Saint hyacinthe


Download 4.64 Mb.

bet17/38
Sana23.11.2017
Hajmi4.64 Mb.
1   ...   13   14   15   16   17   18   19   20   ...   38

» ‘ttWU II

-■

W$wP-

‘te.’—"

.’■- :. ;■



l5süSi

„u ■»««■»»»



BUREAU DE SHERBROOKE, 131, RUE FRONTENAC. TEL. s LO. 9-5957 - LO. 9-5958

Estriettes

r,J.f.UNE. COMMERCE D'ASBESTOS - La «.maint d.

du l*une commerc. d'Aibestoi te tiendra au 

l. nJTL‘* frJem‘ 

l

* president de I organisme 



signalé que la semaine actuelle

recrutement à l'échelle provinciale est trop hâtive, vu 

que les estivants ne sont pas encore revenus à Asbestos. Une 

™e. * ermbre* du Jeune Commerce d'Asbestos se 

ZiT

 a Shaw,"'9an A la fin du mois, pour participer au 

congres provincial de l'organisme.

EVENEMENT POUR LES PERES DE MARIANNHILL -

;;"™natl.on du. R- p- Vincent Overgeide, dimanche dernier. 

vu;iu .fitTUn^venement lmP°rtant pour les Pères de Ma- 

\re„R' j. Overgeide, Hollandais, est en effet le 

no?ulleL Néo-Canadien a devenir prêtre dans cette commu- 

naute établie a Sherbrooke. L'onction sacerdotale lui a été 

conferee par S. E. Mgr Louis-Joseph Cabana.

ROLAND MERCIER : MORT ACCIDENTELLE - Lors 

de I enquete du coroner tenue à Bishopton sous la présidence 

u Dr Fidele Tremblay, le jury a rendu un verdict de mort 

accidentelle dans le cas du jeune Roland Mercier, 13 ans, de 

Weedon. L adolescent, fils de M. et Mm. Rosaire Mercier, 

est tombe vendredi dernier d'un camion en marche conduit 

par son oncle, M. Mile Mercier, l'accident s'est produit à 

Bishopton, vers la fin de l'après-midi, et le jeune Mercier 

a succombe a ses blessures dans la nuit de vendredi à samedi.

CHALET AU PARC DE LENNOXVILLE - 

Le club Op­

timist de Lennox ville a remis officiellement au maire de 

cet endroit, M. Ernie Gilbey, la clef symbolique du nouveau 

chalet du parc aménagé par le club pour les enfants de 

Lennoxv îlle. Le maire a louangé les membres du club 

Optimist pour leur travail, qui a permis à Lennoxville d'avoir 

un terrain de jeux convenable.



TRANSPORT DES ECOLIERS A DISRAELI - La Com­

mission scolaire de Disraeli, à sa dernière réunion, a accepté 

six soumissions en vue du transport des élèves de la région 

rurale aux ecoles de la municipalité. Le coût total du trans­

port $ elevera a près de $6,000. Les soumissionnaires dont les 

offres ont ete acceptées sont MM. Hermel Couture, Roger 

Guillemette, Arthur Poirier et Hercule Goulet. Leur contrat 

avec la Commission sera valable pour une période de deux 

ans, les commissaires se réservant le droit d'annulation si 

!c 


transport n'est pas fait à leur satisfaction.

LA PRESSE, MONTREAL, JEUDI 17 AOUT 1961/17

Bureau d'Asbestos, 143, rue du Roi 

Tél.s 879-5580

; Bureau de Magog, 13, rue Principal* 

Tél.s VI. 3-5656

En attendant le tracé de l'autoroute

LE MAIRE FAIT SA PART — La campagne de souscription en faveur de 

l’Harmonie cadette de Sherbrooke se poursuivra jusqu’au 31 août, dans le 

but d’amasser des fonds pour permettre à plus de jeunes Sherbrookois de 

s’adonner à la musique instrumentale. Le maire de Sherbrooke, Me Armand 

Nadeau, t.r., donne l’exemple 

à 

la population en remettant sa cotisation per­



sonnelle 

à 

M. Harry Tinker, président de l’Harmonie de Sherbrooke, en pré­



sence de Me Camille Charron, un membre actif de l’organisation.

