Site Natura 2000 Bassin du Drugeon


Download 89.22 Kb.

Sana09.04.2017
Hajmi89.22 Kb.

 

 

 

 

Site Natura 2000 Bassin du Drugeon 

Communes de Bonnevaux et Bouverans 

 

 

 

CAHIER DES CHARGES DE CONSULTATION 

 

Etude de définition des travaux de restauration du Drugeon le 

long de la Digue du Lac de Bouverans 

Marché de prestation de service

 

 

Organisme responsable

 

 

CONTACT 

Jean-Noël Resch 

Syndicat des Milieux Aquatiques 

du Haut-Doubs 

3, rue de la Gare 

25560 FRASNE 

Mai 2015 

 

1.

 



Maître d’ouvrage  

 

Le maître d’ouvrage est le : 



Syndicat Mixte des Milieux Aquatiques du Haut-Doubs 

LIFE13/NAT/FR 000762 - Tourbières du Jura 

Organisme public 

3 rue de la Gare 

25560 Frasne 

Tel : 03.81.39.92.19 

 

Représenté par son Président 



2.

 

Localisation 



Le projet est localisé sur les communes de Bonnevaux et Bouverans. 

 

 



 

 

Figure 1 Carte de situation (Source Géoportail) 



 

Figure 2 Carte de situation de l'opération sur la commune de Bannans (source Geoportail) 

3.

 



Cadre de l’opération 

Créé en date du 27 février 2013, le Syndicat Mixte des Milieux Aquatiques du Haut-Doubs est compétent pour 

l’étude, la protection, la gestion et la réhabilitation des cours d’eau et des zones humides  de son territoire et 

notamment de plusieurs sites Natura 2000. A ce titre, il est bénéficiaire associé d’un programme européen LIFE 

qui permet d’engager un vaste programme de restauration des tourbières des sites Natura 2000 en gestion au 

Syndicat Mixte des Milieux Aquatiques du Haut-Doubs. 

 

Le secteur est également inscrit dans les sites Espace Naturel Sensible du département. Le plan de gestion du site, 



approuvé en 2009 (B. Cote, 2008 - Site Espace Naturel Sensible Lac de Bouverans et marais du Varot, plan de 

gestion 2009-2013, mém. Master2 Imacof, Univ. Tour, Com. de com. Frasne-Drugeon, 83 p + annexes) proposait 

déjà d’étudier la renaturation du Drugeon le long de la digue du Varot par une reprise des anciens méandres en 

rive gauche. 

 

Le secteur concerné par l’étude s’étend sur environ 1,5 km. La propriété foncière est partagée entre des parcelles 



communales et privées. 

 

Historique des aménagements 

 

Le fonctionnement hydraulique du Drugeon dans ce secteur a connu de vastes modifications déjà très anciennes : 



-

 

La communication entre le lac de Bouverans et le Drugeon a été fortement modifiée lors de tentatives 



d’assèchement du lac dès 1722 avec la création de la digue dite « La Grande Chaussée », proche du lac. 

Cette  digue  était  pourvue  d’un  système  de  vannage permettant  d’alimenter  le  lac  et  d’en  garantir  un 

certain  niveau  pour  le  maintien  des  poissons,  tout  en  empêchant  les  eaux  du  Drugeon  d’inonder  de 

grandes parties de zones humides. 

-

 

De  1878  à  1879,  un  canal  d’évacuation  des  eaux  de  8  m  de  large  sur  environ  2,4  km  a  été  creusé 



manuellement pour tenter d’évacuer rapidement les eaux du Drugeon. Ces travaux se sont accompagnés 

de la création de la digue actuelle de 900 m de long. 



-

 

Le  résultat  de  la  digue,  bien  modeste  pour  la  culture  (en  raison  principalement  de  la  capacité  d’une 



alimentation émissive dans le lac par le karst), a finalement poussé les habitant à créer une brèche au sud 

de la digue pour inonder à nouveau l’ensemble de la zone submersible.  

