Statut, reglement et instructions applicables


Download 4.99 Mb.

bet5/51
Sana13.10.2018
Hajmi4.99 Mb.
1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   51
particulier,  ou  qui  exercent  un  certain  type  de  fonctions,  ou  qui 

relèvent de catégorie et grade particuliers ; 

-

  à  la  suite  de  la  redéfinition  des  fonctions,  les  compétences  et 

qualifications  de  l’agent  ne  répondent  plus  aux  besoins  de 

l’Organisation ; 

-

  les  fonctions  auxquelles  un  agent  est  affecté  ne  sont  plus 

nécessaires ou sont devenues redondantes ; 

 

iv)

 si le pays dont l’agent est ressortissant cesse d’être Membre de 

l’Organisation ; 

 

v)

  si  l’agent  refuse  d’être  affecté  à  d’autres  fonctions 

correspondant  à  ses  qualifications  et  expérience,  aux  mêmes 

catégories et grade, ou si l’Organisation, ou le service dans lequel 

l’agent  est  affecté,  est  transféré  dans  un  autre  lieu  et  que  l’agent 

refuse d’y être transféré ; 

 

vi)

 si l’engagement de l’agent, soumis à une période probatoire ou 

à une période de confirmation, n’est pas confirmé ; 

 

vii)

 si l’agent est dans l’incapacité de travailler ou ne peut pas être 

réintégré à la fin d’une période de non-activité ou de détachement. 

 

b)

 Le  Secrétaire  général  peut  résilier  l’engagement  d’un agent  en 

accord avec l’agent concerné. 

 

c)

  Dans  les  cas  prévus  au  paragraphe  a),  i),  iii),  v)  ou  vii)  ci- 

dessus : 

 

i)

  la  décision  est  prise  après  consultation  du  comité  consultatif 

compétent sur la régularité de la procédure ; 

 

ii)

 avant la consultation du comité consultatif compétent, un agent 

reçoit la notification écrite de l’intention du Secrétaire général de 

résilier son engagement et lui en précisant les motifs. 

 

d)

 Dans tous les  cas  prévus  au  paragraphe  a)  ci-dessus, un  agent 

reçoit la notification écrite de la décision du Secrétaire général de 

résilier son engagement et lui en précisant les motifs. 

40 

 

e)



 Le préavis est de : 

 

i)

 quatre  mois  pour  les  agents  dont  l’engagement  est  résilié  pour 

les  raisons  indiquées  au  paragraphe  a)  i),  iii)  ou  iv)  ci-dessus. 

Après quatre années de  service, le préavis donné dans les cas prévus 

au  paragraphe  a)  i),  iii)  et  iv)  ci-dessus  est  augmenté  d’un  mois 

pour  chaque  période  de  deux  années  de  service  pour  atteindre 

au maximum dix mois ; 

 

ii)

  un  mois  pour  les  agents  de  grade  A5  ou  en-dessous  dont 

l’engagement n’a pas été confirmé ; 

 

iii)

  trois  mois  pour  les  agents  de  grade  A6  ou  A7  dont 

l’engagement n’a pas été confirmé. 

 

f)

 Le préavis court : 

 

i)

  dans  les  cas  prévus  au  paragraphe  a)  i)  ou  iii)  ci-dessus,  à 

compter  de  la  date de  notification  de  l’intention  du  Secrétaire 

général de résilier l’engagement ; 

 

ii)

 dans le cas prévu au paragraphe a) iv) ci-dessus, à compter de 

la date de notification de la décision du Secrétaire général de résilier 

l’engagement. 

 

g)

  Si  un  agent  est  en  congé  de  maladie  ou  effectue  son  service 

militaire  lorsque  le  préavis  commence  à  courir,  ce  préavis  est 

augmenté  du nombre  de jours pendant lequel  cet agent se trouve 

effectivement en congé de maladie ou effectue son service militaire 

à compter de la date à laquelle court le préavis. 

