Dossier de presse


Download 299.12 Kb.
Pdf ko'rish
Sana26.06.2019
Hajmi299.12 Kb.

            

  

 



 

 

 



 

 

 



  

 

 



 

 

 



 

 

  



 

 

 



     

 

 



 

 

 



 

v e n d r e d i   1 9   m a i   2 0 0 6  

 

DOSSIER DE PRESSE 

Présentation et résumé du projet _________________________________ 2 

Résorber les zones blanches ____________________________________ 2 

Le Conseil général de la Loire, maître d’ouvrage des infrastructures passives 

sur le site de Saint-Thurin _______________________________________ 3 

Les  opérateurs  de  téléphonie  mobile,  maîtres  d’ouvrage  des  équipements 

actifs sur le site de Saint-Thurin __________________________________ 4 

Coût et financement de l’équipement ______________________________ 4 



page   sur 6 

Présentation et résumé du projet 

Le  19  mai  2006,  Claude  BOURDELLE  (conseiller  général  du  canton  de  Noirétable),  et  les  3 

opérateurs  de  téléphonie  mobile  (représentés  par  Benoît  LICOUR,  directeur  des  relations 

régionales SFR région Centre Est), tiennent une réunion d’information sur la mise en service de 

l’antenne  relais  de  téléphonie  mobile  du  programme  " zones  blanches "  en  itinérance  locale  du 

département de la Loire. Cette antenne est localisée sur le site « Trucha Est » à Saint-Didier-sur-

Rochefort (situé en limite de la commune de Saint-Thurin en bordure de la voie ferrée).  

Cette antenne-relais, exploitée par SFR, chef de file des opérateurs dans cette zone, servira aussi 

aux  clients  d’Orange  et de  Bouygues  Telecom.  Elle  permettra  la  couverture  de  Saint-Thurin  par 

tous les opérateurs de téléphonie mobile, selon le moyen de l’itinérance locale : dans ce cas, un 

seul opérateur installe les antennes et les équipements télécoms, accueillant sur son réseau les clients 

de tous les opérateurs. Dans d’autres cas, la desserte en téléphonie mobile se fait par mutualisation 

d’infrastructures :  une  infrastructure  est  partagée  entre  plusieurs  opérateurs ;  chaque  opérateur 

présent sur le site installant ses propres antennes et équipements télécoms pour desservir ses propres 

clients. 

La réalisation de Saint-Thurin s’inscrit dans le cadre de la phase 1 du programme national " zones 

blanches ", qui prévoit d’équiper dans son ensemble un peu plus de 3000 communes sur la France 

entière.  Dans  la  Loire,  ce  programme  permettra  d’aménager  et  d’équiper  13  sites  supports 

d’antennes-relais concernant 19 communes ligériennes (cf. liste fournie en annexe).  

 

Résorber les zones blanches 

Aujourd’hui,  bien  qu’une  très  large  majorité  de  la  population  française  accède  aux  réseaux  de 

téléphonie mobile, environ 10% du territoire, soit 2% de la population, n’est couvert par aucun des 

opérateurs. Ces " zones blanches " s’expliquent par un relief très accidenté et la faible densité de 

population utilisatrice de mobiles. 

Pour ces raisons, la Convention Nationale de mise en œuvre du plan d’extension de la couverture 

du territoire par les réseaux de téléphonie mobile a été adoptée le 15 juillet 2003. Ses signataires 

sont  l’Etat,  l’Autorité  de  Régulation  des  Télécommunications,  l’Association  des  Maires  de  France, 

l’Assemblée  des  Départements  de  France  et  les  trois  opérateurs  de  téléphonie  mobile.  Cette 

Convention  nationale  prévoit  une  résorption  des  zones  blanches  décomposée  en  2  phases.  La 

première  phase  est  actuellement  mise  en  oeuvre  et  la  seconde  relève  d’un  avenant  à  la 


page   sur 6 

convention signée le 13 juillet 2004, qui fixe les modalités de la phase 2 du projet dont le terme est 

prévu à fin 2007. Elle est également en cours de déploiement

 

A l’issue des 2 phases du programme de couverture des zones blanches, ce sont plus de 3 000 

communes,  principalement  situées  en  zones  rurales,  qui  seront  ainsi  couvertes  en  téléphonie 

mobile par tous les opérateurs.  

Ce vaste programme est le fruit d’une concertation sans précédent entre acteurs publics et privés 

pour offrir une qualité de service toujours plus grande, à tous les usagers de la téléphonie mobile, 

dans le cadre d’une politique d’aménagement du territoire. 

