Direction départementale des territoires


Download 30.17 Kb.
Sana14.08.2018
Hajmi30.17 Kb.

Direction départementale des territoires

Service Protection et Gestion de l'Environnement

 

Unité Gestion de l'Eau

 

PRÉFET DE L'AIN



A R R E T É

imposant des prescriptions particulières applicables aux travaux de réalisation de drainage

de parcelles agricoles sur la commune de SANDRANS

réalisés par l'EARL de la BRESLE, représentée par M. Serge ROUSSET

Le préfet de l'Ain

VU  le   code   de   l'Environnement,   et   notamment   ses   articles   L.211-1   et   suivants,   L.214-1   et   suivants,

L.216.1 et suivants, R.211-1 et suivants, R.214-1 et suivants ;

VU   le   Schéma   Directeur   d’Aménagement   et   de   Gestion   des   Eaux   du   bassin   Rhône   Méditerranée

approuvé le 3 décembre 2015 par le Préfet coordonnateur de bassin ;

VU l’arrêté préfectoral du 31 mai 2013 relatif à l’organisation administrative de la police de l’eau dans le

département de l'Ain ;

VU   la   déclaration   au   titre   de   l’article   L.214-3   du   code   de   l’environnement   reçue  le  20   juin   2016  et

complétée le 22 juin 2016, présentée par l'EARL de la BRESLE –  01400 SANDRANS, représentée  par

M.  Serge   ROUSSET,   relative   au  projet   de   drainage  de   parcelles  agricoles  sur   la   commune   de

SANDRANS ;

VU le récépissé de déclaration délivré le 27 juin 2016 ;

VU le projet d’arrêté de prescriptions particulières adressé à l'EARL de la BRESLE – 01400 SANDRANS,

représentée par M. Serge ROUSSET et l'invitation lui ayant été faite de présenter ses observations sur les

prescriptions envisagées, par lettre recommandée du 13 octobre 2016 ;

VU  l'absence de  réponse  de  l'EARL de la BRESLE  –  01400 SANDRANS, représentée  par  M.  Serge

ROUSSET, dans le délai imparti ; 

VU l'arrêté  préfectoral du  19 septembre  2016  portant  délégation de signature à M.  Gérard PERRIN,

directeur départemental des territoires de l'Ain ;

CONSIDERANT que des prescriptions sont nécessaires pour préserver les milieux aquatiques et naturels

et les ressources en eau superficielles et souterraines ;

CONSIDERANT que les installations décrites dans le dossier de déclaration, leur modalité d'exploitation

et les prescriptions du présent arrêté permettent ensemble la protection des éléments visés à l'article

L211-1 du code de l'environnement ;

SUR proposition de Monsieur le directeur départemental des territoires de l'Ain ;


ARRETE

Article 1 –

 

  Prescriptions applicables

 

 

Le présent arrêté dispose de prescriptions applicables aux travaux de drainage de terres agricoles sur la

commune de  SANDRANS  réalisés  par  l'EARL de la  BRESLE  –  01400 SANDRANS, représentée  par

M. Serge ROUSSET, pour la protection des éléments visés à l'article L211-1 du code de l'environnement.

Toutes les autres prescriptions figurant dans le dossier de déclaration au titre de la loi sur l'eau sont

applicables.



Prescriptions

Une bande enherbée d'une largeur de 6 m sera mise en place sur les îlots 1, 6 et 4 (section C – parcelles

n° 217, 218, 219, 220, 232, 230, 226, 162 et 163) en limite de l'étang de Cloin, de l'étang Gramont et du

bois de Loyasse (linéaire environ 1 250 m tel que dessiné sur le complément au dossier de déclaration).

Cette   bande   enherbée   sera   permanente   et   ne   devra   recevoir   aucun   amendement   ou   produit

phytopharmaceutique.

Une haie constituée d'espèces locales sera mise en place sur les parcelles n°  681 et 682 section C le

long de la voie communale (linéaire 340 m).

La plantation de la haie devra être réalisée au plus tard le 31 mars 2018.

Article 

 

 2

   –

    Non-respect des dispositions

 

 

En cas de non-respect des dispositions du présent arrêté, l'EARL de la BRESLE – 01400 SANDRANS,

représenté par M. Serge ROUSSET est passible de sanctions administratives prévues à l’article L216-1 et

suivant du code de l’environnement.



