Rapport d’observations définitives commune de Sancoins


Download 0.81 Mb.
bet1/6
Sana14.08.2018
Hajmi0.81 Mb.
  1   2   3   4   5   6

 

 

 



 

 

 

 

 

 

 



 

 

 



 

 

 



 

 

 

 

RAPPORT D’OBSERVATIONS DÉFINITIVES 

 

 



Commune de Sancoins 

 

Cher 



 

 

 



 

 

 



 

Observations délibérées le 10 février 2015 



 

 

 



 

 

 

Rapport d’observations définitives –



 Gestion de la commune de Sancoins 

 10 février 2015 



Chambre régionale des comptes du Centre, Limousin

 

SOMMAIRE 

 

SYNTHESE ........................................................................................................................... 5

 

RECOMMANDATIONS ......................................................................................................... 7

 

1.

 

LES SUITES DU PRECEDENT CONTROLE ................................................................ 9

 

2.

 

LE CHAMP DU CONTROLE ......................................................................................... 9

 

3.

 

LA PRESENTATION DE LA COMMUNE ...................................................................... 9

 

4.

 

LA FIABILITE DES COMPTES ET LA TRANSPARENCE FINANCIERE ....................10

 

4.1.


 

L

A STRUCTURE BUDGETAIRE



 ...................................................................................10

 

4.2.



 

L

A PRODUCTION DES ETATS ANNEXES AUX BUDGETS ET COMPTES ADMINISTRATIFS



 ....11

 

4.3.



 

L

A PROCEDURE DE RATTACHEMENT DES CHARGES ET DES PRODUITS A L



EXERCICE


 ....14

 

4.4.



 

L

ES TAUX D



EXECUTION BUDGETAIRE 

(B

UDGET PRINCIPAL



) .......................................15

 

4.4.1.



 

En section de fonctionnement .......................................................................15

 

4.4.2.


 

En section d’investissement

 ..........................................................................15

 

5.

 

LA SITUATION FINANCIERE DU BUDGET PRINCIPAL ............................................16

 

5.1.



 

A

PPRECIATION D



ENSEMBLE SUR LA SITUATION FINANCIERE 

2006-2012 .....................16

 

5.2.



 

L’

IMPACT DU BUDGET 



2013

 SUR LA SITUATION FINANCIERE

 ........................................17

 

6.

 

LA GESTION DU MARCHE AUX BESTIAUX « LE PARC DES GRIVELLES » ..........18

 

6.1.



 

L

A PRESENTATION DU MARCHE AUX BESTIAUX



 ..........................................................18

 

6.1.1.



 

Les infrastructures abritant le marché ............................................................18

 

6.1.2.


 

Le déclin du marché aux bestiaux de Sancoins .............................................19

 

6.2.


 

L

A RESTRUCTURATION DU 



P

ARC DES 


G

RIVELLES


 ......................................................20

 

6.2.1.



 

La genèse du projet de restructuration ..........................................................20

 

6.2.2.


 

Le fonctionnement du marché aux bestiaux ..................................................20

 

6.3.


 

L

A REPRISE DE LA GESTION DU MARCHE PAR LA COMMUNE DE 



S

ANCOINS


 ...................20

 

6.3.1.



 

La résiliation de la DSP au 1

er

 septembre 2009 et le risque financier encouru 



par la commune ............................................................................................................20

 

6.3.2.



 

Le transfert de la gestion du parc des Grivelles à la commune de Sancoins .23

 

6.4.


 

L

A DELEGATION DE SERVICE PUBLIC ATTRIBUEE A LA SOCIETE ANONYME COOPERATIVE 



DES 

G

RIVELLES



 ..................................................................................................................24

 

6.4.1.



 

La procédure de délégation de la gestion du marché aux bestiaux ...............24

 

6.4.2.


 

Le contenu de la convention 

: l’économie du contrat et les dispositions 

juridiques 25

 

6.4.3.


