Departement des landes commune de sanguinet enquete publique


Tableau 1 : synthèse des remarques et commentaires du registre


Download 381.93 Kb.
Pdf ko'rish
bet4/4
Sana14.08.2018
Hajmi381.93 Kb.
1   2   3   4

Tableau 1 : synthèse des remarques et commentaires du registre. 

N° 


 

Noms, 


adresses 

Thèmes 


d'observations 

Remarques 

Commentaires du 

commissaire enquêteur 

R = Registre - L = Lettre 

 P = Pétition 



 C = courriel 

 M = Mémoire 



 O = Oralement 

P

T



R

M Cingal, 



M Caublet 

Fédération 

SEPANSO 

des 


Landes, 

Cagnotte 

Impact 

écologique, 



incompatibilité 

du 


photovoltaïque  

avec l’agriculture 

et la forêt. 

Rappel des avis 

donnés pour les 

précédentes 

enquêtes  

Argumentaire déjà 

apporté pour les 

enquêtes précédentes. 

Impacts déjà montrés 

dans les projets de ce 

type, reproduction, 

cadre de vie. Diminution 

des espaces agricoles, 

et des forêts et 

accentuation des effets 

sur les paysages et sur 

l’érosion éolienne. Avis 

défavorable 

« confirmé ». 

La pertinence des 

remarques n’es

t pas 


contestable.. Mais elles 

ne correspondent pas à 

la clarté de la description 

du présent projet. Les lois 

et règlements sont ici 

respectés. Même si on 

peut remettre en cause 

les politiques en matière 

de développement 

durable, et notamment 

sur le photovoltaïque. Le 

projet reste cohérent. 

P

T



R



R

Mme 



Lanusse, 

présidente 

de la DFCI, 

Sanguinet 

Rappel des 

remarques 

portées pour la 

première 

enquête de 

2012. 


Remarques sur 

les voies 

d’accès

, les 


crastes, les 

données 


hydrauliques, les 

eaux pluviales.  

Les risques liés 

aux inondations 

et aux travaux 

d’installations

 

L’observateur insiste sur 



les effets du projet sur 

les inondations et les 

crastes non adaptées, le 

drainage insuffisant. 

Regret sur l’absence 

d’étude


 sur 

l’hydrogéologie

. Rappel 

du règlement du PLU 

(modification n°5). 

Interrogation sur l’impact 

des travaux sur les 

nappes phréatiques. La 

DFCI émet un « avis 

défavorable ». critique 

sur le bail 

« amphitéoïque » signé 

par la mairie. 

Certaines des 

observations sont 

fondées, d’autres sortent 

du cadre de l

’enquête. 

L’absence d’étude 

hydrauliques plus 

approfondies, les risques 

inondations et la 

dégradation des 

infrastructures (crastes, 

chemins) trouvent leur 

réponse dans le projet et 

le mémoire réponse. 

Elles ne remettent pas en 

cause le projet. 


EP Installation Photovoltaïque de Sanguinet du 12/12/2016 au 12/01/2017  

Page 23

 

 

 

Conclusions et avis sont portés sur un document séparé. 

 

 

Fait à Bretagne de Marsan le 30 janvier 2017 

 

 

 

 

 

Florent DEVAUD 

 

Commissaire enquêteur  

P

T



R



Mme 

Lanusse,  

Sanguinet 

Les 


reboisements 

compensateurs, 

le branchement 

au réseau EDF, 

les effets sur la 

faune et la flore. 

Rappel sur les 

critères 

d’inondations, et 

les risques 

d’érosion 

éolienne.  

Elle s’interroge sur 

l’opportunité et le 

devenir des bois 

compensateurs et de 

leur validité. Elle estime 

qu’au regard des 

branchements EDF, il 

conviendrait que ces 

derniers réalise une 

étude. Considérations 

sur la présence de 

serpents non 

« répertoriés » ! non 

prise en compte des 

dernières données de 

précipitation. Regret sur 

le non prise en compte 

des risques d’érosion 

éolienne. 

