Etat actuel du site Motivation initiale de la protection


Download 48.93 Kb.
Sana08.07.2018
Hajmi48.93 Kb.

Etat actuel du site

Motivation initiale de la protection

« Ce coin de Poudenas est vraiment très pittoresque et très 

agréable  à  l’œil.  La  vieille  maison  à  arcades  des  cartes 

postales n’offre plus cet aspect sec, car elle est entièrement 

couverte de glycines et de rosiers grimpants. En face de cette 

maison, se trouve un vieux pont étroit qui enjambe la Gélise, 

à cheval au-dessus d’un barrage amenant l’eau de la rivière à 

un moulin, à quelques mètres plus bas. La Gélise, parsemée 

d’îles  boisées,  ce  pont,  cette  chute,  et  cette  vieille  maison, 

forment un tout digne d’être conservé. »

Il est intéressant de rajouter cet extrait de l’avis de l’Inspecteur 

Général « Le site est fort plaisant et sa situation en bordure de 

route nationale en augmente l’intérêt. » 

(Rapport général du bordereau de proposition présenté par 

le Délégué départemental chargé des Sites, le 4 juin 1942)

Environnement du site :

Le village de Poudenas se trouve dans la vallée de la Gélise. 

L’assiette topographique est une sorte « d’angle de relief ». 

Le château a été construit sur le haut du relief, de même que 

l’église, tandis que le village semble « dévaler » les pentes. 

Ce  site  semble  s’être  préoccupé  de  la  préservation  de 

l’accroche  entre  le  village  et  la  rivière.  C’est  également 

l’entrée dans le village (protégé en partie, voir fiche n°14). 

Au sud du site, en rive droite, en prolongement du pont, une 

belle allée de platanes ombrage la route. Le long de cette 

allée, quelques bâtiments se devinent à l’ouest, dissimulés 

derrière une haie de taille moyenne et quelques arbres ; à 

l’est, il y a un espace enherbé équipé de mobilier de pique-

nique. La Gélise ne se découvre pas avant le franchissement 

du pont, masquée par sa ripisylve, néanmoins sa présence 

se devine au bruit des chutes notamment.

Au nord, en rive gauche, la vallée est plus étroite. C’est le 

bas  du  village,  avec  des  constructions  relativement  bien 

ordonnées mais plus récentes que le bâti des pentes, excepté 

la partie en site. C’est également le bord de l’ancienne route 

nationale, désormais la RD 656, joignant Sos et Mézin. Les 

entrées est et ouest dans le site, sont donc routières. A l’est, 

à côté du moulin qui est dissimulé par la végétation (grands 

saules  pleureurs,…),  il  y  a  une  sorte  de  délaissé,  espace 

de  stationnement  non  traité  qui  ne  qualifie  pas  l’entrée 

dans  le  village.  L’entrée  ouest  est  plus  intéressante,  il  y  a 

une  placette  ombragée  par  des  platanes  en  stabilisé,  qui 

sert  de  stationnement.  Mais  la  présence  végétale  dense 

reste  dominante  dans  l’appréhension  du  paysage.  Une 

construction,  en  bordure  ouest  du  site,  détonne  avec  la 

qualité du bâti alentour.

Le  château,  son  parc,  sa  terrasse  architecturée  dans  la 

pente, le village avec un bâti plus modeste mais très ancien 

font  de  l’environnement  du  site,  un  ensemble  patrimonial 

de grande qualité. En terme d’extensions bâties, côté est, 

le bord de route a été peu bâti. Par contre, côté ouest, il y 

Maison dite « Grand Hôtel 

de Poudenas » :  

(Maison à arcades, chute  

de la Gélise et vieux pont)

Maison dite «

 Grand Hôtel de P

oudenas

 »

 : (Maison à arcades, chute de la Gélise et vieux pont)

Lo

t-

et

-G

ar

on

ne

Commune(s)

Poudenas

Critère(s) de la protection

Site d’intérêt pittoresque

Type(s) de site

Bourgs, centres anciens, bastides, 

places de bastides et autres ensembles 

de patrimoine urbain

Date(s) de protection

13 novembre 1942 (arrêté ministériel) 

Superficie(s)

0,6 ha

Référence(s) SIG



SIN0000291

13

F I C H E



1997

Site Inscrit

U

D

RE



A

A



q

ui

ta



in

e


a plusieurs maisons. Une césure, volontaire ou momentanée 

existe entre ce quartier nouveau et l’entrée dans le village 

ancien et dans le site. Un enjeu sera de veiller à la pérennité 

de cette coupure verte. De même, les terrains au sud de la 

route ne sont pas bâtis, ce qui permet de suivre des yeux la 

ripisylve de la Gélise. 