 

Les modalités de contrôle du délégataire par la commune ............................29

 

6.4.4.


 

L’incidence financière de la DSP pour la commune

 .......................................30

 

6.5.



 

L

ES PERSPECTIVES D



EVOLUTION DE LA DELEGATION DE SERVICE PUBLIC

 ..................35

 

TABLE DES ANNEXES .......................................................................................................36

 

 

 



 

 

 



 

 

 



 

 


Rapport d’observations définitives –

 Gestion de de la commune de Sancoins 

 10 février 2015 



Chambre régionale des comptes du Centre, Limousin

 

 



 

Rapport d’obser



vations définitives 

 Gestion de de la commune de Sancoins 



 10 février 2015 

Chambre régionale des comptes du Centre, Limousin

 

SYNTHESE 



 

Compte tenu de  l’importance des  enjeux  financiers  liés au  marché à bestiaux  du  parc  des 

Grivelles, l’examen de la gestion de la commune de Sancoins a été centré sur la fiab

ilité des 

comptes et la transparence financière sur sa situation financière, ainsi que sur la délégation 

de service public du marché aux bestiaux. 

 

La  fiabilité  des  comptes  de  la  commune  est  perfectible. Le  rattachement  des  charges  et 

produits  à  l’exercice

 

n’est  que  très  partiellement  appliqué

 ;  les  états  à  produire  en  annexe 

des  budgets  et  du  compte  administratif  ne  sont  pas  règlementairement  renseignés,  malgré 

les observations  formulées  à  ce  sujet  par  le  précédent  rapport  de  la  chambre.  En  outre, 

la struc

ture  budgétaire  n’est  pas  totalement  conforme  à  la  réglementation

 :  la  création 

d’un

 

budget annexe dédié à l’affermage du marché aux bestiaux s’impose. La faiblesse des 

taux  de  réalisation  des  crédits  d’équipement  inscrits  aux  budgets  nécessite  d’améliorer

 

la programmation  des  investissements  communaux  et  de  mettre  en  place  un  outil  de  suivi 

des consommations de crédits. 

 

La situation financière de la commune  apparaît très dégradée sur la période 2007 à 2010 : 

l’épargne nette

, négative sur ces quatre exerci

ces, s’est accompagnée d’un doublement de 

l’endettement.  Si  les  relèvements  significatifs  des  taux  d’imposition  intervenus  en  2011  et 

2012 ont permis une relative amélioration des équilibres financiers, ils ont également eu pour 

effet  de  réduire  davantage  les  faibles  marges  à  disposition  de  la  commune  en  matière  de 

fiscalité.  L’autofinancement  généré  par  ces  hausses  de  taux  reste  toutefois  très  faible 

en 

regard  tant  de  la  strate  d’appartenance  de  la  commune  que  de  l’effort  d’équipement 

réalisé. 

 

La  pérennisation  du  redressement  initié  en  2011  et  confirmé  par  les  résultats  de  2013  est 

conditionnée par la capacité de la commune à juguler les facteurs de tension financière dont 

le  plus  notable  consiste  en  une  forte  rigidité  de  ses  charges  structurelles  (charges  de 

personnel,  intérêts  de  la  dette,  contingents).  L’effort  de  maîtrise de  l’évolution des  charges 

de fonctionnement courantes s’impose d’autant plus que la commune est confrontée à

 des 

obligations de mise en sécurité et d’amélioration de bâtiments municipaux qu’elle ne pourra 

que marginalement financer par emprunt. 

 

Le  redressement financier  en  cours,  encore  fragile,  pourrait  être  gravement  compromis  par 

un  dénouement  défavorable  du  contentieux  engagé  par  les  ex-délégataires  du  marché 

aux bestiaux  du  parc  des  Grivelles,  dont 

la  demande  indemnitaire  représente  l’équivalent 

d’une année de recettes de fonctionnement de la commune.

 

 

La gestion de ce marché aux bestiaux, service public communal, est en effet problématique. 