-

 

De  nouveaux  travaux  de  rectification ont  été  entrepris  dans  les  années 60,  en  particulier  à  l’aval  et à 



l’amont de la zone concernée en s’appuyant sur les curages déjà effectués antérieurement. 

 

Depuis 1997 et le programme LIFE « Sauvegarde de la vallée du Drugeon », un programme global de restauration 



de la rivière et des milieux humides est engagé. Dans le cadre de ce programme, le Drugeon a bénéficié d’une 

opération de reméandrement qui s’est traduite en 1998 sur le secteur le long de la digue du lac par : 

-

 

Une reprise d’une partie des anciens méandres uniquement en aval de la digue (l’amont est resté dans sa 



configuration rectiligne et aménagée) en s’appuyant sur le tracé existant avant 1878 ; 

-

 



La modification de la prise d’eau du lac afin de privilégier à l’étiage les débits du Drugeon ; 

-

 



Par l’étanchéification de la digue afin d’éviter un drainage important du lac et de sa zone humide associée 

-

 



Une diversification modeste des écoulements du Drugeon par la mise en place d’aménagements légers 

type venturi en saule tressé. En 2000, des travaux supplémentaires de modification des largeurs ont été 

apportés  par  mise  en  place  d’atterrissements  à  l’aide  de  matériaux  prélevés  sur  le  bourrelet  en  rive 

gauche, issu du curage antérieur du cours d’eau. 

 

Contraintes à prendre en compte 

 

L’objectif  des  travaux  est  de  permettre  une  mise  en  eau  facilitée  de  la  zone  humide  adjacente  et  un 



développement  favorisé  des  espèces  aquatiques  et  de  zones  humides.  Néanmoins  quelques  aménagements 

réalisés antérieurement devront être pris en compte et devront faire l’objet de compromis : 

-

 

2 étangs ont été créés dans la zone, dont le plus en aval sur le secteur anciennement méandreux. Le projet 



devra permettre leur maintien (modification possible à proposer en option d’aménagement) 

-

 



La  prise  d’eau  du  lac  de  Bouverans  et  son  trop  plein  devront  être  conservés  avec  des  modalités  de 

fonctionnement hydraulique équivalentes, en particulier les périodes d’alimentation du lac par les hautes 

eaux  du  Drugeon.  Toute  modification  du  fonctionnement  actuel  fera  l’objet  d’une  proposition 

d’aménagement optionnelle. 

 

En  aucun  cas  les  travaux  proposés  ne  devront  être  responsables  d’une  diminution  des  altitudes  du  lac  de 



Bouverans. 

4.

 



Nature de la mission 

 

La mission comporte plusieurs phases : 



 

Phase 1 : Diagnostic de l’état initial 

 

Utilisation de données existantes :  



-

 

topographie issue du modèle numérique de terrain mis à disposition par le SMMAHD 



-

 

cartographie des habitats et base de données faunistiques et faunistiques 



 

Prise de données complémentaires 

-

 

Qualité habitationnelle : réalisation d’un IAM et du protocole Carhyce 



-

 

Inventaire  biologique :  réalisation  d’un  MAG  20.  Les  données  seront  également  transmises  en  format 



sandre compatible avec les exigences de l’Agence de l’eau RMC. 

-

 



Les  données  piscicoles  seront  réalisées  parallèlement  et  fournies  par  le  SMMAHD.  La  prestation  ne 

comprend donc pas la réalisation de pêches électriques mais l’interprétation des données. 

 


 

Données complémentaires 

Toutes données complémentaires feront l’objet d’une demande motivée précise par le prestataire à intégrer dans 

la réponse au cahier des charges. Le SMMAHD se réserve la possibilité de juger de la pertinence ou non de la 

demande et pourra : 

-

 



Accepter la proposition et passer une commande complémentaire ; 

-

 



Fournir la donnée complémentaire avec un autre prestataire ; 

-

 



Refuser la proposition technique. 

