  suffisamment 

« réactualisé »,  après  sa  rédaction  finalisée  en  septembre  2013.  On  note  que  certaines  données 

méritaient d’être

 reprises :  

  agricoles  (datant  de  2000),  remise  à  jour  en  addendum  au  mémoire 



réponse  

 



urbanisme, c’est la révis

ion simplifiée n°3 du PLU (2011) qui est évoquée, 

une modification n° 5 (2013) était disponible qui modifie le chapitre 4-4 du 

règlement pour la zone AUy

   


l’étude sur les couloirs écologiques et le SRCE apparait trop succincte.

 

 



On note, de manière générale, que les avis ne sont pas défavorables au projet. 

 

2  ORGANISATION ET DÉROU



LEMENT DE L’ENQUÊTE

 

2.1 D

ÉSIGNATION DU COMMISSAIRE

-

ENQUÊTEUR

 

Par  décision  E16000167  /  64  du  Tribunal  Administratif  du  25/10/2016  (pièce  n°  1),  est 

désigné le commissaire enquêteur soussigné. 

Monsieur le préfet  des Landes a pris 



l’arrêté

 DDTM/SG/ARJ/2016/n°61  de Monsieur le 

Préfet du 8/11/2016 pour prescrire 

l’ouverture d’une e

nquête publique (pièce n° 2). 


EP Installation Photovoltaïque de Sanguinet du 12/12/2016 au 12/01/2017  

Page 11

 

 

2.2 M



ODALITÉS DE L



ENQUÊTE

 

L’arrêté  préfectoral 

(article  R123-13  du  CE)  portant  sur  l

’enquête  publique  prévoit 

notamment les articles suivants : 

  le rappel des formes et  textes cités en préambule ; 



  la durée de 32 jours consécutifs ; 

  le lieu où le dossi



er et le registre d’enquête seront

 consultables ; 

  les documents disponibles pour la consultation 



 

l’avis d’affichage et 



ses modalités 

d’application

 ; 



  les modalités d



e clôture de l’enquête 

et de rédaction du rapport final. 

Le  décret n°20091414 du 19 novembre relatif aux procédures administratives 

s’

applique à 



certains ouvra

ges de production d’électricité.

 

Figure 1:  

Schéma des principales procédures  

 

  Permanences du commissaire enquêteur 

Les permanences du commissaire enquêteur ont été tenues aux jours et heures prévus en 

Mairie de Sanguinet  en accord avec les services de la  Préfecture. 

  Lundi 12 décembre 2016 de 9h00 à 12h00 



  Mercredi 21 décembre 2017 de 9h00 à 12h00 

  Jeudi 12 janvier 2017 de 14h00 à 17h00 



  Phase préparatoire 

o

  avec Monsieur Thomassin de GDF SUEZ Futures Énergies 40  



Conformément  aux  articles  L.300-2  et  R.301-1

3  du  Code  de  l’urbanisme,  une  réunion 

préalable réalisée le 1 décembre 2016 

s’est


 tenue avec M. le Maire de Sanguinet et M. Thomassin  

responsable du projet 

d’installation p

hotovoltaïque. Elle 

s’est

 poursuivie par une visite, sur le site au 



lieu-dit le Parc 

d’Eychon


.   

EP Installation Photovoltaïque de Sanguinet du 12/12/2016 au 12/01/2017  

Page 12

 

 

 



Compléments d’informations

 

Le commissaire enquêteur a consulté les documents suivants pour affiner son analyse : 

  Extrait de la modification simplifiée n°5 u PLU en date de 2013 ; 



  Autorisation  de  défrichem

ent  du  bois  partie  sud  du  Parc  d’Eychon 

(29/08/2016) 

  Information du public 

La publicité a été faite sur deux journaux 

d’audience locale

 et régionale (pièces n° 3 à 6) 

  Sud Ouest : 26/11/2016 et 17/12/2016. 



  Les Annonces landaises : 26/11/2016 et17/12/2016.  

L’avis d’enquête publique a été affiché 

dans le hall de la mairie de Sanguinet avec certificat 

d’a

ffichage à partir du 24/11/2016 



jusqu’à la fin de l’enquête publique (pièce n° 

7).  