A l'Union des municipalités

Ristourne sur les inférëls des 

emprunts réclamée par Thelford

A Richmond

L'exposition lienl à offrir 

des specfacles intéressants

SHERBROOKE. —• L’exposi- culture du comté de Richmond, 

tion agricole de Richmond, qui débute demain, vendredi, 

organisée par la société d’abri- par la journée des enfants,



Faute de timbres-primes

Mgr Vel ne peut reprendre 

sa campagne de bienfaisance

MAGOG. — Le curé de la 

paroisse Ste-Marguerite-Marie 

de Magog, Mgr Origène Vcl, 

ne pourra pas reprendre cette 

année, sa campagne de tim­

bres-primes en faveur des fa­

milles pauvres. Et pour cause : 

les ‘imbres-primes, depuis un 

certain temps sont chose défen­

due à Magog.

L’an dernier, le curé Vel 

avait disposé des boites spé­

ciales à l’arrière de son église. 

Les paroissiens pouvaient y 

déposer les timbres-primes que 

leur valaient leurs achats dans

les magasins de la ville ou 

d’ailleurs.

Les primes obtenues en 

échange des timbres ainsi re­

cueillis étaient destinées à at­

ténuer la pauvreté des familles 

démunies.

Cette organisation fonction­

nait bien. Mais c’était avant 

l’adoption de la loi qui défend 

maintenant la distribution des 

timbres par les commerçants 

de Magog.

Faute de timbres, il n’est 

donc plus question, pour Mgr 

Vel, de reprendre sa campa­

gne de bienfaisance.



Une décision de l'Université de Sherbrooke :

Construction de 

i

 pavillons 

pour abriter les. . . . . . . .

SHERBROOKE. ( 



P . G . ) - 

L’actuel Centre social de l’uni­

versité de Sherbrooke se verra 

bientôt entouré de quatre im­

posantes constructions de deux 

cents pieds de long, hautes de 

trois étages et devant servir a 

loger les étudiants.

C’est ce qu'a annoncé hier 

le conseil d'administration de 

l'université de Sherbrooke, 

L'édifice qui abrite actuelle­

ment une chapelle, une salle 

pour les étudiants et un cafete­

ria verra ses locaux transfor­

més pour faire place, semble-t- 

il, à des bureaux réservés à 

l'administration.

Les quatre nouveaux pavil­

lons, dont le coût est évalué à 

$1,798,000, seront reliés au Cen­

tre social par une sorte de long 

corridor de 500 pieds qui assu­

rera en même temps la liaison 

entre les nouvelles ailes. En 

plus d’un coup d’oeil, les étu­

diants y gagneront des locaux 

nouveaux qui seront aménagés 

en bibliothèques, salles de con­

férences, salles d'audition, cha­

pelle. Il est aussi dans le des­

sein des autorités d'y installer 

une librairie au service des étu­

diants.


Ces nouvelles constructions 

pourront accommoder au-delà 

de quatre cents étudiants qui 

y trouveront tout ce qu’ils peu­

vent désirer tant au point de 

vue corporel qu'intellectuel.

Déclinants les soumission des 

firmes R. E. Stewart Vincent 

et Frères. 

J. 

W. Boy et New­

ton Cie Ltd., les autorités ont 

confié le projet à Adélard Jac­

ques Ltée. Les travaux doi­

vent commencer immédiate­

ment, et devront être terminés 

d’ici 13 mois, soit pour l’entrée 

des étudiants en septembre 

1962.


durera jusqu'à dimanche pro­

chain.


L'ouverture officielle aura 

lieu au Colisée de Richmond 

et sera marquée par un grand 

Bingo Durant les soirées de 

samedi et dimanche, un con­

cours d’amateurs entrera dans 

les cadres du gala. A cette occa­

sion le corps des majorettes de 

Québec, formé de 28 musicien­

nes et 42 danseuses, .présentera 

un programme spécial.

Programme de jugement

VENDREDI


AM.

R OO—Département junior

9.30— Jerseys (à être continué le 

soir si nécessaire).

9.30— Holsteins 

10.00—Volailles

PM

1.00— Chevaux sous - hsrnais (k 



lavant de la grande estra­

de ou A l’arène)

1.00— Race laitière ou de bouche­

rie


l.Ofr—Bestiaux canadiens

1.00— Porcs

2.00— Moutons

1.00— Récoltes des champs, légu- 

mes, fruits et fleurs

1.00— Produits laitiers ou d’érable.

1.00— Département des dames, en­

fants


SAMEDI

AM

9.30— Ayrshire», Short borna 



P.M.

3.00— Parade de chevaux par le 

Club des jeunes éleveurs

4.00— Parade des bestiaux

DIMANCHE

AM.


9.30— Ayrshire s, Shorthorns 

y a lieu


P.M.