 

A  l’issue  de  cette  phase,  le  prestataire  reconnait  être  en  mesure  de  réaliser  les  documents  nécessaires  à  la 



rédaction des dossiers règlementaires. 

 

Phase 2 : Proposition méthodologique de l’aménagement du site 

Le contenu de la mission confiée dans le cadre du présent marché d’études comprend les missions AVP et PRO au 

sens de la loi MOP. 

 

Le bureau d’étude devra donc fournir une solution technique permettant la restauration du Drugeon le long de la 



digue  du  lac  de  Bouverans  en  prenant  en  compte  les  contraintes  énoncées  précédemment  (options 

d’aménagement acceptées). 

 

Avant-projet sommaire : AVP 



A la suite d’une première rencontre avec les différents partenaires techniques, le bureau d’études fournira un 

avant-projet  sommaire  permettant  de  statuer  sur le  type  de  travaux  qui  sera  mis  en  place.  Cet  avant-projet 

sommaire détaillera particulièrement : 

-

 



Les profils en long et en travers envisagés ; 

-

 



Les moyens techniques proposés pour répondre aux contraintes énoncées précédemment ; 

-

 



Une estimation sommaire des volumes de terrassement et des prix de l’opération 

 

A  l’issue  de  cette  phase,  un  choix  technique  sera  arrêté  après  consultation  des  partenaires  techniques  et  des 



acteurs locaux. Le projet retenu fera alors l’objet d’un avant-projet détaillé (phase PRO). 

 

Projet : PRO 



L’étude Projet a pour objet : 

-

 



De déterminer les surfaces, volumes et cotes 

-

 



D’arrêter en plan, coupes et façade les dimensions des ouvrage ; 

-

 



De  définir  les  principes  constructifs,  les  matériaux  et  les  installations  techniques  ainsi  que  le  mode 

opératoire prévisionnel pour la réalisation des travaux 

-

 

D’établir  une  estimation  des  coûts  prévisionnel  des  travaux,  décomposés  en  lots  séparés  si 



nécessaire (fournir un DQE et un BPU) ; 

-

 



In fine : de permettre au maître de l’ouvrage d’arrêter définitivement le programme. 

 

Le SMMAHD met à disposition du bureau d’études le relevé topographique LIDAR réalisé sur le secteur (MNT 1m) 



et pourra extraire sur demande du bureau d’études toute information nécessaire à la réalisation de la prestation. 

 

Le bureau d’étude établira un projet de CCTP qui permettra la consultation des entreprises à l’issue de la phase 



règlementaire. 

 


Phase 3 : Procédure règlementaire 

La  troisième  phase  de  la  mission  comprend  l’établissement  des  dossiers  et  les  consultations  nécessaires  à 

l’obtention  des  autorisations  règlementaires.  Le  prestataire  prendra contact  avec  les  services en  charge  de  la 

police de l’eau et d’urbanisme afin de déterminer la procédure règlementaire qu’il convient d’appliquer et les 

rubriques concernées. Le dossier sera composé : 

-

 



De  l’autorisation  au  titre  de  la  loi  sur  l’eau  et  les  milieux  aquatiques  (Description  de  l’opération, 

nomenclature concernée, notice d’incidence, compatibilité avec le SDAGE et le SAGE, échéancier, plan de 

financement prévisionnel, programme de surveillance, d’entretien et d’évaluation…) 

-

 



La déclaration d’intérêt général (Article L211-7 du Code de l'Environnement). 

-

 



La notice d’incidence Natura 2000 

Il  doit  apporter  également    une  assistance  au  maître  d’ouvrage  en  cours  de  leur  instruction  (organisation  de 

l’enquête publique, mémoire technique de réponse au commissaire enquêteur…). 

 

Les données nécessaires à la réalisation de la procédure règlementaires seront réunies dans la première phase de 



la mission. 