Mêmes observations que 

précédemment, aucun 

élément nouveau n’est 

apporté pour modifier la 

vision du projet. Il reste 

cohérent. 

P

V



R



M Dalbos J 

Philippe, 

Sanguinet 

Considérations 

diverses sur le 

projet 


Accord avec le projet

« indispensable, faible 

impact sur 

l’environnement, intérêt 

économique pour la 

commune 


Sans commentaire 

P

T



L1 


Syndicat 

des 


sylviculteur

s du sud-

ouest, 

Bordeaux 



Question sur le 

tracé de la ligne 

électrique 

Éviter les zones 

forestières avec la ligne 

électrique. 

Pas du ressort de 

l’enquête

 


EP Installation Photovoltaïque de Sanguinet du 12/12/2016 au 12/01/2017  

Page 24

 

 

Florent DEVAUD 



Commissaire enquêteur 

225 chemin de Pinchauret 

40 280 Bretagne de Marsan 

 

 

DÉPARTEMENT DES LANDES 



 

COMMUNE DE SANGUINET 

 

ENQUÊTE PUBLIQUE 

 

Du 12 décembre 2016 au 12 janvier 2017 

 

 



Enquête publique sur 

la création d’une centrale photovoltaïque au sol 

sur la commune de Sanguinet. 

 

CONCLUSION

 ET 

AVIS 

 

 

 

 

 



 

 

 



 

 

 

 

 

 

 

 

Arrêté  DDTM/SG/ARJ/2016/n°61    de  Monsieur 

le  Préfet  du  8/11/2016  prescrivant  l’ouverture  de  l’enquête 

publique 

Ordonnance  Réf.  E16000167  /  64  du  Tribunal 

Administratif du 25/10/2016 

EP Installation Photovoltaïque de Sanguinet du 12/12/2016 au 12/01/2017  

Page 25

 

 

Je  soussigné  Florent  DEVAUD,  Commissaire  Enquêteur,  désigné  le  25/10/2016  par 



Monsieur le Président du Tribunal Administratif de Pau pour diriger l’enquête publique 

concernant 

la création d’une centrale photovoltaïq

ue au sol sur la commune de Sanguinet (partie sud). 

Après avoir étudié le dossier d’enquête et visité le site, répertorié les questions du public 

pendant  l’enquête  (

plusieurs  remarques  sur  le  registre  ou  par  courriel)  et  analysé  les  réponses  à 

toutes les questions, conclut ce qui suit. 

1  CONCLUSION 

1.1  D

OSSIER

 

Le projet répond à la demande d’installation d’une centrale photovoltaïque sur une parcelle 

forestière  entièrement  détruite  par  la  KLAUS  en  2009.  La  municipalité,  propriétaire  des  parcelles 

forestières,  env

isage  de  suppléer  aux  revenus  taris  de  l’exploitation  du  bois  par  une  production 

d’électricité susceptible de permettre 

la substitution financière. 

Peu d’


avis autorisés sont donné sur ce projet 

hormis celui de l’autorité environnementale. 

Bien que non prév

u légalement, l’avis de la Communauté de Communes aurait pu amener plus de 

solidité au projet. 

  Thèmes  traités 

L’Etude d’impact pose clairement les enjeux économiques, financiers et environnementaux 

du projet. La remise en état du site, se fera au moment de la remise au propriétaire conformément 

aux baux qui seront signés

. L’étude hydraulique n’est pas clairement identifiée, même si le sujet est 

traité. O

n peut suggérer qu’un  contrôle de la police de l’eau soit périodique. Il manque un volet sur 

les  garanties  financières  de  la  société  ENGIE  GREEN,  qui  aurait  supprimé  toute  ambiguïté  sur  la 

capacité de remise en état en fin d’utilisation.

 

Les  effets  sur  l’environnement  et  les  mesures  prises  pour  en  atténuer  les  impacts  sont 



précisés.  Les  dépenses  liées  à  la 

protection de  l’environnement  semblent  correctement  estimées. 