 

h)

  Dans  des  circonstances  exceptionnelles,  au  lieu  d’observer  le 

préavis  prévu  au  paragraphe e)  ci-dessus,  le  Secrétaire  général 

peut verser à un agent dont l’engagement est résilié les émoluments 

et les indemnités correspondant à la durée du préavis. 

 

i)

 Il n’y a pas lieu d’observer de préavis si l’engagement est résilié 

pour  les  raisons  indiquées  au  paragraphe a)  ii),  v),  vi)  ou  vii)  ci- 

dessus. 

 

j)

 Lorsqu’un engagement de durée déterminée prend fin à sa date 

d’expiration, il n’y a pas lieu d’observer de préavis. 

 

Toutefois, lorsqu’un engagement de durée déterminée prend fin à 

sa  date  d’expiration  mais  que  l’agent  a  été  employé  de  manière 

continue pendant six années ou plus, un préavis de quatre mois est 

observé.  Après  quatre  années  d’emploi  continu,  le  préavis  est 

augmenté  d’un  mois  pour  chaque  période  de  deux  années 

d’emploi pour atteindre au maximum dix mois. Le préavis court à 

compter  de  la  date  de notification de la lettre  rappelant  à l’agent 

la  date  d’expiration  de  son  engagement.  Dans  des  circonstances 

exceptionnelles,  au  lieu  d’observer  le  préavis  prévu  ci-dessus,  le 

Secrétaire  général  peut  verser  à  l’agent  les  émoluments  et  les 

indemnités correspondant à la durée du préavis. 

 

Dernière révision : janvier 2011 

 

top 


41 

 

Généralités 



 

Instructions 

 

111/1 Dans  les  cas  où  l’engagement  est  résilié  en  vertu  de  l’article  11  a)  i),  iii)  ou  vii),  l’organe 

consultatif  compétent  doit  entendre  l’agent  si  ce  dernier  l’a  demandé  par  écrit  dans  les  huit  jours 

suivant la réception de la lettre l’informant que son cas sera examiné par cet organe. Dans le cas où il 

lui  est  impossible  physiquement  d’être  entendu,  l’organe  consultatif  se  prononce  en  son  absence,  et 

l’agent a la faculté de se faire représenter par un autre agent en service.

 

 



111/1.1  Le Chef de la gestion des ressources humaines est habilité à résilier l’engagement des agents 

des catégories B et C.

 

 



111/1.2  Les notifications relatives à la résiliation de l’engagement d’un agent sont faites par le Chef de 

la gestion des ressources humaines.

 

 

Dernière révision : janvier 2011 

 

Résiliation en cas de révocation disciplinaire 



 

111/1.3 Avant  de résilier l’engagement  d’un  agent sur le  fondement  d’une  révocation disciplinaire, le 

Secrétaire  général  doit  recueillir  l’avis  du  Comité  consultatif  mixte  visé  à  l’article 22,  si  l’agent  a 

demandé que celui-ci soit consulté conformément à l’instruction 121/1.3.5.

 

 



111/1.4  Dans  les  cas  où  l’engagement  d’un  agent  est  résilié  en  application  de  l’article 11 a)  ii),  la 

décision est prise et notifiée par le Secrétaire général.

 

 

Dernière révision : janvier 2011 

 

Résiliation en application de l’article 11 a) iii) 



 

Instruction 

 

111/1.5  Dans le cas où l’engagement d’un agent est résilié en application de l’article 11 a) iii) : 

 

a)

  l’Organisation  assiste  l’agent  en  recherchant  activement  et  spontanément  des  fonctions 

disponibles  au  sein  de  l’Organisation  correspondant  à  ses  qualifications  et  expérience  et,  si 

ces recherches s’avèrent infructueuses, en facilitant sa recherche d’un emploi à l’extérieur de 

l’Organisation ;

 

 



b)

  sauf si l’agent y renonce par écrit, le Secrétaire général recherche ces fonctions pendant une 

période de trois mois à compter du début du préavis ;

 

 



c)

  si le Secrétaire général n’a pas identifié de telles fonctions à l’issue de la période de recherche 

ou  n’a  pas  procédé  à  cette  recherche  car  l’agent  concerné  a  renoncé  au  redéploiement,  le 

Secrétaire général peut alors résilier l’engagement de l’agent, après consultation de l’organe 

consultatif  prévu  à  l’instruction  107/19,  en  lui  versant  les  émoluments  et  les  indemnités 

correspondant au solde de son préavis.