 

Option : 

A l’issu de l’étude, le SMMAHD se réserve la possibilité d’engager le bureau d’études retenu pour assurer une 

mission d’assistance à maîtrise d’ouvrage pour aider le maître d’ouvrage à s’assurer de la bonne réalisation des 

travaux. 

 

Cette mission optionnelle fera l’objet d’une demande de devis et d’un bon de commande indépendants ultérieurs. 



5.

 

Données mise à disposition 



 

Le maître d’ouvrage met à disposition les éléments suivants : 

-

 

Mnt 1 m par technologie LIDAR 



-

 

Orthophotographie actuelles 



-

 

Plans parcellaires 



-

 

Photographies anciennes calées en Lambert 93 



-

 

Carte d’état-major calée en Lambert 93 



-

 

Plan de gestion de l’ENS (B. Cote, 2008 - Site Espace Naturel Sensible Lac de Bouverans et marais du Varot, 



plan  de  gestion  2009-2013,  mém.  Master2  Imacof,  Univ.  Tour,  Com.  de  com.  Frasne-Drugeon,  83  p  + 

annexes) 

-

 

Diagnostic  des  macroinvertébrés  de  l’ENS (Gerber  M,  Riblet  V.,  2011  Etude  des  éphéméroptères, 



plécoptères et trichoptères d’une mosaïque de milieux humides : l’Espace Naturel Sensible du « Lac de 

Bouverans et Marais du Varot, mém. M2 QUEST, Univ. De F.-Comté, Com. De Com. Frasne-Drugeon, 60 p 

+ annexes) 

 

Ces  documents  peuvent  être  mis  à  disposition  sur  demande  pendant  la  phase  de  consultation.  Les  candidats 



s’engagent à n’utiliser ces données que dans le cadre de la présente consultation. 

6.

 



Réunion, calendrier, rendus 

 

Réunion 

Dans le cadre de cette prestation, 3 réunions sont organisées : 

-

 



A  compter  de  la  notification  du  marché,  une  réunion  technique  sera  organisée  avec  les  services  du 

SMMAHD, les partenaires technique (ONEMA, fédérations de pêche) et les partenaires locaux (communes 

de Bonnevaux et Bouverans, AAPPMA locales) pour : 

o

 



caler les plannings pour l’exécution complète de la mission, 

o

 

aborder  les  impératifs  techniques  et  valider  les  modalités  techniques  d’aménagement  à 



envisager. 

o

 



recueillir les avis sur les options techniques 

-

 



Après la restitution par le bureau d’études de l’avant-projet sommaire, une réunion sera organisée avec 

les mêmes partenaires pour validation du scenario. 

-

 

A la fin de l’opération, une réunion de présentation définitive sera organisée. 



 

Calendrier 

A partir du délai global présenté dans son offre pour la réalisation complète de sa prestation, le bureau d’études 

aura à présenter son planning d’exécution des différentes phases de sa mission. Le planning sera annexé à son 

offre et contribuera à l’établissement de la valeur technique de son offre. 

 

Rendu 

Les différents rapports seront communiqués au SMMAHD pour avis sous format informatique au moins 10 jours 

avant l’organisation de la réunion prévue précédemment. Le SMMAHD se réserve le droit de diffuser ces rapports 

aux partenaires techniques de l’opération. 

 

Les rapports seront fournis en format modifiable Word (.docx) et diffusable (.pdf).  



 

Tous  les  éléments  et  données  brutes  nécessaires  à  la  réalisation  de  l’étude  seront  annexés  et  transmis  au 

SMMAHD. 

 

Les éléments cartographiques seront rendus au format shp. 



 

Les transects, profils en long, profils en travers seront restitués sous la forme d’un tableur au format excel (.xlsx) 

et autocad (.dwg). 

 

Tous les éléments quantitatifs (en particulier DQE et BPU) seront restitués au format excel (.xlsx) 



 

Tous les éléments cartographiques seront calés en coordonnées Lambert 93 (RGF 93). Les éléments altitudinaux 

seront fournis en NGF. 