 

Le Conseil général de la Loire, maître d’ouvrage des 



infrastructures passives sur le site de Saint-Thurin 

La couverture de téléphonie mobile de la commune de Saint-Thurin s’intègre dans le programme 

Cyberloire et réaffiche la volonté du Conseil général de la Loire de réduire la fracture numérique 

sur son territoire. 

Par  ailleurs,  conformément  à  la  démarche  de  développement  durable  engagée  par  le  Conseil 

général de la Loire, le projet a été conçu en prenant en compte les dimensions suivantes : 



- sur le plan environnemental : le site radio est hébergé sur un pylône TDF existant ayant fait 

l’objet d’un réaménagement pour ne pas avoir à créer un nouveau pylône. 



- sur le plan sécuritaire : la couverture déployée sur la commune contribue à une amélioration 

significative de la couverture de téléphonie mobile de la RN89, facilitant l’utilisation d’un téléphone 

portable par exemple pour alerter les secours en cas d’incident.

 

- sur le plan économique : l’intervention du Conseil général de la Loire, en partenariat avec les 

opérateurs, a généré auprès des sous-traitants locaux de ces derniers un nouveau marché source 

de développement d’affaires et d’emplois.



 

 

 



 

 

 



page   sur 6 

Les opérateurs de téléphonie mobile, maîtres d’ouvrage des 

équipements actifs sur le site de Saint-Thurin 

Les  équipements  actifs  sont  financés  et  mis  en  place  par  les  opérateurs  sur  le  principe  de 

l’itinérance, avec pour opérateur référent SFR sur l’antenne-relais de Saint-Thurin. 

L’opération consiste à mettre en place, sur le pylône mis à disposition par le Conseil général de la 

Loire, une antenne dirigée vers la commune et la raccorder à une baie radio placée au pied du 

pylône. 


 

Coût et financement de l’équipement 

 

Le coût global de l’opération s’élève à 136 900  , dont 110 350   pour les infrastructures passives 



et 26 550   pour les équipements actifs. 

Les  infrastructures  passives  ont  fait  l’objet  d’un  financement  par  l’Union  Européenne,  la  Région 

Rhône-Alpes, l’Etat et le Conseil général de la Loire. 

 

 

Plan de financement des infrastructures passives : 

Conseil général de la Loire : 40,09 % 

Union Européenne (FEDER sous mesure 8C) : 25 % 

Région Rhône-Alpes : 15 % 

Etat : 19,91 % 

 

 

 

 

 



 

 

 



 

 

 



 

page   sur 6 

 

   



 

 

 



 

 

 



  

 

 



 

 

 



 

  

 



 

 

      

 

 

  



 

 

Contacts presse

 

 

Conseil général de la Loire 

Sophie TARDY 

Tél. 04 77 48 42 18 

Port. 06 20 37 76 78 

sophie.tardy@cg42.fr 



 

Bouygues Telecom  

Agence Passerelles

 

 

Séverine VOISIN – Adeline SOUBIE 



Tél. 01 44 59 98 00  

Fax 01 44 59 98 01 

bouygtel@passerelles.com 

 

Orange France 

Sébastien GOALES 

 

Tél. 01 44 44 93 93 



sebastien.goales@francetelecom.com 

 

SFR 

Maïlys VINDRY 

Tél. 04 37 25 44 66 

Fax 04 37 25 44 36 

mailys.vindry@fr.sfr.com 


page   sur 6 

Annexe 

Liste des 19 communes de la Loire concernées par le plan Zone Blanche :

 

 

 



 

 

 

 

LA VALLA 



 

SAINT-THURIN 

 

SAINT-DIDIER-SUR-ROCHEFORT 



 

SAINT-GEORGES-EN-COUZAN 

 

SAUVAIN 


 

SAINT-LAURENT-ROCHEFORT 

 

L'HOPITAL-SOUS-ROCHEFORT 



 

PALOGNEUX 

 

SAINT-JUST-EN-BAS 



 

DEBATS-RIVIERE-D'ORPRA 

 

CHALMAZEL 



 

LA BENISSON DIEU 

 

SAINT-CYR-DE-FAVIERE 



 

SAINT-VICTOR-SUR-RHINS 

 

SAINT-HILAIRE-CUSSON-LA-VALMITTE 



 

LA CHAPELLE-EN-LAFAYE 

 

MERLE-LEIGNEC 



 

APINAC 


 

DARGOIRE 




Download 299.12 Kb.

Do'stlaringiz bilan baham:




Ma'lumotlar bazasi mualliflik huquqi bilan himoyalangan ©fayllar.org 2020
ma'muriyatiga murojaat qiling