La revue de presse


Download 2.19 Mb.
Pdf ko'rish
Sana21.12.2019
Hajmi2.19 Mb.

Bavilliers

Commune de



LA REVUE DE PRESSE

Période du

4 au 10 février 2019


2

Lundi 4 février

1

21

GRAND BELFORT 

Lundi 4 février 2019

90A21 - V1



 

Envie de contes et de galettes

Lucie et Bernadette de l'association « Envie d'écrire » ont aussi une 

envie de conter. Elles interviennent régulièrement à la médiathèque 

de Bavilliers  pour une courte histoire destinée aux moins de 3 ans. 

Vendredi, elles ont fait un extra avec l'aide du Département pour 

déguster quatre contes et plusieurs galettes sur le thème de la 

gourmandise. Un thème que la médiathèque déclinera jusqu'en mai.

BAVILLIERS

EN IMAGE



Quels sont les projets du Soleil

d’automne ?

« Aller  dans  le  même  sens  que

l’année  écoulée,  c’est-à-dire  con-

server les grands classiques com-

me les sorties en plein air, les re-

trouvailles autour d’un couscous, 

d’une friture ou de cochonnailles, 

la  dégustation  de  beaujolais,  la 

vente de confitures… Nous avons 

initié de nouveaux projets qui sont

en voie de concrétisation comme 

une visite du musée Roger Comte 

à Hérimoncourt au mois de mai, et

un spectacle au cabaret Le Paradis

des  Sources à  Soultzmatt  le 

23 mai. Nous innovons aussi avec 

la  création  d’un  club  de  pétan-

que. »


Avez-vous  beaucoup  d’adhé-

rents ?

« Force est de constater que nous

avons  enregistré  une  très  légère 

baisse d’effectifs à la suite de qua-

tre  décès,  mais  cela  n’affecte  en 

rien le dynamisme des 157 adhé-

rents. En revanche, je voudrais in-

viter les personnes de plus de 60 

ans du village à venir nous rejoin-

dre. Notre souhait est de trouver 

dans ce club le petit coup de pouce

qui permette d’aller de l’avant lors 

d’un problème de santé familial ou

d’un décès.

Se rencontrer, pour un club, si-

gnifie  aussi  pouvoir  échanger 

autour d’un repas alors que parfois

on ne croise même plus le regard 

de son voisin. »

Qu’en est-il de l’engagement de

votre comité ?

« Le comité est composé de 13

membres,  tous  bénévoles  et  dé-

voués. Comme dans une pièce de 

théâtre, chacun joue son rôle dans

toutes les activités du club : restau-

ration, voyage, photo… »

Comment  votre  budget  est-il

préparé ?

« Nous avons plusieurs subven-

tions émanant d’organismes diffé-

rents dont celle de la municipalité 

qui met en plus à notre disposition

des locaux et du matériel. Le bud-

get  est  complété  par  le  bénéfice 

tiré  des  manifestations  de  notre 

club. »

Quel  message  souhaitez-vous

faire passer ?

« J’invite toutes personnes dési-

reuses de découvrir notre club à 

venir nous rejoindre le 7 février à 

notre assemblée générale. Un vieil 

adage dit : “Dans tout acte de no-

tre  vie,  c’est  le  premier  pas  qui 

compte”. On peut aussi me contac-

ter  au  03 84 56 11 87  ou  au 

06 71 83 48 76. »



> Assemblée générale de Soleil 

d’automne ce jeudi 7 février à 15 h à 

la salle des fêtes d’Andelnans.

« Il faut savoir échanger alors que parfois on 

ne croise même plus le regard de son voisin »

Martine Marchal

Présidente du club du troisième âge Soleil d’automne



ANDELNANS

bloc-


notes

Q

uelques élus de la mu-

nicipalité de Danjoutin

ont choisi de ne pas at-

tendre  le  printemps

pour rallier la cause du mou-

vement anti-pesticides « Nous

voulons des coquelicots ». Ils

ont  décidé  d’y  adhérer  en  se

mobilisant le premier vendre-

di  de  chaque  mois  à  18 h 30

devant  la  mairie  jusqu’en

2020. L’occasion pour les mili-

tants d’inviter les personnes à

apposer  leur  signature  sur  le

texte de l’appel.