Article 

 

 3

     - Conformité au dossier et modifications

 

 

Les installations, ouvrages, travaux ou activités, objets de la présente déclaration, sont situés, installés et

exploités conformément aux plans et contenu du dossier de déclaration sans préjudice des dispositions

du présent arrêté.

Le maître d’ouvrage tiendra à disposition du service police de l’eau les plans de récolement des ouvrages.

Toute modification apportée  aux ouvrages, installations, à leur mode d’utilisation, à la réalisation des

travaux ou à l’aménagement en résultant, à l’exercice des activités ou à leur voisinage et entraînant un

changement notable des éléments du dossier de déclaration doit être portée, avant sa réalisation, à la

connaissance   du   préfet   (DDT),   conformément   aux   dispositions   de   l’article   R.214-40   du   code   de

l’environnement.



Article 

 

 4

     - Déclaration des incidents ou accidents

 

 

Le maître d’ouvrage est tenu de déclarer, dès qu’il en a connaissance, au préfet (DDT) les accidents ou

incidents intéressant les installations, ouvrages, travaux ou activités faisant l’objet du présent arrêté qui

sont de nature à porter atteinte aux intérêts mentionnés à l’article L.211-1 du code de l’environnement.

Sans préjudice des mesures que pourra prescrire le préfet (DDT), le maître d’ouvrage devra prendre ou

faire prendre toutes dispositions nécessaires pour mettre fin aux causes de l’incident ou accident, pour

évaluer ses conséquences et y remédier.

Le maître d’ouvrage demeure responsable des accidents ou dommages qui seraient la conséquence de

l’activité ou de l’exécution des travaux et de l’aménagement.

Article 

 

 5

   – 

   Accès aux installations

 

 

Les agents chargés de la police de l’eau et des milieux aquatiques auront libre accès aux installations,

ouvrages, travaux ou activités déclarés, dans les conditions fixées par le code de l’environnement. Ils

pourront demander communication de toute pièce utile au contrôle de la bonne exécution du présent

arrêté.

Article 

 

 6

     - Droits des tiers

 

 

Les droits des tiers sont et demeurent expressément réservés.

2/3


Article 

 

 7

     - Autres réglementations

 

 

Le présent arrêté ne dispense en aucun cas le maître d’ouvrage de faire les déclarations ou d’obtenir les

autorisations requises par d’autres réglementations.

Article 

 

 8

     - Publication et information des tiers

 

 

Une copie du présent arrêté sera transmise à la commune de SANDRANS pour affichage pendant une

durée minimale d'un mois. Procès-verbal de l’accomplissement de cette formalité sera adressé à la DDT

par le Maire.

L’arrêté sera mis à disposition du public sur le site internet des services de l’État durant une période d’au

moins six mois.



Article 

 

 9

     - Voies et délais de recours

 

 

Le   présent   arrêté   est   susceptible   de   recours   devant   le   tribunal  administratif   de   LYON   par   le   maître

d’ouvrage dans un délai de deux mois suivant sa notification et par les tiers dans un délai  d’un an à

compter de l'affichage de ces décisions dans les conditions des articles L.214-10, L.514-6 et R.514-3.1 du

code de l’environnement.

Dans le même délai de deux mois, le maître d’ouvrage peut présenter un recours gracieux. Le silence

gardé par l’administration pendant plus deux mois sur la demande de recours gracieux emporte décision

implicite de rejet de cette demande conformément à l’article R421-2 du code de justice administrative.



Article 1

 

 0

   – 

   Exécution

 

 

Le directeur départemental des territoires de l'Ain est chargé, en ce qui le concerne, d'assurer l'exécution

du   présent   arrêté   dont   un   exemplaire   sera   adressé  à  l'EARL  de   la   BRESLE  –  01400   SANDRANS,

représentée par M. Serge ROUSSET à titre de notification.

Une copie sera transmise au maire de SANDRANS.

Fait à Bourg en Bresse, le 14 novembre 2016

Le Préfet,

par délégation du Préfet,

le Directeur Départemental des Territoires,

Signé : Gérard PERRIN



3/3


Download 30.17 Kb.

Do'stlaringiz bilan baham:




Ma'lumotlar bazasi mualliflik huquqi bilan himoyalangan ©fayllar.org 2020
ma'muriyatiga murojaat qiling