Le recyclage des matériaux en fin d’utilisation du site est évoqué.

 

1.2  E



NQUÊTE PUBLIQUE

 

 

Déroulement de l’enquête publique



 

Les    conditions  de  l’enquête  respectent  la  législation  et  la  réglementation

  sur  les  avis  de 

publicité :  presse  et  affichage.  Les    permanences  en  mairie  de  Sanguinet  se  sont  déroulées  aux 

dates prévues et dans d’excellentes conditions d’organisation. 

 

Le    dossier  d’enquête,  est  documenté  et  sa  composition,  comme  son  contenu  sont  



conformes aux textes en vigueur. Une mise à jour des documents aurait amélioré la lecture. 

  Observations formulées 

Le  projet  a  fait 

l’objet  d’

observations  de  la  SEPANSO,  de  la  DFCI  du  Syndicat  des 

sylviculteurs des landes, de madame Lanusse et de monsieur Dalbos 

s’ajoutant au

x nôtres.  

Elles  portent  pour  l’essentiel  sur  les  incidences  sur  l’environnement,

  les  reboisements 

compensateurs, les données hydrauliques, le recyclage des matériaux et la remise en état du site. 

Des considérations sur la sauvegarde des forêts « recycleurs » de CO2, sont aussi évoquées.   

Les réponses figurent pour l’essentiel dans le rapport, et des compléments d’informations 

sont  apportés  dans  le  mémoire  en  retour  du  pétitionnaire.  Le  photovoltaïque  est  une  source 

d’énergie relativemen

t propre et infinie et les sites utilisés réversibles. Les divergences portent sur 

l’opportunité  de  «

 mobiliser »  selon  les  avis  des  espaces  agricoles  et  forestiers  « utiles »  à  leur 

destination  première.  Toutes  les  options  sont  discutables,  il 

s’’agit  d’a

pprécier  objectivement  la 

cohérence du projet au regard des contraintes, des nuisances et des avantages. Tout a-t-il été fait 

pour minimiser les perturbations? Les avantages de la réalisation compensent-ils suffisamment les 


EP Installation Photovoltaïque de Sanguinet du 12/12/2016 au 12/01/2017  

Page 26

 

 

inconvénients, bilan carbone déficitaire, disparition de source de matière première bois, risques pour 



le massif  environnant,  et  pour  l’érosion  éolienne.  Les  compléments  d’informations  apportés par  le 

pétitionnaire  indiquent  que  des  mesures  seront  prises  pour  améliorer  la  mise  en  place  des 

installations 

et le respect de l’environnement. 

 

La SEPANSO s’interroge sur l’opportunité d’utiliser les boisements détruit par Klaus 2009 



et sur le recyclage des matériaux. L’inquiétude sur l’origine des matériaux utilisés et le bilan carbone 

reste ent

ière. La réponse ‘technique

 

» au reboisement compensateur ne peut être qu’insatisfaisante 



car elle dépend d’une politique générale.

 

L’avis défavorable émis par l’association, pointe le thème 



récurrent  d’installations  photovoltaïques  inappropriées  sur  des  t

errains  « nus »  forestiers  ou 

agricoles. L’inquiétude sur la non réversibilité réelles de ces installations, est liée au non respect de 

règles fixées ou des contrats non respectés. Leur application dépend des autorités de tutelles.  

La  compatibilité  du  projet  avec  la  carte  communale   

est  validée  par  l’enquête  publi

que 

réalisée pour la révision du 



document d’urbanisme, s’interroge la DFCI et Mme Lanusse

. Il convient 

à ce propos que l’article4 

-4 du règlement de la zone AUy concernée soit respecté.   