 

De manière générale, l’ensemble des données brutes et notes de calculs utilisés pour la réalisation de la prestation 



seront fournis au SMMAHD sous format informatique.  

 

La phase projet et le CCTP feront l’objet d’un rapport et de plans qui seront rendus en 5 exemplaires papier + 1 



sous fichier informatique. Les plans seront fournis sous format pdf et dxf. 

 

7.



 

Calendrier 

 

Lancement de l’étude : Octobre 2016 



 

Les différentes phases de l’étude peuvent être lancées de manière concomitante. 

 

Phase 1 



Les prélèvements seront réalisés au cours de l’étiage 2017. 

La phase 1 doit impérativement être achevée au 30 octobre 2017. 

 


Phase 2 

Les premières propositions (phase 2, partie AVP) feront l’objet d’une première restitution au mois juin 2017. 

La phase 2 devra être achevée le 15 novembre 2017. 

 

Phase 3 



La phase 3 doit faire l’objet d’une première restitution (dossier minute) le 15 janvier 2018 afin d’être déposée 

auprès des services de la police de l’eau. 

 

A l’issu d’un premier examen du dossier règlementaire, les remarques émises par le service instructeur devront 



être intégrées. 

 

La phase 3 devra être achevée pour le 20 mars 2018 afin d’envisager un dépôt officiel des dossiers règlementaires 



le 30 mars 2018. 

 

L’étude doit être terminée avant le 30 mars 2018. 

8.

 

Modalités de paiement  



Le paiement sera réalisé dans un délai de 30 jours à compter de la réception des factures. 

 

Des acomptes pourront être demandés selon l’échéancier suivant : 



40 % à l’engagement de l’étude 

30 % à la validation de la phase 2 

30 % au solde de l’opération 

 

Les factures devront comporter la mention suivante : 



 

Programme LIFE 13/Nat/FR000762-Tourbières du Jura 

9.

 



Renseignements techniques et administratifs 

La personne habilitée à donner les renseignements est : 

Jean-Noël Resch 

Téléphone fixe : 03.81.39.85.26 

Téléphone mobile : 06.83.29.00.53 

Mel : 


jn.resch@smmahd.fr

 

 



Une  visite  de  terrain  peut  être  envisagée  avant  présentation  de  l’offre  et  contribue  à  l’évaluation  de  la  note 

technique. 

10.

 

Contenu et rendu des propositions 



Contenu de l’offre : 

-

 



la lettre de candidature, mentionnant si le candidat se présente seul ou en groupement, et dans ce dernier 

cas,  faisant  apparaître  les  membres  du  groupement  (imprimé  DC4  à  jour  ou  équivalent).  En  cas  de 

candidature émanant de groupements de prestataires, la lettre de candidature sera signée par chaque 

membre du groupement ou par le mandataire dûment habilité. 

-

 

un mémoire technique, explicitant clairement comment le prestataire compte répondre à chacune des 



attentes énoncées dans le cahier des charges (moyens humains et technique + méthodologie), 

-

 



un devis daté et signé sera établi (coûts de réalisation estimés par phase et détaillé). Les montants devront 

figurer HT et TTC. Ce devis sera daté, signé et portera la mention "sincère et vérifiable dans la comptabilité 

de ma structure".  

-

 



un calendrier prévisionnel le plus précis possible,  

-

 

les éventuelles sous-traitances proposées par le prestataire, 



-

 

tout document jugé utile pour expliciter et compléter l’offre, 



-

 

le cahier des charges signé 



-

 

l’attestation jointe complétée (annexe 1). 