2.00— Parfade des chevaux

2.00— Parade des chevaux

Outre l’exposition de Cookshire 

qui aura lieu en même temps que 

celle de Richmond, les 18,19 et 20 

août, le comté do Stanstead tien­

dra son exposition agricole du 24 

au 26 août, à Ayer’s Cliff.

I/exposition régionale de Sher­

brooke aura lieu cette année du 

25 au 31 août, et celle du comté 

de Brome, du 2 au 5 septembre.

Dans l’Etat du Vermont, a la 

frontière américaine, deux exposi­

tions se tiendront à Barton, du 

23 au 27 août, et A Lyndonville, 

du 24 au 26 août.

THETFORD.  — Lors 

de sa dernière réunion le con­

seil municipal de Black-Lake 

s'est adressé à TUnion des mu­

nicipalités afin qu’elle adopte 

une résolution insistant auprès 

du gouvernement provincial > 

afin d’accorder aux municipali­

tés des cités tt villes la même 

ristourne qui est accordée aux 

municipalités rurales pour être 

appliquée au paiement des inté­

rêts pour emprunts munici­

paux.


Une demande a également été 

adressée à l’Union des munici­

palités s’il ne serait pas possi­

ble de former une section sépa­

rée. soit au sein même de 

l'Union, soit en dehors des ca­

dres de celle-ci, groupant les 

municipalités des cités et villes, 

afin qu'elles soient en mesure 

d’exposer d'une manière plus 

adéquate les problèmes qui leur 

sont propres et qui diffèrent 

totalement dans '.a majorité des 

cas de ceux des municipalités 

rurales.

La demande sur la ristourne 

est faite parce que le taux 

d’intérêt payé par les munici­

palités de cités et villes sur 

leurs emprunts municipaux grè­

ve d'une façon excessive leur

budget annuel et que les muni­

cipalités rurales reçoivent du 

gouvernement provincial une 

ristourne d’environ 2% pour 

être appliquée au paiement des 

intérêts de leurs emprunts.

par 


Jules Laguë

SHERBROOKE. -Le gouver­

nement de Québec est bien 

prêt à laisser profiter le plus 

de monde possible de son do­

maine du parc provincial du 

Mont Orford. Encore lui faut- 

il attendre que le ministère de 

la Voirie ait arrêté de façon 

définitive le tracé de l’autoroute 

Montréal-Cantons de l’Est pour 

autoriser toute concession.

C'est pourquoi quelques de­

mandes sont gardées en sus­

pens. Les autorités visent en 

effet un développement inten­

sif du potentiel touristique du 

Mont Orford une fois l’autorou­

te réalisée. Il va sans dire que 

le gouvernement réserve la 

priorité à ses propres projets, 

ressort-il d’une conversation 

téléphonique avec le Dr Louis- 

Philippe Gagnon, sous-ministre 

de la Chasse et des Pêcheries, 

responsable plus spécialement 

des parcs provinciaux.

Camp d'infirme*

Ce haut fonctionnaire a con­

firmé avoir reçu, ces dernières 

semaines, une délégation de 

Caritas-Sherbrooke qui lui a 

fait part de son intention d’ou­

vrir un camp pour enfants in­

firmes au Mont Orford pour 

peu que le gouvernement mette 

le terrain nécessaire à sa dis­

position.

Le terrain sollicité, de préci­

ser le sous-ministre, est juste­

ment gardé en réserve, car il 

serait le site d’un parc routier

enfants infirmes ne peuvent 

de concessions privilégiées

en bordure de l’autoroute, si 

celle-ci devait suivre le par­

cours préliminairement choisi, 

i. e., avant toutes les dissen­

sions qui devaient se manifes­

ter à ce sujet et dont on attend 

encore la fin. Ce terrain est 

situé sur les rives du lac Stuke-

iy.


Sur l’invitation du ministère, 

les requérants devaient aller vi­

siter deux autres terrains près 

de deux petits étangs entre le 

lac Stukely et le Cherry Pond. 

Ils n’ont pas donné signe de vie 

à Québec depuis.

De Caritas-Sherbrooke, fort 

peu de précisions. Rien qu’une 

réponse laconique invitant les 

représentants de 

LA 

PRESSE 


à attendre le communiqué qui 

donnerait tous les renseigne­

ments désirés “en temps et 

lieu”. De sorte qu’on ne peut 

affirmer catégoriquement que 

le conseil des oeuvres entend 

faire revivre au Mont Orford la 

défunte colonie de vacances ou 

camp de santé pour enfants 

pauvres de St-Philippe sur le 

lac ou si son projet est un pen­

dant au service de réhabilita­

tion physique en voie d’établis­

sement avec le concours d’un 

hôpital de Sherbrooke. Le com­

muniqué ne manquera pas de 

dissiper les incertitudes.