Une affiche règlementaire a été placée sur le site visible par tous au départ de la RD dite 

de Lucotte.

  

 

Registre d’enquête publique



 

Le  registre  à  la  disposition  du  public  coté  et  paraphé  par  le  commissaire  enquêteur  à 

Sanguinet a été ouvert le 12/12/2016 et clos le 12/01/2017 à 17h45 par mes soins. 

Sur  ce  registre  figure  deux  observations  écrites,  quatre  observations  jointes,  et  une  lettre 

électronique adressée par la SEPANSO au commissaire enquêteur.

 

 



Rapport et conclusions rédigés (article R123-22 de la CE), ont été transmis à la Préfecture 

des Landes, au Tribunal Administratif de Pau et à la mairie de Sanguinet. 

Le climat 

d’enquête fut

 serein.  

Le  commissaire  enquêteur    a  adressé  un 

PV  d’enquête  à 

Monsieur  Thomassin 

d’

ENGIE 


GREEN (ancien GDF-SUEZ FUTURES ÉNERGIES 40) mercredi 18 janvier 2017 (pièce n°8) après 

la clôture de l’enquête 

afin de lui communiquer observations et questions. Un mémoire réponse du 

mandataire de l’entreprise 

m

’est 


parvenu le 23 janvier 2017 (pièce n°9), sous forme courriel.  

 

3  ANALYSE DES OBSERVATIONS 



3.1 C

OMMENTAIRES DE LA MAIRIE

 

M. le Maire de Sanguinet, est intervenu à plusieurs reprises pour apporter des informations 

sur  les  motivations  de  la  commune  et  sur  sa  conception  du  développement  des  énergies 

renouvelables.  Au  soir  de  la  dernière  permanence,  à  ma  demande,  son  responsable  des  services 

techniques et la directrice des services sont intervenu pour compléter mon information.  

Pour pallier aux dégâts de la tempête Klaus qui a détruit les forêts, sources de revenus, il 

convenait  de  trouver  une  source  de  revenu  appropriée.  Cette  situation  exceptionnelle  a  conduit  à 

utiliser  des  moyens  adaptés  pour  sauvegarder  le  patrimoine  local.  Il  précisera  que  ce 

n’

est  pas 



l’

ONF  qui  gère  la  forêt  communale  concernée  par  le  projet.  Dans  ces  conditions  il  ne  fallait  pas 

attendre 

d’indemnisation, ni d’aide

 après la tempête. I

l s’agissait de trouver un palliatif au manque à 

gagner. 

3.2 C

ONSULTATION DE LA 

D

IRECTION DE L



ENVIRONNEMENT DU 

CD40 

Le  Département  des  Landes 

par la voie de sa Directrice de l’envi

ronnement

, indique qu’il 

n’intervient  pas  dans  la  réalisation  de  projets  photovoltaïques  portés  par  des  maîtres  d’ouvrages 

publics  ou  privés  :  il  s’en  remet  au  cahier  des  charges  des  appels  à  projets  de  la  CRE.  Il  est 

néanmoins  impliqué  dans  la  SEM  Enerlan

des  qui  investit  dans  l’installation  de  panneaux 

photovoltaïque exclusivement sur des surfaces bâties. 

 


EP Installation Photovoltaïque de Sanguinet du 12/12/2016 au 12/01/2017  

Page 13

 

 

Toutes  les  mesures  règlementaires  :  défrichements,  zones  humides,  et  compensations 



écologiques ou forestières, sont régies par les services de l’État qu

i sont les seuls compétents pour 

donner ces informations. 

 

3.3 R



ELATION COMPTABLE DES OBSERVATIONS

 

Un courriel reçu le 5 janvier 2017 est joint au registre.  

  Messieurs Georges Cingal et Caublet (R1)  

Respectivement Président Fédération SEPANSO Landes et Secrétaire général Fédération 

SEPANSO3  Aquitaine  1581  route  de  Cazordite  -  40300  Cagnotte  et  le  Vice-président  Fédération 

SEPANSO Landes, Administrateur Fédération SEPANSO Aquitaine, 1276 route de Lucats  - 40160 

Parentis en Born.  