Les inquiétudes de SEPANSO, sur le recyclage au stade du démantèlement est pertinente, 

l’étude réalisée  par  S&T  Consulting  et  le CERES  en  mai  2013,  témoignent  de  l’ampleur  et    de  la 

complexité des recyclages à venir dans le monde. On ne peut qu’espérer que toutes 

les mesures 

seront  respectées  pour  en    assurer  la  réalisation.  C

e  n’est  pas  sur  ce  projet  qu’il  convient  de 

s’interroger, mais sur l’ensemble

. À ce jour, rien ne permet d

’affirmer

 que les solutions envisagées 

ne seront pas appliquées.  Les 

effets d’installa

tions photovoltaïques sur  les parcelles impliquées et 

environnantes  méritent  des  études  plus  minutieuses  de  la  part  de  laboratoire  de  recherche 

indépendants. Le 

photovoltaïque sur les toits plutôt qu’au sol dépend de décisions politiques 

ou sont 

impliquées des associations comme la SEPANSO ou le département. 

La protection des zones naturelles pendant l’utilisation et

 le réaménagement du site,  sont 

importante. Les interrogations de la SEPANSO et de la DFCI concernant les insectes ou les reptiles 

trouve ici des réponses qui nous paraissent suffisantes à ce stade.      

 

L’absence  d’implication  du  public,  son  indifférence  même,  s’expliquent  du  fait    de  la 



méconnaissance générale du sujet. On peut regretter que la concertation sur ces sujets ne soit pas 

plus «pédagogique ».  

L’avis de l’autorité environnementale (DREAL) incite à une 

vigilante observation des règles 

en matière d’étude d’impact.

 

Le dossier présenté, n’appelle aucune critique de sa part si ce n’est un 



risque  « 

d’érosion  éolienne

 »,  qui  est  faible  au  regard  de  la  nature  des  installations  explique  le 

pétitionnaire. Sous les panneaux seront développés des « pacages à moutons  protecteurs » du sol.  



2  AVIS DU COMMISSAIRE ENQUÊTEUR 

Le dossier présenté dans le cadre de l’Enquête Publique paraît complet, je n’

ai pas relevé 

de manquements aux dispositions légales. Cependant comme cela a été répété, nous regrettons le 

manque  d’actualisation  au  regard  du  délai  écoulé  entre  la  précédente  enquête  et  l’actuelle.  Cela 

entraine  quelques  « inexactitudes »,  certes  compen

sées  par  les  compléments  d’informations  que 

nous  avons  demandés  avant  le  début  de  l’enquête.

  En  préambule  nous  avons  demandé  au 

pétitionnaire de revoir le sommaire dont la pagination n’est pas cohérente, ce qu’il a fait en mémoire 

réponse. Cette nouvelle pagination corrigera celle du dossier définitif. 

La balance entre les inconvénients et les avantages est favorable à ces derniers. Le massif 

forestier  utilisé  a  été  détruit  par  la  dernière  tempête.  La municipalité  veut  retrouver  une  source  de 

revenus « compensatoire 

» au bois, et elle souhaite développer une source d’énergie renouvelable 

cohérente avec la politique nationale. 

L’objectif premier de production d’énergie renouvelable à partir du soleil, 

sera atteint. 

Le  code  urbanisme  est  respecté, 

même  s’il  conviendrait  d’appliquer  l’article  4

-4  du 

règlement.  Les  centrales  au  sol  ont  un  impact  significatif  sur  les  espaces  naturels,  agricoles  et 



sylvicoles.  Ils  ne  peuvent  donc  être  implantés  sans  qu'une  analyse  de  leur  conséquence  sur  le 

EP Installation Photovoltaïque de Sanguinet du 12/12/2016 au 12/01/2017  

Page 27

 

 

territoire  communal  n'ai



t été faite dans la transparence à l’égard des populations concernées.

  Les 


remarques pertinentes de la DFCI et de Madame Lanusse, du Syndicat de sylviculteurs des Landes, 

n’entraine  pas  de  modifications  significatives  dans  l’analyse  du  projet.  Les  réponses

  importantes 

sont portées 

dans le cadre de l’étude d’impact. 