 

 

Dernière révision : janvier 2011 


42 

 

Cessation de fonctions 



 

Instructions 

 

111/2  Tous  les  agents  dont  l’engagement  est  résilié  ont  le  droit  de  cesser  leur  travail  un  mois  au 

moins avant l’expiration du délai de préavis prévu à l’article 11 e).

 

 



111/2.1 Si  un  agent  demande  à  ne  pas  exercer  ses  fonctions  pendant  tout  ou  partie  du  préavis,  le 

Secrétaire général peut mettre fin à l’engagement de l’agent de manière anticipée à une date convenue 

d’un  commun  accord.  Dans  ce  cas,  le  préavis  prend  fin  à  la  date  convenue  de  fin  d’engagement  et 

aucun paiement au lieu de préavis ne peut être versé au titre d’une période ultérieure.

 

 

Dernière révision : janvier 2011  

Paiement au lieu de préavis 

Instructions 

111/3  Le traitement et les indemnités payables au titre de l’article 11 h) et j) sont les suivants : 

 

a)

  le traitement prévu à l’article 15 ; 

 

b)

  les indemnités prévues à l’article 16 a) et b); 

 

c)  les  cotisations  à  la  Caisse  de  prévoyance conformément  aux  Règlement  et  instructions  de  la 



Caisse de prévoyance pour ceux qui y cotisent.

 

 

Dernière révision : janvier 2011 

 

Droit à une indemnité pour perte d’emploi 



 

111/4  Le droit à une indemnité pour perte d’emploi est déterminé conformément aux articles 17/7 et 

suivants.

 

 

Dernière révision : janvier 2011 


43 

 

DEMISSION, ABANDON DE FONCTIONS ET DECES 



 

 

 

 

 



 

Instructions 

112/1   La démission doit être adressée par écrit au chef de la gestion des ressources humaines. 

 

112/2 

a)

  Au  cours  de  leur  période  probatoire,  les  agents  de  grade  A5  ou  en  dessous  peuvent 

démissionner en donnant un préavis d’un mois.

 

 



b)

  Au cours de leur période de confirmation, les agents de grade A6 ou A7 peuvent démissionner 

en donnant un préavis de trois mois.

 

 

Dernière révision : janvier 2011 

ARTICLE 12 

 

a)

  Les  agents  peuvent  démissionner  en  donnant  au  Secrétaire 

général  un  préavis  de  trois  mois  au  moins.  Cependant,  le 

Secrétaire général peut accepter un préavis plus court. 

 

b)

  Les  agents  absents  sans  autorisation  ni  justification  pendant 

une  période  supérieure  à  quatorze  jours  calendaires  sont 

considérés  comme  ayant  démissionné  de  l’Organisation  et  leur 

service  pour  l’Organisation  est  réputé  avoir  pris  fin  le  premier 

jour de leur absence. 

 

c)

  Si  des  agents  décèdent  en  service,  leur  engagement  est  réputé 

avoir pris fin le dernier jour du mois de leur décès. 

 

Dernière révision : janvier 2011 



44 

 

AGE LIMITE 



 

 

 

 

 



Instruction 

113/1  L'engagement  des  agents  est  résilié  avec  effet  au  premier  jour  du  mois  qui  suit  celui  où  ils 

atteignent  leur  soixante-cinquième  anniversaire.  Les  agents  recrutés  avant  le  24  juillet  1993  et  qui 

étaient  titulaires  d'un  engagement  de  durée  indéfinie  le  14  avril  1995  reçoivent,  lorsqu'ils  font  valoir 

leurs droits à la retraite en application de l'article 13 :

 

a)



  4 mois de traitement et d'indemnités pour les agents des catégories A 

ou L ou des grades B6, B5, B4, ou C6 ;

 

 



b)

  3  mois  de  traitement  et  d'indemnités  pour  les  agents  des  autres 

grades.