Premier marché de France au milieu des années 1980, il occupait le 13

ème

 rang national des 

marchés  spécialisés  en  bovins  en  2010.  Afin  de  conjurer  la  perte  d’attractivité  de 

l’équipement,  un  projet  de  restructuration  a  vu  le  jour  en  2007

-

2008,  sous  l’impulsion  de 

l’association

 des utilisateurs du parc.  

 

La  délégation  de  service  public  consentie  aux  mêmes  délégataires  depuis  l’ouverture 

du marché  en  1974,  a  été  résiliée  par  le  syndicat  mixte  du  parc  des  Grivelles  (SMPG), 

structure constituée dès l’origine entre la commune, qui y exerce un pouvoi

r prépondérant, et 

des  chambres  consulaires.  La  résiliation  pour  motif  d’intérêt  général  a  pris  effet  au 

1

er

 septembre 2009. Cette décision paraît avoir été  fortement influencée par les  éleveurs et 

négociants,  usagers  du  marché,  représentés  tant  au  conseil 

municipal  qu’au  conseil 

syndical, 

et s’expliquer par des divergences de vue avec les délégataires quant aux moyens 

à mettre en œuvre pour redynamiser le parc des Grivelles.

 

 


 

Rapport d’observations définitives –



 Gestion de de la commune de Sancoins 

 10 février 2015 



Chambre régionale des comptes du Centre, Limousin

 

 



 

En  juillet  2009,  les  ex-délégataires  ont  assigné  devant  la  justice  le  SMPG  et  la  commune 

en réparation du préjudice ainsi subi et réclamé à ceux-ci, 2,4 

M€ (hors taxe et hors intérêt 

au  taux  légal).  Ce  contentieux  n’était  toujours  pas  dénoué  à  la  fin  de  l’année  2014



Les conséquences financières potentielles, pour la commune, de la décision de résiliation de 

la DSP initiale ont été gravement mésestimées. Une provision pour contentieux n’a été que 

tardivement constituée et son montant (90 

000 € à fin 2013

, 260 

000 € fin 2014

) ne permet 

de couvrir qu’une partie du risque encouru.

 

 

A  la  suite  de  la  résiliation  de  la  DSP,  la  gestion  du  marché  aux  bestiaux  a  été  reprise 

en 

régie directe par le SMPG. Cette gestion s’est avérée déficitaire.

 

 

Au  cours  de  l’année  2010,  le  projet  de  redynamisation  du  marché  a  été  précisé

 : 

les orientations  défin

ies  (création  d’un  marché  à  la  criée,  garantie  des  paiements 

aux vendeurs), et les investissements financés pour une part importante par la commune.  

 

La  recherche  d’une  solution  de  gestion  est  restée  hésitante

 :  la 

société  d’économie  mixte 

envisagée  pour 

assurer  la  gestion  du  parc  n’ayant  jamais  vu  le  jour,  des  membres  de 

l’association des utilisateurs ont créé en 2011

 une société anonyme coopérative, la S.A. des 

Grivelles.  Le  risque  d’une  délégation  de  gestion  par  le  SMPG  à  une  société  dont  certains 

fondateurs siégeaient au comité syndical, a conduit le syndicat à demander sa dissolution et 

la commune, propriétaire des installations, à reprendre la responsabilité de l’organisation de 

ce service public. 

 

La  commune  a  confié  la  gestion  du  parc  à  la  S.A.  des  Grivelles,  seule  candidate  à 

l’attribution d’un marché puis d’une DSP. Dotée d’un capital social limité, 

la société exploite 

ce  seul  établissement  et  a  dégagé  des  résultats  nets  déficitaires  en  2011  et  en  2012,  et 

un résultat très légèrement excédentaire en 2013.  