Description du site :

Le site se compose de diverses entités distinctes (éléments 

bâtis et naturels) et bien identifiables : la maison à arcades 

dite « Grand hôtel de Poudenas », le vieux moulin, le pont, la 

chute de la Gélise et des îlots boisés de ce cours d’eau. C’est 

l’accroche du village avec la rivière. C’est aussi la pointe sud 

de la forme urbaine en triangle. Et dans cette configuration 

spatiale, le Grand Hôtel ainsi bâti à l’extrémité du triangle, 

en bas de pente, sa longueur particulière, semble constituer 

la façade sud du village.

Ce bâtiment est un élément notoire de l’ensemble protégé, 

avec  des  arcades  en  pierre  au  rez-de-chaussée  et  en  bois 

à  l’étage.  Il  s’étend  sur  une  trentaine  de  mètres  de  long, 

en  bordure  de  la  RD 656.  Sa  construction  daterait  des 

XVIII

e

  et  XIX



e

  siècles,  avec  la  fonction  de  relais  de  poste 

ou  d’auberge.  Aujourd’hui,  il  abrite  dans  une  ou  deux 

travées un bar-restaurant dont la terrasse est installée sous 

les arcades. Mais toutes les parties du rez-de-chaussée ne 

semblent pas affectées ni entretenues, les revêtements de 

sol sous les arcades sont hétérogènes. La façade principale 

est fleurie (glycine, rosier,…) ce qui est charmant et contribue 

au pittoresque. Mais la proximité de la route empêche tout 

cheminement piétonnier le long du bâtiment, il faut rester 

sous  les  arcades  ou  traverser  pour  rejoindre  un  jardinet 

public aménagé entre la route et la Gélise. La présence de 

jardinières massives en pied de façade réduit les possibilités 

de stationnements abusifs.

Depuis  les  arcades,  les  vues  sur  la  rive  sud  et  le  paysage 

alentour  sont  limitées  par  la  ripisylve  qui  crée  un  écran 

boisé et la Gélise est cachée par une petite haie (composée 

d’essences  horticoles)  en  bordure  des  berges.  Le  jardinet 

est  bien  entretenu  mais  il  manque  de  caractère  et  tend 

à  banaliser  le  site  :  protégé  par  des  lisses  en  rondins,  il 

comprend une allée, quelques bancs, il est planté de jeunes 

albizias, essence à caractère très horticole, qui ont remplacé 

les grands feuillus visibles sur les cartes postales anciennes. 

A  l’extrémité  ouest,  il  reste  un  grand  saule  pleureur. 

Néanmoins, ce jardinet et son allée permettent aux piétons 

de  rejoindre  agréablement  le  pont  à  partir  de  la  placette 

aux platanes qui sert de parking. A l’est du pont, l’espace 

résiduel entre la route et la Gélise est rattaché au moulin, 

il n’y a ni sentier, ni trottoir. Le moulin est un bel édifice en 

pierres datant des XVI

e

, XVIII


e

 et XIX


e

 siècles. 

Le franchissement du pont, en rive nord est marqué par deux 

cyprès  et  un  grand  robinier  faux-acacia.  Divers  éléments 

de  signalétique  (pancartes  publicitaires  et  panneaux 

directionnels) très hétérogènes dévalorisent cette interface 

entre  le  cadre  bâti  du  village  et  le  cadre  plus  naturel  des 

bords de rivière. Un pont franchissant la Gélise semble avoir 

était  mis  en  place  dès  le  Moyen-âge,  mais  le  pont  actuel 

correspond à une reconstruction effectuée en 1777 (ayant 

utilisé  les  pierres  d’une  église  située  en  aval).  Ce  pont  de 

cinq arches en pierres de taille permet de franchir la Gélise 

qui se divise en plusieurs bras autour d’îlots boisés. Il offre 

des  vues  intéressantes  sur  les  dispositifs  hydrauliques 

d’amenée d’eau au moulin, ainsi que sur les chutes formant 

un paysage dynamique dans un cadre végétal fermé. Il offre 

aussi des vues sur le Grand Hôtel, et le village. L’ensemble de 

ces éléments forme une scène pittoresque, alliant éléments 

bâtis et naturels avec beaucoup de charme.

Le site s’inscrit dans l’itinéraire cyclable « Circuit Mézinais - 

Ténarèze » en Pays d’Albret et est traversé par un chemin de 

randonnée pédestre.