Vendredi,  donc,  ils  étaient

aux  alentours  de  25  rassem-

blés devant la mairie de Dan-

joutin, plongés dans l’obscuri-

té de la nuit fraîche et humide.

« On ne peut être blanc 

ou noir »

Parmi eux deux agriculteurs

céréaliers,  (dont  l’inquiétude

liée à leur présence s’est vite

dissipée),  David  Peterschmitt

et Valentin Mattey qui exploi-

tent des parcelles dans le Ter-

ritoire de Belfort.

Le premier qui est aussi éle-

veur  pratique  la  méthanisa-

tion et est implanté à Andel-

nans,  le  second  à  Novillard.

Avec pour « meilleurs amis les

abeilles et les vers de terre »,

les  deux  hommes  qui  vou-

draient redonner vie aux sols

en  ramenant  leur  structure  à

celle  des  prairies,  se  sont  ex-

primés avec une profonde sin-

cérité et un réel intérêt pour la

préservation  de  l’environne-

ment.


« Nous  sommes  jeunes  et

pensons aussi à l’avenir de nos

enfants. Nous aussi nous vou-

lons  une  planète  propre.  On

ne peut fermer les yeux mais

on ne peut être blanc ou noir.

Nous utilisons des techniques

alternatives qui limitent l’utili-

sation  de  pesticides,  comme

l’abandon  du  travail  intensif

des  sols,  la  fertilisation  natu-

relle  ou  encore  la  combinai-

son  de  cultures  simultanées

qui protège des insectes et des

mauvaises  herbes.  Mais  les

pesticides, bien que très oné-

reux,  restent  un  outil  indis-

pensable  à  notre  survie  lors-

que  les  conditions  météo

desquelles  nous  dépendons

font échouer ces pratiques qui

ne sont pas infaillibles », ont-

ils avancé.

« Se fixer des échéances 

pour changer les choses »

À Danjoutin, c’est zéro phyto

depuis cinq ans excepté pour

le  cimetière  dont  l’entretien

sans pesticides sera confié cet-

te année à une entreprise d’in-

sertion.

Le maire Daniel Feurtey, très

concerné par le sujet, envisage

la  résolution  progressive  du

problème, en nuançant : « On

ne doit pas changer les choses

en s’y opposant radicalement

mais  plutôt  en  se  fixant  des

échéances  qui  conduiront

vers une suppression totale. »



DANJOUTIN

« Nous voulons aussi une planète propre »

Désormais, les partisans du mouvement se rassembleront le premier vendredi de chaque mois devant la mairie.

Deux agriculteurs céréaliers ont 

rallié le mouvement anti-

pesticides « Nous voulons des 

coquelicots ». Vendredi, devant 

la mairie, ils ont apporté leur 

témoignage.

« 

Nous utilisons des 

techniques alternatives 

qui limitent l’utilisation 

de pesticides, mais ces 

produits sont un outil 

indispensable à notre 

survie. »



David Peterschmitt 

et Valentin Mattey, 

exploitants agricoles



BOUROGNE

Coupure d’électricité

>  Vendredi  8  février.  De  8 h  à

12 h.

Afin d’améliorer la qualité de la



distribution  électrique,  Enedis

réalise des travaux sur le réseau

électrique qui alimente les habi-

tations. Une ou plusieurs coupu-

res  d’électricité  sont  à  prévoir

rue Bernadot, 1 au 7, 99, 2 au 24,

14T.

Tél. 08 11 01 02 12.