Projet* nombreux

Chose certaine, les projets ne 

manquent pas à Québec au su­

jet du Mont Orford et beaucoup 

tournent autour du passage de

l’autoroute dans ce parc provin­

cial. C’est pourquoi le ministè­

re de la Chasse et des Pêche­

ries préfère attendre des pré­

cisions en la matière afin de 

ne pas avoir à demander dans 

un avenir rapproché aux bé­

néficiaires des concessions de 

se retirer.

La loi ne permet en effet pas 

au gouvernement d’aliéner ce 

patrimoine et 

I

ps



 

organisations 

qui opèrent à l’intérieur du 

parc ont obtenu le terrain sur 

une base locative — souvent 

nominale — ou même sur le 

simple octroi du privilège de 

camper moyennant certaines 

obligations telles que la coupe 

du bois.


On s’est déjà mis à l’ouvrage 

en prévision de l’affluence for­

tement accrue que connaîtra le 

Mont Orford du fait du passage 

de l’autoroute. En attendant 

1 aménagement du camp rou­

tier. la soixantaine d’étudiants 

employés au camp forestier 

s'emploient déjà à l’installa­

tion d’abris le long des princi­

pales pistes qu’empruntent les 

alpinistes amateurs qui veulent 

atteindre le sommet par des 

voies dont le cachet n'a pas été 

détruit par les machines qui ont 

construit la route d’accès, il y a 

quelques années. Cette route 

elle-même est d’ailleurs aussi 

en cours d’amélioration.

Capitale touristique d’enver­

gure, le Mont Orford offre jus­

qu'ici, outre son enchantement

naturel, le camp musical et ar­

tistique des Jeunesses musica­

les du Canada, un centre de 

ski et un terrain de golf, de 

même qu’un téléférique.

Les concessions semblent de­

voir cependant se limiter à des 

fins charitables ou artistiques. 

Interrogé au sujet d’un projet 

privé quoique fort louable qui 

se dessinait dans la région, le 

sous-ministre lui a attribué peu 

de chances d’aboutissement jus­

tement à cause du danger qu'il 

présenterait de faire proliférer 

les demandes du genre. Le gou­

vernement se trouverait alors 

dans l’embarras de ne plus sa­

voir à qui refuser et à qui ac­

corder.


R. Baillargeon aux 

assises criminelles

SWEETSBURG. (PC) — René 

Baillargeon, âgé de 21 ans, de 

Repent igny, a été condamné à 

subir son procès au prochain 

terme des assises criminelles 

du district judiciaire de Red- 

ford, sous l’accusation d’avoir 

volé une somme de $2,050 en 

argent, et pour $770 de chèques 

American Travellers, à la suc­

cursale de la Banque de Com­

merce de Clarenceville. Le ma­

gistrat Patrick E. Delaney a 

rendu ce verdict, à l’issue de 

l’enquête préliminaire du pré­

venu qui a été tenue au palais 

de justice de Sweetsburg.



LA PRESSE et la

publicité locale

LA PRESSE tient à informer le public que 

personne n'est autorisé à faire, en son nom, 

auprès de qui que ce soit, de la sollicitation 

publicitaire pour ses pages régionales.

M. Gérard Clark 

président des Jets

ROCK ISLAND. - M. Gérard 

Clark, au cours d’une réunion 

tenue hier soir à Rock Island, 

a été élu président de l’équipe 

de hockey des villes frontières, 

les Jets, de la ligue de la vallée 

du St-François.

M. Clark succède à ce poste 

à Me Raymond Lemieux. M. 

Paul Tellier, de Beebe, a été ré­

élu vice-président, alors que la 

2e vice-présidence a été con­

fiée à M. Edgar Hill, de Rock 

Island. Le secrétaire et le tré­

sorier, MM. Jean-Marie Le- 

cours et Jean Bécasse, reste­

ront à leurs postes respectifs.

Pour combler les vacances 

de l’exécutif, on a également 

nommé six directeurs, qui sont 

MM. E. W. Gagné, Alcide 

Beaudoin, Denis Blouin, Law­

rence Goodsell, Ephrem Courte- 

manche et Raynard Rollins.

Los Jets l’an dernier, ont 

remporté le championnat de la 

ligue, et peu s’en fallut qu’ils 

ne gagnent également les élimi­

natoires. Ils avaient parmi 

leurs joueurs le premier comp­

teur de la ligue, ainsi que le 

meilleur gardien de buts.