 

Le  code  forestier,  exige  une  autorisation  au  défrichement,  préalable  à  toute  autre 



autorisation  administrative  présente  dans  le  dossier,  elle  a  été  validée  en  août  2016  après  une 

longue  démarche.  La   

mise  en  œuvre  de  reboisements  compensateurs  (articles  L3114,  L3131, 

L31311  et  L3132)  est  accepté  dans  les  conditions  proposées.  On  peut  regretter  que  ces 

reboisements  ne  soient  pas  faits  à  proximité.  Cependant  la  doctrine  régionale  indique  que  les 

mesures  compensatoires  prévues  par  le  code  forestier  (cession  de  forêts  à  des  collectivités, 

paiement  d’indemnités,  …)  ne  sont  acceptées  que  si  toutes  les  possibilités  de  reboisement 

explorées s’avèrent infructueuses. C’est semble

-t-il le cas ici.  

La  prise 

en  compte  du  milieu  naturel  est  réelle.  L’évaluation  réalisée  par  un  expert  est 

complète  et  les  mesures  prévues  semblent  suffire.  Un  élément  important  n’avait  pas  été  ou  peu 

traité dans le rapport, celui des couloirs écologiques et de la SRCE. Nous avons donc demandé au 

pétitionnaire  de  réaliser  un  complément  de  dossier  avant  le  début  de  l’enquête,  ce  qui  a  été  fait. 

L’appel  à  un  naturaliste  devrait  être  un  préalable  à  la  phase  de  démarrage  du  chantier.  La 

reproduction est une période critique pour certaines des espèces citées. 

L’étude d’impact, complétée et précisée suite aux 

interrogations formulées, aux demandes 

d’actualisations,  aux  suppléments  de  précisions  est  en  phase  avec  le  projet

.  Les  mesures  de 

protection prévues semblent dimensionnées aux risques et à leur gravité, aucun ne semble oublié. 

L’étude  hydraulique  évoquée  par  un  observateur  est  bien  présente,  le  pétitionnaire  fait 

remarquer que la DDTM n’a pas jugé bon qu’elle soit renforcé. Elle suffit à la prise en compte du 

projet. 


La  remise  en  état  du  site  après  démantèlement  des  installations  est  estimée  après  une 

nouvelle  demande.  Les  provisions  de  démantèlement,  si  elles  ne  sont  pas  une  obligation,  doivent 

apparaitre  sous  forme  de 

« 

garanties  financières  d'un  cautionnement  solidaire  qui  résulte  de 



l'engagement écrit d'un établissement de crédit d'une des institutions mentionnées à l'article 

L.  518-1  du  code  monétaire »

 

répond  le  ministère.  Nous  considérons  que  ce  devrait  être  un 



élément  à  traiter  dans  l’appel  d’offre.

 

L’origine  et  le  recyclage  des 



modules  photovoltaïques  sont 

précisés.  Les  sociétés  listées  pour  le  démantèlement  dans  l’étude  menée  par  S&T  Consulting  et 

CERES en mai 2013. Même succinctement, le sujet est traité. 

De manière générale, 

nous considérons que l’objectif d’utilisation d’éner

gies renouvelables 

présente un intérêt certain, 

nécessaire et d’actualité. Le dossier présente les garanties suffisantes. 

C’est dans ce sens que Monsieur Dalbos est intervenu.

 

La  responsabilité  du  suivi  des  installations  incombent  aux  autorités  compétentes.  Elles 



doivent s’assurer que les lois et règles dans lesquelles s’inscrivent ces installations sont appliquées. 

 

A  lumièr



e  des  éléments  étudiés,  les  appréciations  d’  «

 

incohérences  ou  d’absence 



d’explications ou de données

 » exprimées ne sont pas susceptibles de remettre en cause le projet. 

La  présentation  est  complète  et  explicite,  les  questions  du  public  ont  reçu  des  réponses 

satisfaisantes.   

  Réserve  

 



Afin de compléter le dossier, il conviendra de joindre le traitement des 

couloirs  écologiques  comme  le 

prescrit  le  code  de  l’urbanisme  et  comme  cela  a  été  

demandé avant enquête. 