 

Le  traitement  et  les  indemnités  payables  au  titre  de  la  présente  instruction  sont  ceux  mentionnés  à 



l'instruction 111/3.

 

Dernière révision : février 97 



ARTICLE 13 

 

L’âge limite est fixé à soixante-cinq ans. 

 

Dernière révision : janvier 2011 



45 

 

POSITION DE NON-ACTIVITE 



 

 

 

 

top 



 

Règlement 

14/1 

a)  Lorsque  les  agents  en  position  de  non-activité  pour  raison  de  maladie  redeviennent  apte  au 

service et  ne  peuvent  être réintégrés  dans  leur  catégorie et  à leur  grade  parce  qu’il  n’y a  pas, 

après une période de recherche de trois mois, de fonctions correspondant à leurs qualifications 

et expérience disponibles au sein de l’Organisation, ou lorsque les agents ne sont pas aptes au 

service à  la fin de  la période de non-activité spécifiée à l’article 14 a) i),  le  Secrétaire  général 

met  fin  à  leur  engagement  en  application  de  l’article  11  a)  vii)  moyennant  paiement  de 

l’indemnité  prévue  aux  articles 17/7.2  et  suivants.  Cette  indemnité  ne peut  être  cumulée avec 

celle prévue  à l’article 17/7  pour les situations  visées  à l’article 11 a) iii), iv)  ou  v) et  ne peut 

être payée si les conditions de l’article 17/7.1 sont réunies. 

 

b)  Lorsque  les  agents  souhaitent  reprendre  leur  service  après  une  période  de  non-activité  pour 



raison  de  service  militaire,  mais  qu’après  une  période  de  recherche  de  trois  mois,  il  apparaît 

qu’il  n’y a  pas  de fonctions  disponibles,  correspondant à leurs  qualifications  et  expérience,  le 

Secrétaire général met fin à leur engagement sans préavis ni indemnité. 

ARTICLE 14 

 

a) Les agent peuvent être mis en position de non-activité : 

 

i)

  pour  une  durée  de  32 mois  au  plus,  au  terme  d’un  congé  de 

maladie prévu à l’article 20 g) ; 

 

ii)

  à  l’expiration  du  congé  pour  service  militaire  prévu  à 

l’article 20 h) ; 

 

iii)

  pour  une  durée  de  24  mois  au  plus,  pour  convenance 

personnelle. 

 

b)

  Les  agents  en  position  de  non-activité  n’ont  droit  à  aucun 

traitement ou indemnité mais peuvent être admis au bénéfice des 

prestations  découlant  de  l’article 17.  Le  temps  passé  en  position 

de  non-activité  n’est  pas  considéré  comme  temps  de  service  à 

l’Organisation. 

 

c)

 Lorsque les agents sont en  mesure de reprendre leur service à 

l’issue  d’une  période  de  non-activité  dans  un  des  cas  prévus  aux 

paragraphes a) i)  ou ii) ci-dessus, ils ont  le droit d’être réintégrés 

dans la catégorie et au grade qu’ils occupaient auparavant, si des 

fonctions  correspondant  à  leurs  qualifications  et  expérience  sont 

disponibles au sein de l’Organisation. 

 

Dernière révision : janvier 2011 



46 

 

c)  Au plus tard trois mois avant la fin d’une période de non-activité pour convenance personnelle, 



les agents, bien qu’ils n’aient pas de droit à être réintégrés, peuvent demander à reprendre leur 

service.  Il  sont  autorisés  à  postuler  au  titre  des  vacances  publiées  uniquement  en  interne,  et 

l’Organisation  les  assiste  en  recherchant  des  fonctions  disponibles  dans  l’Organisation 

correspondant  à  leurs  qualifications  et  expérience,  pendant  trois  mois  à  compter  de  leur 

demande. Si cette demande est présentée moins de trois mois avant la fin de la période de non- 

activité pour convenance personnelle, la période pendant laquelle ils seront autorisés à postuler 

au titre des vacances publiées uniquement en interne sera réduite d’autant. Si, à l’issue de cette 

période,  leur candidature  n’a pas  été  retenue, le  Secrétaire  général  met  fin à leur engagement 

sans préavis ni indemnité. 