Observations  qui  sont  jointes  au  registre  (envoyées  par  courriel).  Plusieurs  points  sont 

développés, sous leurs aspects techniques. La SEPANSO souligne une nouvelle fois que  « l

’impact 


sur les populations d’insectes est vraiment insuffisante

 

», c’est certainement l’inverse qui devait ê



tre 

dit !  Pourtant  depuis  2011  on  sait  que  les  panneaux  photovoltaïques  peuvent  impacter  la 

reproduction  des  insectes  des  zones  humides  (P.J. 

  accolée  à  la  présente) 



».  L’impact  sur  les 

paysages  est  traité sous  l’angle  touristique,  l’aspect  des  panneaux  n’est  pas  du  meilleur  effet.  La 

SEPANSO  rappelle  les  avis  qui  ont  été  portés  par  les  services  DREAL,  DDTM  et  commissaire 

enquêteur précédent.  Elle conclu par un avis défavorable, « conforme aux précédents pour ce type 

d’installations

 ».  


Commentaires du commissaire enquêteur 

L

’avis  général, 

préconise  généralement  d



équiper  les  grandes  surfaces  de  toitures 

(entrepôts, bâtiments commerciaux). Le déploiement des centrales au sol, même si elles respectent 

des critères environnementaux stricts, n

’est

 pas prioritaire. La littérature révèle que  la concurrence 

avec d’autres usages des sols n’est pas à rejeter à priori. C’est le cas 

notamment 

lorsqu’il s’agit de 

terres  incultes,  ou  inutilisables 

pour  d’autres  usages, 

en  raison  de  leur  pollution  ou  leur 

inaccessibilité. 

Les  travaux  de  l

’ADEME 

montrent 

l’émergence  de  solutions  technologiques  et 

économiques 

pour  l’

accueil  des  installations  photovoltaïques  par  le  réseau  électrique. 

L’étude 

d’impact soumis à l’enquête 

évalue les enjeux paysagers et environnementaux de manière détaillée, 

comme  le  recon

nait  l’Autorité  environnementale.  Elle    apporte  des  éléments  clairs  d’information 

analyse  par 

différents  services  spécialisés.  Même  si  l’on  peut  parfois  mettre  en  doute 

« 

l’objectivité

 » de ces derniers qui peuvent soumis à des exigences économiques.  

Même  si  on  peut  regretter  que  les  aspects  industriels,  financiers  prévalent  la  plupart  du 

temps  et  minimisent  parfois  les  aspects  environnementaux.  Des  problèmes  de  voisinages  et 

d’environnement

 peuvent survenir lors de la mise en place de projets « mal conçus », proposant de 

« mauvaises solutions ».  

Les remarques, les articles de la SEPANSO, sont pertinents. Le manque de clarté dans les 

objectifs,  le 

défaut  d’approfondissement 

des  impacts  environnementaux,  sont  autant  de  reproches 

qui  peuvent  s

’applique

r  à  ce  type  de  projets.  Cependant  celui-ci  en  particulier  parait  suffisamment 

documenté  pour  admettre  que  les  aspects  importants  ont  été traités,  élément physiques,  naturels, 

les risques et les mesures pour ne citer que quelques éléments.      

                                                

 

3

 SEPANSO Fédération régionale 



d’associations

 de protection de 

l’environnement

 et forestier 

 


EP Installation Photovoltaïque de Sanguinet du 12/12/2016 au 12/01/2017  

Page 14

 

 

  La  DFCI  (Défense  de  la  Forêt  Contre  les  Incendies)  et 



Madame LANUSSE sa présidente (R2, R3 et R5) 

Croix de la Calèche, 61, chemin de la Mole, 40460 Sanguinet . 

Elle rappelle que les chemins 

d’accès


 appartenant à la DFCI devront être remis en ét

at s’ils 

sont  dégradés,  il  faudra  éviter  de  les  utiliser,  car  ils  ne  sont  pas  destinés  à  de  tels  travaux.  Des 

inexactitudes  sont  relevées  sur  les  crastes  listées.  La  dernière  version  du  règlement  du  PLU, 

chapitre 4-4 traitant des débits, des flux, des vitesses de ruissellement correspondant à la zone AUy 

semble ne pas être pris en compte. Sont ainsi cité les pages mentionnant le sujet( pages 149, 150, 

152,  et  226)

.  L’auteur  regrette  que  ne  soient  pas 

mentionnés  les  vitesses  de  ruissellement  et  les 

débits de fuites. Par ailleurs les effets du projet et de la mise en place des « plots en béton» peuvent 

impacter  les  nappes  phréatiques  « subaffleurantes 

»,  la  couche  d’alios,  par  les  mouvements  de 

terres  et  de  matériaux. 