Etat actuel du site :

Le bâtiment remarquable dit Grand Hôtel ne paraît pas en 

état  d’entretien  satisfaisant.  Pourtant,  c’est  l’élément  le 

plus  singulier  du  site.  Le  moulin,  la  rivière,  la  chute  d’eau 

contribuent à l’intérêt du site mais son originalité tient à ce 

long bâtiment en pied de versant, qui « finit » le village et 

rappelle l’importance autrefois de l’itinéraire de la vallée de 

la Gélise.

A  noter  le  judicieux  renvoi  du  stationnement  latéralement 

par rapport au cœur du site, ce qui évite tout véhicule en 

co-visiblité directe excepté ceux qui circulent sur la route. 

Divers  éléments  de  signalétique  (panneaux  directionnels, 

publicités,…)  sont  mis  en  place  dans  le  site  de  manière 

hétérogène et non maîtrisée, principalement au niveau du 

pont et de la maison à arcades alors que le rapport général 

de  1942  indiquait  qu’«  il  suffirait  de  faire  enlever  sur  la 

maison les quelques affiches qui s’y trouvent {…} »).

Les  îlots  qui  demeurent  boisés  (comme  souhaité  dans  le 

rapport  général)  et  la  ripisylve  qui  encadre  le  cours  d’eau 

créent  un  cadre  arboré  naturel  agréable  mais  la  Gélise 

«  disparaît  »  derrière  ses  frondaisons.  Elle  ne  se  voit  que 

depuis le pont, depuis le jardinet ainsi que depuis le petit 

parvis enherbé du moulin qui est privé. 

L’ensemble  du  moulin  semble  en  bon  état.  C’était  un 

restaurant semble-t-il mais il ne fonctionne plus. 

2010


2010

13

F I C H E



Maison dite «

 Grand Hôtel de P

oudenas

 »

 : (Maison à arcades, chute de la Gélise et vieux pont)

© IGN scan 25® 2007

Maison dite «

 Grand Hôtel de P

oudenas

 »

 : (Maison à arcades, chute de la Gélise et vieux pont)

13

F I C H E



Lo

t-

et

-G

ar

on

ne

Enjeux et préconisations

Enjeux : 

C’est un site petit alors qu’il est inscrit dans un paysage 

bien plus étendu. Mais, comme expliqué précédemment, 

c’est une sorte d’accroche, d’agrafe entre le village 

et la rivière. Compte tenu des autres protections, et 

principalement celle du château au titre des monuments 

historiques, cette superficie réduite n’est pas un 

problème. La protection consacre un lieu stratégique 

de l’ensemble patrimonial riche de Poudenas, le lieu 

d’une alliance harmonieuse entre des éléments bâtis et 

naturels, l’ensemble a du charme et surtout a conservé 

son caractère pittoresque. 

Préconisations :

-  Se préoccuper de la préservation et de la restauration 

du Grand Hôtel.

-  Améliorer  l’entrée  est  en  résorbant  le  délaissé  ou  en 

plantant des arbres si la capacité de stationnement est 

considérée utile. 

-  Résorber  tout  ou  partie  de  la  signalétique  et  de  la 

publicité.

-  Retrouver des vues sur la rivière par un entretien et une 

gestion de la ripisylve.

-  Améliorer  la  palette  végétale  du  site  en  évitant  les 

essences trop « modernes » qui créent un anachronisme.

-  La non construction du pied de versant, côté est et côté 

ouest, la césure entre le centre ancien et les nouvelles 

maisons, comme la non construction des terrains en rive 

sud de la route contribuent aujourd’hui à la qualité du 

site, par une approche et une découverte d’un paysage 

environnant  de  qualité  :  prévoir  dans  le  document 

d’urbanisme de la commune un zonage adapté pour la 

protection de ces paysages contribuant à la qualité du 

site et de ses abords.



Rédaction 2010

Cartes

D

RE



A

A



q

ui

ta



in

e


Maison dite «

 Grand Hôtel de P

oudenas

 »

 : (Maison à arcades, chute de la Gélise et vieux pont)

13

F I C H E



Inventaires ZNIEFF et Natura 2000 

 

(ZNIEFF 1) VALLEES DE L’OSSE ET DE LA GELISE



(Natura 2000) La Gélise

Source : © BD Parcellaire - IGN 2007, droits réservés



Limite de Site Inscrit



Do'stlaringiz bilan baham:


Ma'lumotlar bazasi mualliflik huquqi bilan himoyalangan ©fayllar.org 2019
ma'muriyatiga murojaat qiling