SANSCONTREDIT

JEAN GERVAIS

offre 

toujours les 

meilleurs produits 

aux meilleurs prix! 

avec l'assurance 

du meilleur service!

Cinéma

>i>ér»


COATICOOK

Th* Great Impostor", avec 

Curtis: "Hell Bent for Lea- 

r", avec Audje Murphy.

MAGOG

lêeoe 1 "Psycho'’, avec Anthony 



mins Ct V*ra Miles: "A Breath 

Scandai", avec Sophia I-oren. 

antra : "L« bal des cinaies avec 

t Lemmon: "I.'espionne rousse . 

9 Dawn Adam*.

IAC MiOANTIO

lieu t "Lee eaplon* e amuaent . 

9 John Wayne et Janet Lei*hi 

caveUe» au masque ', avec Tony 

tie.


SHERBROOKI

Inéme de Perl» i "La» «uapect* , 

9 Charte* Vanel et Anne Vernom 

vlllaae enchanta”, 

ramier i "Du haut de le terras 

, «ver Paul Newman et Joanne 

id ward.

ranada 


: "Return to Peytton Pl»- 

, avec Caml Lynlev et Jeff Chanrt 

~irry on Conatahle", avec Siri 

u amen


ix : "Ce n’est 

ph

* une vie. 1er 



, avec Jerry Lewis et Dean Mar- 

"Alerte en Extrême-Orient*,

* Teter Finch.

apitol 


: "Le perceur rie coffre ,

' Dale Robertson et Mary Mur- 

; "Sitting Bull**» avec Ray Mil-

orton Drlvt-fn » "Tht I*oat Word’* 

i Michael Rennle. 

trby Port Orlve-ln t *'Tho Sun- 

lier»'*# 

av«a 


Deborah Kerr,

GENERAL ELECTRIC

Modèle TWA-965 - Nouvelle leuiveueo Filtar-Flo cinq-cycles —

Live automatiquement tt sûrement tout genre* do ti»su»

•  Système de blanchissage Filter-Fio plu* efficace quo jamasi

•  le contrôle d'une grande simplicité «e règle en fai*anf cor­

respondra de* chiffres • choix de lessiva» à l'eau frè* chaude, 

tiède ou froide • économiseur d'eau pour les petite* lessive*

•  système de retour d'eau, etc*

GENERAL ELECTRIC

Modèle TDA-930 — Nouveau séchoir conditionneur Hi-Speed



automatique effectue plus quo le séchege — il conditionne 

le linge automatiquement at s'arrête eutometiquement dès 

que le linge est sec. Une nouvelle sonnerie prolongée «e 

fait entendre a la fin du cycle de séchage. Système de sé­

chage Ht Speed automatique • nouveau régulateur coulissant 

automatique • humecteur automatique • défronseur auto­

matique.

Prix 


régulier $499,95 

PRIX JEAN GERVAIS

Prix régulier $349.95 

PRIX JEAN GERVAIS



>219

LA “MAIN NOIRE" EST A L'OEUVRE — Notre photographe a fixé sur pelli­

cule l'une des nombreuses enseignes qui portent les traces du passage de la 

“main noire” dans les comtés de Frontenac, Compton et Wolfe Depuis quel­

que temps, une équipe mystérieuse que les gens ont baptisée “la main noire” 

recouvre de peinture noire la partie anglaise des enseignes du ministère pro­

vincial de la Voirie. On fait disparaître les “School” et les “Slippery when 

wet”. La police, comme tout le monde, n’a pu faire mieux, jusqu’ici, que de 

constater “de 



visu” les 

traces marquantes 



laissées 

par 


des nationalistes.

GENERAL ELECTRIC

ModèU VWA-655 — Autre lessiveuse 

Filter-Flo O-E « 2 cycle# — Système du 

blanchUsage Filtar-Flo amélioré • nou­

veau filtra imbouchable • daux cyrlas 

da blanchissage eufomatique • réel* 

piant pour détargent • écomoniseur 

d'aau, choix da lessives à l'ciu très 

chaude, tièda ou froida, grand# con­

tenant-# • cadran at régulateurs éclat» 

rés • 

pêty\êf.

 dessus et cuve en por­

celaine. Système de retour de l'eau 

savonneuse.

Prix régulier $469 95 

PRIX JEAN GERVAIS




Do'stlaringiz bilan baham:
1   ...   13   14   15   16   17   18   19   20   ...   38


Ma'lumotlar bazasi mualliflik huquqi bilan himoyalangan ©fayllar.org 2017
ma'muriyatiga murojaat qiling