 

Date limite de candidature : 

Les propositions devront parvenir au plus tard pour le : 30 septembre 2016 



 

Modalité d’envoi de l’offre : 

Par voie postale : 

A l’adresse suivante :   

Monsieur le Président 

Syndicat Mixte des Milieux Aquatiques du Haut-Doubs 

Programme LIFE 13/Nat/FR000762-Tourbières du Jura 

3 rue de la Gare 

25560 FRASNE 

 

Par voie électronique : 



 

A l’adresse suivante : jn.resch@smmahd.fr 

 

 

 



Objet

 :  


Programme Life « tourbière du Jura » - Etude de définition des travaux de restauration du Drugeon le long de la 

digue du lac de Bouverans 

10 – Critères d’analyse des offres : 

Le jugement des offres sera effectué au moyen des critères suivants, pondérés comme suit :  

-

 

prix (45 %) la note obtenue sera égale à la formule suivante : Nprix = 45 x coût minimum / coût candidat 



(avec coût minimum = offre proposée au tarif le plus bas et coût candidat = offre tarifaire du candidat). 

valeur technique (55 %) : pertinence, cohérence et qualité du mémoire technique en regard du cahier des 



charges, pertinence du calendrier, connaissance du terrain - Ntech = 55 x valeur technique du candidat / 

meilleure valeur technique (avec meilleure valeur technique = meilleure valeur technique sur 100 points 

et valeur technique du candidat notée sur 100 points). 

 

Le mieux-disant sera le candidat obtenant la meilleure addition des deux critères Nprix + Ntech (note sur 100 



points). 

 

Le Syndicat Mixte des Milieux Aquatiques du Haut-Doubs se réserve la possibilité de négocier avec les candidats. 



11 – Durée de validité de l’offre  

L’offre présentée par le prestataire ne le lie que si l’acceptation de l’offre est notifiée par le Syndicat Mixte des 

Milieux Aquatiques du Haut-Doubs  dans un délai de 3 mois à compter de la date limite de remise des propositions.  

11 – Démarrage de la mission / interruption  

Le prestataire prendra contact avec le maître d’ouvrage (Syndicat Mixte des Milieux Aquatiques du Haut-Doubs) 

dans  un  délai  maximum  de  15  jours  à  partir  de  la  date  de  réception  du  bon  de  commande  lui  notifiant 

l'engagement de sa mission afin de valider ensemble le calendrier des interventions. 


12 – Résiliation du marché 

Le maître d'ouvrage pourra, en cas de réalisation non conforme du travail demandé, procéder à la résiliation du 

présent  marché  après  l'envoi  au  prestataire,  d'une  lettre  recommandée  avec  accusé  de  réception,  après  un 

préavis d'un mois. 

 

Il pourra en outre exiger un reversement à son profit de toute ou partie des sommes déjà versées. 



 

Le prestataire ne pourra prétendre à aucune indemnité. 

 

Une médiation et un accord entre les deux parties pourront néanmoins être recherchés. 



 

 

 



Le  candidat  déclare  avoir  pris  connaissance  du  cahier 

des charges et en accepte les clauses. 

 



Le 



Signature et cachet 

 

 



 

 

 



 

Annexe 1 

 

Marché public à procédure adaptée 



 

Attestations sur l’honneur du candidat 

(Document à retourner au Syndicat dûment rempli et signé) 

 

 



 

Je soussigné __________________________ agissant en qualité de  _____________ atteste être à jour 



de mes obligations fiscales et sociales. 

 

 



 

 



Je soussigné __________________________ agissant en qualité de  ______________ atteste n’avoir pas 

fait l’objet d’interdiction de concourir. 

 

 

 



 

Je soussigné __________________________ agissant en qualité de  _____________ atteste n’avoir pas 



fait l’objet de condamnation pénale ni commis d’infraction au Code du Travail. 

 

 



 

Fait à ____________________ 

 

le ______________________ 



 

 

(Cachet et signature) 



 


Do'stlaringiz bilan baham:


Ma'lumotlar bazasi mualliflik huquqi bilan himoyalangan ©fayllar.org 2017
ma'muriyatiga murojaat qiling