 

La  convention  de  DSP  passée  avec  la  SA  des  Grivelles  comporte  diverses  anomalies  : 

S

’agissant d’un affermage, sa durée de 12 ans paraît excessive

 ; le pouvoir de modification 

des  tarifs  ainsi  que  du  règlement  du  service  est  irrégulièrement  confié  au  délégataire ; 

le compte  de  résultat  prévisionnel  ne  couvrait  que  les trois premiers  exercices  de 

la délégation.  Le  suivi  de  la  délégation  par  la  commune  présente  des  lacunes :  outre 

la 

création  d’un  budget  annexe  dédié,  comme  indiqué  supra,  la  constitu

tion 

d’une

 

commission de contrôle financier s’impose, ainsi que la production par le délégataire 

d’un rapport annuel selon les délais et formes règlementaires.

 

 

Afin  d’anticiper  toute  aggravation  des  difficultés  d’exploitation  constatées,

  il  est  nécessaire 

que  la  commune  exerce  pleinement  sa  responsabilité  d’autorité  délégante  du  service  et 

se rapproche,  à  cette  fin,  du  délégataire  pour  procéder  dans  les  meilleurs  délais, 

à 

l’actualisation du compte d’exploitation prévisionnel, au vu des résultats 

2014, qui doivent 

être désormais connus. 

La commune se doit d’avoir une attention particulière sur la situation 

financière de son délégataire, compte tenu des conséquences financières qu’elle encourrait 

en cas de défaillance de celle-ci.  

 

 



 

Rapport d’observations définitives –



 Gestion de de la commune de Sancoins 

 10 février 2015 



Chambre régionale des comptes du Centre, Limousin

 

 



RECOMMANDATIONS 

 

1-  Produire  des  états  annexes  aux  budgets  et  comptes  administratifs  comportant 



l’ensemble des données prévues par les instructions budgétaires, afin d’améliorer 

l’information financière à destination des élus et des tiers.

 

 

2- 



Veiller  à  la  mise  en  œuvre  effective  du 

rattachement  des  charges  et  produits 

aux exercices  auxquels  ils  se  rapportent,  et  fixer  le  cas  échéant  un  seuil 

monétaire définissant les montants significatifs à prendre en compte. 

 

3- 


Se doter de tableaux de bord de suivi budgétaire pour l’ensemble des dépe

nses 


et des recettes. 

 

4- 



Définir  une  programmation  pluriannuelle  des  crédits  d’équipements  et  un  plan 

pluriannuel de maintenance propre au parc des Grivelles. 

 

5-  Créer un budget annexe du marché à bestiaux. 



 

6-  Corriger  les  anomalies  constatées  dans  la  rédaction  de  la  convention  de  DSP 

passée avec la SA des Grivelles. 

 

7-  Contrôler  la  gestion  du  service  délégué  du  marché  à  bestiaux  (constitution 



d’une

 commission,  examen  des  rapports  annuels  du  délégataire,  suivi  des 

comptes 

d’exploitation).

 

 

 



 

 

 



 

 

 



 

 

 



 

 

 



 

 

 



 

 

 



 

 

 



 

 

 



 

 

 



 

Rapport d’observations définitives –



 Gestion de de la commune de Sancoins 

 10 février 2015 



Chambre régionale des comptes du Centre, Limousin

 

 



 

Rapport d’observations définitives –



 Gestion de la commune de Sancoins 

 10 février 2015 



Chambre régionale des comptes du Centre, Limousin

 

1.  LES SUITES DU PRECEDENT CONTROLE 

L’examen de la gestion de la période 2000 à 2005 a donné lieu à un rapport d’observations 

définitives  adressé  le  30  mai  2008  portant  sur  cinq  points :  la  fiabilité  des  comptes, 

la situation  financière,  la  gestion  budgétaire  et  comptable,  la  transparence  financière  

et les 


concours financiers accordés par l’Etat.