2

Mercredi 6 février

2

5

BELFORT 

Mardi 5 février 2019

90A05 - V1



 

L

e comité des fêtes de Belfort

organisera sa troisième Saint-

Patrick, samedi 16 mars. La

manifestation se déroulera en trois

temps.  Elle  débutera  à  partir  de 

16 h par une déambulation musi-

cale dans les rues du centre-ville et

de  la  vieille  ville,  animée  par  le 

groupe « Les sonneurs du Lion ».

« Nous partirons de la place de la

République et rejoindrons le fau-

bourg  de  France  en  empruntant 

les  trottoirs »,  souligne  le  prési-

dent du comité des fêtes, Patrick 

Forestier.  « Cette  déambulation

ne  va  pas  perturber  la  circula-

tion. »


Les plus beaux déguisements 

récompensés

Les  participants  qui  auront  le

plus  beau  déguisement  aux  cou-

leurs de la Saint-Patrick (c’est-à-di-

re en vert) se verront remettre une

invitation pour la soirée celtique 

prévue à la salle des fêtes de Bel-

fort  à  partir  de  19 h 30,  qui  sera 

animée par le groupe FFR Celtic 

Fiesta.


« Cette  soirée  intègre  une  nou-

veauté avec l’élection de Miss co-

mité des fêtes », ajoute Patrick Fo-

restier. Ce concours s’adresse aux 

femmes âgées entre 18 et 30 ans. 

Le  règlement  ne  prévoit  plus  de 

conditions  de  taille.  Le  nombre 

sera limité à dix candidates.

« Chacune d’elle fera deux pré-

sentations devant un jury de cinq 

personnalités »,  poursuit  M.  Fo-

restier.  « Une  en  robe  et  une  se-

conde  en  maillot  de  bain.  L’idée 

est d’élire une Miss et deux dauphi-

nes. »

La gagnante se verra attribuer un



chèque-cadeau et des lots. Puis elle

représentera  le  comité  des  fêtes 

dans les manifestations officielles 

dont le prochain défilé du carna-

val prévu le 7 avril, la fête de la 

musique du 21 juin ou encore les 

animations de la fête nationale du 

13 juillet.



Pascal CHEVILLOT

> Pré-inscriptions 

au 07 87 11 14 92.

BELFORT

 Animation

Une Miss sera élue à la Saint-Patrick

Comme l’an dernier, le défilé de la Saint-Patrick se déroulera dans les rues de la vieille ville et du centre-

ville. Photo ER

Le comité des fêtes de Belfort 

donnera de l’ampleur à sa 

troisième Saint-Patrick, le 

16 mars. Il a prévu un concours 

de Miss durant la soirée 

celtique à la salle des fêtes.

10 

candidates, 

telle est la limite fixée 

par le comité des fêtes 

pour son premier 

concours de Miss.

Plusieurs  « grands  débats »

seront organisés dans le Terri-

toire de Belfort.

Les dates suivantes sont déjà

connues :

Le mercredi 6 février, de 18 h

à 21 h, au Bar Atteint (25, rue

de la Savoureuse) sur le thème

de la transition écologique.

Le vendredi 8 février à 20 h à

la salle communale de Felon,

rue de l’Église.

Le jeudi 14 février à 20 h à la

Maison du peuple, par l’asso-

ciation  Colchique,  autour  de

la  reconnaissance  du  métier

des aides de vie.

Le vendredi 15 février à 19 h

au centre Jean-Moulin de Val-

doie.  La  soirée  sera  animée

par un professeur en sciences

économiques  et  sociales  de

l’IUT.

Lundi  11  février  (transition



écologique)  et  18  février  (ci-

toyenneté), de 18 h 30 à 20 h,

au  Bosphore,  34,  rue  du  14-

Juillet, avec Bruno Kern, réfé-

rent départemental LaREM.

Le 4 mars à 19 h à la salle des

fêtes de Belfort, organisé par la

municipalité.

Le conseil municipal de Rou-

gegoutte  a  décidé  d’organiser

un grand débat dans sa com-

mune,  mais  la  date  n’est  pas

connue pour le moment.