EP Installation Photovoltaïque de Sanguinet du 12/12/2016 au 12/01/2017  

Page 28

 

 

En raison de toutes 



les informations recueillies au cours de mon enquête, j’émets un 

AVIS 

FAVORABLE  assorti  d’une  réserve 

(traitement  des  couloirs  écologiques)  sur  le  projet  de 

réa


lisation d’une centrale photovoltaïque au sol sur le territoire de la commune de Sanguinet.

 

 



 

 

Fait à Bretagne de Marsan le 30 janvier 2017 

 

 

 

Florent DEVAUD 

 

Commissaire enquêteur 

EP Installation Photovoltaïque de Sanguinet du 12/12/2016 au 12/01/2017  

Page 29

 

 

Florent DEVAUD 



Commissaire enquêteur 

225, chemin de Pinchauret 

40 280 Bretagne de Marsan 

 

 

DÉPARTEMENT DES LANDES 

 

COMMUNE DE SANGUINET 

 

ENQUÊTE PUBLIQUE 

 

Du 12 décembre 2016 au 12 janvier 2017 

 

Enquête publique sur la création d’une centrale photovoltaïque au 

sol sur la commune de Sanguinet. 

 

ANNEXES 

 

 

 

 

 

 

 

Arrêté DDTM/SG/ARJ/2016/n°61  de Monsieur 

le Préfet du 8/11/2016 

prescrivant l’ouverture de l’enquête

 

publique 

Ordonnance Réf. E16000167 / 64 du Tribunal 

Administratif du 25/10/2016 

EP Installation Photovoltaïque de Sanguinet du 12/12/2016 au 12/01/2017  

Page 30

 

 

ANNEXES 

 

 

Pièce 1. 



Décision de désignation du Tribunal Administratif de Pau 

Pièce 2. 

Arrêté  préfectoral  prescrivant l’enquête publique 

 

Pièce 3. 

Publicité sud-ouest 26/11/2016 

Pièce 4. 

Publicité sud-ouest 17/12/2016 

Pièce 5. 

Publicité les Annonces Landaises 26/11/2016 

Pièce 6. 

Publicité les Annonces Landaises 17/12/2016 

Pièce 7. 

Cer

tificat d’affichage de 

Sanguinet 

Pièce 8. 

PV d’observation d’enquête publique

 

Pièce 9. 

Mémoire réponse de ENGIE

5

 Green aux questions et observations 

Pièce 10. 

Réponses  courriel  complémentaires  de  M  Morrier  P.  (Projet  ENGIE

6

 

Green) 

  

 

 



                                                

 

5



  Ancien  dénomination  le  « Pôle  EnR  de  GDF  SUEZ »,  entité développant  le  projet Sanguinet Sud 

qui 


a  changé.  En  effet,  au  début  du  développement  du  projet  c’est  une  équipe  de  personne  directement 

rattachée  au  siège  du  groupe  ENGIE,  ex-GDF  SUEZ,  qui  en  avait  la  charge, 

Au  1er  janvier  2013,  l’activité 

photovoltaïque du groupe ENGIE a été prise en charge par sa filiale, FUTURES ÉNERGIES, détenue à 100% 

par le Groupe. 

6

  Ancien  dénomination  le  « Pôle  EnR  de  GDF  SUEZ »,  entité développant  le  projet Sanguinet Sud 



qui 

a  changé.  En  effet,  au  début  du  développement  du  projet  c’est  une  équipe  de  personne  directement 

rattachée  au  siège  du  groupe  ENGIE,  ex-GDF  SUEZ,  qui  en  avait  la  charge, 

Au  1er  janvier  2013,  l’activité 

photovoltaïque du groupe ENGIE a été prise en charge par sa filiale, FUTURES ÉNERGIES, détenue à 100% 

par le Groupe. 




Download 381.93 Kb.

Do'stlaringiz bilan baham:
1   2   3   4




Ma'lumotlar bazasi mualliflik huquqi bilan himoyalangan ©fayllar.org 2020
ma'muriyatiga murojaat qiling