L’observateur  déplore  qu’une étude hydraulique  n’ait  pas  été  initiée  par  le 

Syndicat  Mixte  du  Bassin  Versant  des  Lacs  du  Born.  Elle 

demande  à ce qu’un  état  des  lieux  soit 

effectué  par  temps  de  pluie !  « De  nombreuses  questions  restent  sans  réponse  dans  le  dossier » 

conclue  la  présidente.  Une  lettre  du  3/04/2012  sur  la  première  enquête  traite  du  même  sujet. 

Madame  Lanusse  insiste  sur  les  points  déjà  relevés  par  la  DFCI.  Elle  insiste  sur  les  risques 

entrainés  par  de  fortes  pluies  pour  les  boisements  environnants,  les  problèmes  générés  par  les 

inondations probables au regard des mesures réalisées avant 2009.  

Commentaires du commissaire enquêteur 

En préambule, il faut noter que la mise à jour du 

projet mis à l’enquête en 2012 n’a

 pas été 

fait  ou  insuffisamment.  Le  dossier  aurait  mérité  plus  de  rigueur  dans  le  classement  des  pièces, 

« jetées  ou   empilées»  dans  des  chemises,  nous  avons  du  procéder  à  une  « mise  en  ordre ». On 

constate à la lecture que l

es données n’ont pas 

actualisées, il en est ainsi de celles de 

l’agriculture. 

Certaines  informations  obligatoires  ont  été  rajoutées  à  ma  demande

.  C’

est  le  cas  des  couloirs 

écologiques  traité  trop  sommairement  dans  le  dossier  initial.  Le  pétitionnaire  a  rédigé  un 

complément d’information sur les «

 aspects  fonctionnels et  SRCE »,   document cadre régional qui 

id

entifie et met en œuvre la Trame verte et bleue

. Certains documents sont évoqués, mis en pièces 

jointes ne sont pas à jours, comme les pièces du règlement du PLU sur la zone AUy, la modification 

n°3 est citée, en réalité celle qui s’applique au projet est

 la modification n°5 ! 

D’autres pièces du dossier sont portées par 

GDF-SUEZ FUTURES ÉNERGIES, alors que 

M  Thomassin  signale  qu’ENGIE  GREEN  l’a  remplacé,  se  reporter  au  récépissé  du  permis  de 

construire. 

L’observateur 

développe  un  argumentaire  qui  conclu  par  un   «avis  défavorable ».  Peu  de  

questions  ont  été  véritablement  posées.  La  plupart  des  considérations  sont  à  « charges »,  elles 

reposent  sur des éléments  du  dossier,  dont certains seront précisés, 

c’est le cas du

 règlement du 

PLU.  Le  « permis  de  construire  qui  serait  accordé  sur  un  dossier  aussi  peu  renseigné »déclare 

l’observateur. Il faut reconnaitre que c

ette appréciation est  fortement exagérée sinon inexacte, car 

on ne peut contester le volume 

d’informations a

pportées.  

Quelques  points  auraient  mérité

s  d’

être  actualisés.  Ils  ont  été  évoqués  plus  haut.  Le  site 

semble ne pas « jouer un rôle fonctionnel significatif dans le secteur ». Une carte des composantes 

de la TVB est présentée. 

  M Dalbos Jean Philippe, R4 

171, avenue de la côte d’argent, 40400 Sangu

inet. Il atteste de sont soutien au projet. 

  Le Syndicat des sylviculteurs du Sud ouest , L1 

6, parvis des Chartrons, 33075 Bordeaux. Il s’interroge sur le type de tracé.

 

1   2   3   4


Ma'lumotlar bazasi mualliflik huquqi bilan himoyalangan ©fayllar.org 2019
ma'muriyatiga murojaat qiling