 

Dernière révision : janvier 2011 



 

14/2 

 

a)  Les  fonctions  exercées  par  les  agents  immédiatement  avant  leur  mise  en  position  de  non- 

activité  pour  raison  de  maladie  attribuable  à  un  accident  du  travail  ou  à  une  maladie 

professionnelle  ne  peuvent  être  pourvues  pour  une  durée excédant  la durée prévisible de leur 

incapacité, telle que déterminée par le médecin de l’Organisation, et si ces agents redeviennent 

aptes au travail à la fin, ou avant la fin, de la période de non-activité précisée à l’article 14 a) i), 

ils ont le droit d’être réaffectés aux fonctions qu’ils exerçaient avant d’être mis en position de 

non-activité. 

 

b)  Cependant,  si  les  fonctions  sont  pourvues  et  si  ces  agents  redeviennent  apte  avant  la  date 



prévue  de  fin  de  leur  incapacité,  le  Secrétaire  général  les  affecte  à  d’autres  fonctions 

correspondant à leurs qualifications et expérience et à leur catégorie et grade. 

 

c)  Si  les  agents  redeviennent  apte  au  service  avant  la  fin  de  la  période  de  non-activité  prévue  à 



l’article 14 a) i) et si les fonctions qu’ils exerçaient immédiatement avant leur mise en position 

de  non-activité  sont  affectées  par  l’une  des  situations  visées  à  l’article  11  a)  iii),  iv),  v),  le 

Secrétaire général peut résilier leur engagement. 

 

 



Dernière révision : janvier 2011 

 

Maladie 



Instructions 

114/1 

Les agents en position de non-activité pour raison de maladie conformément à l'article 14 a) i)



a)



  n'ont  pas  droit  à  l'avancement  périodique,  aux  congés  payés, 

aux  congés  dans  les  foyers,  au  congé  d'ancienneté  et,  de 

manière générale, à tout autre droit fondé sur le temps de service 

à l'Organisation ;

 

b)



  continuent  à  cotiser  au  régime  de  pensions  ou  à  la  caisse  de 

prévoyance;

 

c)



  ont droit au bénéfice des prestations découlant de l'article 17 a)

47 

 

d)



  peuvent  se  voir  rembourser  les  frais  de  voyage  afférents  à  un 

droit  à  congés  dans  les  foyers  ouvert  au  titre  d'une  période 

complète  de  24  mois  de  service  effectif  acquise  avant  qu'ils  ne 

soient  placés  en  position  de  non-activité  pour  raison  de 

maladie.

 

 

Dernière révision : mai 2001 

114/1.1 

L'Organisation continue à verser ses cotisations à la caisse de prévoyance conformément 

à l'article 



4  du  règlement  de  la  caisse  de  prévoyance  pour  les  agents  mis  en  position  de  non-activité  pour 

raison de maladie.

 

Adresses, etc.  



Instruction 

114/1.2 

Les agents en position de non-activité doivent :

 

a)



  laisser  au  Chef  de  la  gestion  des  ressources  humaines  une 

adresse où des communications peuvent leur être adressées;

 

b)



  informer le Chef de la gestion des ressources humaines de toute 

modification  intervenue  dans  leur  situation  de  famille  ou  leurs 

qualifications professionnelles intéressant l'Organisation.

 

Service militaire ou convenance personnelle 




Do'stlaringiz bilan baham:
1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   51


Ma'lumotlar bazasi mualliflik huquqi bilan himoyalangan ©fayllar.org 2017
ma'muriyatiga murojaat qiling