 

 



La chambre avait mis en évidence une situation financière tendue. La commune disposait de 

ressources  limitées  en  raison  d’un  niveau  de  richesse  fiscale  peu  éle

vé  (potentiel  fiscal 

inférieur de 33 % à celui constaté au niveau national). Sur la période 2000-

2005, l’épargne 

brute  avait  diminué  d’environ  ¼  en  moyenne  chaque  année  pour  s’établir  à  un  niveau 

 

peu  élevé  à  fin  2005  (77 000 



€).  Conjuguée  à  cette  réduction  de  l’autofinancement  brut, 

 

la  reprise  de  la  progression  de  l’endettement  en  2005  avait  détérioré  la  capacité  de 



désendettement  pour  la  porter  à  dix ans,  approchant  la  limite  acceptable  pour  ce  ratio.  

La chambre relevait enfin que l’épargne nette était 

très faible en 2003 et 2004, puis négative 

en 2005, ne laissant aucune marge à la commune pour financer ses projets d’investissement 

sur ses fonds propres. 

 

L’examen  des  suites  a  été  centré  sur  les  observations  de  la  chambre  qui  appelaient 



une action correctrice de la commune : 

 



les taux d’exécution budgétaire des dépenses d’équipement

 ; 


- le budget unique « Eau et assainissement » ; 

- la production des états annexes des documents budgétaires ; 

- la production des rapports sur le prix et la qualité du ser

vice public de l’eau.

 

 

S’agissant de ce dernier point, la commune a apporté une suite positive aux observations de 



la  chambre.  Le  rapport  du  délégataire  est  porté  à  la  connaissance  du  conseil  municipal  

qui l’approuve par délibération. Les autres points so

nt traités dans le cadre des observations 

qui suivent. 

 

2.  LE CHAMP DU CONTROLE 

Compte tenu de  l’importance des  enjeux  financiers  liés au  marché à bestiaux  du  parc  des 

Grivelles, l’examen de la gestion a été centré sur les points suivants

 : 


 

- la fiabilité des comptes et la transparence financière ; 

- la situation financière de la commune ; 

- la délégation de service public du marché aux bestiaux. 

 

3.  LA PRESENTATION DE LA COMMUNE 

 

Appartenant  à  un  territoire  à  dominante  rurale,  la  commune  de  Sancoins  est  située  



dans le sud-est du département du Cher, presque à équidistance de Bourges et Nevers. 

 

La  commune  de  Sancoins  appartient  à  la  communauté  de  communes  des  Trois  Provinces 



(CC3P).  Avec  3 323  habitants,  Sancoins  est  la  ville-centre  de  cet  établissement  public  

de coopération intercommunale (EPCI) qui compte neuf communes et 5 122 habitants. 

 

Sancoins  connaît  une  évolution  démographique  défavorable :  le  territoire  intercommunal 



a perdu  dans  son  ensemble  102  habitants  entre  1999  et  2011.  Alors  que  la  population 

des autres  communes  membres  a  augmenté  ou  stagné,  Sancoins  a  perdu  presque  10  %  

de ses habitants entre 1999 et 2011, soit - 295 habitants. 


10 

 

Rapport d’observations définitives –



 Gestion de la commune de Sancoins 

 10 février 2015 



Chambre régionale des comptes du Centre, Limousin

 

Le taux de chômage des 15-



64 ans s’établit à 18,5

 % en 2009, soit un niveau bien supérieur 

à  celui  constaté  au  niveau  départemental  (11,3 %).  Le  revenu  moyen  par  foyer  fiscal  est  

de  16 


425  €  contre  20

 

696  €  au  niveau  départemental.  Ces  deux  indicateurs  mettent 



 

en lumière un territoire économiquement fragilisé.  

 

Le secteur agricole et le commerce d’animaux occupent une



 

part importante dans l’économie 

locale. La commune compte ainsi sur son territoire un des plus grands marchés aux bestiaux 

de France, le parc des Grivelles. 

 




Do'stlaringiz bilan baham:
  1   2   3   4   5   6


Ma'lumotlar bazasi mualliflik huquqi bilan himoyalangan ©fayllar.org 2019
ma'muriyatiga murojaat qiling