TERRITOIRE

Grand débat :

les rendez-vous

Cette année encore, la cérémonie

de remise des prix du concours des 

écoles fleuries du Territoire de Bel-

fort a été haute en couleur, samedi à

la Maison du peuple de Belfort. Elle

a été ponctuée par des danses et des

chants  interprétés  par  des  élèves 

des écoles primaires qui ont partici-

pé au concours.

« Nos plantations ont connu des

vacances  compliquées  en  raison 

des restrictions d’eau et des interdic-

tions d’arrosage, mais le jury s’est 

montré compréhensif, sensible aux 

difficultés des uns et des autres », a 

déclaré  Robert  Bergier,  président 

des  délégués  départementaux  de 

l’Éducation nationale (DDEN) de-

vant les 800 personnes présentes.

Au total, 16 écoles de Belfort et 24

du reste du département ont partici-

pé au concours.

Le palmarès

Écoles maternelles

  Prix  d’excellence  avec  men-



tion :  Saint-Exupéry,  Jean-Jaurès, 

Pauline-Kergomard,  Bavilliers, 

Grandvillars.

  Excellence :  Emile-Géhant,



Beaucourt Bornèque,  Beaucourt 

Canetons,  Châtenois-les-Forges, 

Delle Pergaud, Montreux-Château, 

Vétrigne.

  Honneur : Louis-Aragon, Pier-



re-Dreyfus-Schmidt,  Victor-Hugo, 

Bessoncourt, Sermamagny.



Écoles élémentaires

  Prix  d’excellence  avec  men-



tion : Louis-Aragon, Emile-Gehant,

Jean-Jaurès,  Jean-Moulin,  Argié-

sans,  Danjoutin  Saint-Exupery, 

Denney,  Evette-Salbert,  Giroma-

gny Benoît, Perouse, Vellescot.

  Excellence :  Saint-Exupery,



Hubert-Metzger,  Jules-Heidet,  Gi-

romagny Lhomme, Meroux.

  Honneur : Pierre-Dreyfus-Sch-



midt, Victor-Schoelcher, Buc, Cha-

vanatte,  Chavanne-les-Grands, 

Grosne, Reppe.

BELFORT

 Éducation

Le jury des écoles fleuries s’est montré clément

La danse des arrosoirs interprétée par les élèves de l’école Saint-Exupéry de Belfort.

EN BREF

BELFORT

Action de la Ligue des droits de 

l’homme pour la réhabilitation 

des fusillés pour l’exemple

La Ligue des droits de l’homme du 

Territoire de Belfort reconduira 

cette année son action autour de 

la réhabilitation des fusillés pour 

l’exemple. « En 2018, nous nous 

sommes réunis le jour du 11 no-

vembre, l’après-midi, près du 

monument du poilu », explique 

Jean-Louis Bertrand, président de 

la LDH. Une centaine de person-

nes sont venues. Lectures de 

textes, chansons comme La butte 

rouge ou La chanson de Craonne 

ont ponctué cette journée.

Auparavant, cette action se tenait 

au square de la Roseraie, mais 

elle a déménagé près du monu-

ment du poilu, avec l’autorisation 

de la municipalité.

« Cette année, nous allons renou-

veler cette manifestation mais en 

proposant davantage d’anima-

tions : conférences, débats, pro-

jection de films, concerts seront 

au programme qui n’est pas enco-

re bouclé », précise le président. 

« Nous souhaitons apporter une 

réflexion par rapport à des événe-

ments passés, la reconnaissance 

de l’actuel avec le passé, le droit 

de vivre en paix. »


3

Vendredi 8 février

10

GRAND BELFORT 

 

Vendredi 8 février 2019

90A10 - V1



 

I

l  est,  avec  l’accessibilité

de la mairie et la révision

du  PLU,  l’un  des  gros

dossiers  communaux  des

mois  à  venir  à  Montreux-

Château : la sécurisation du

carrefour  des  RD  419  et  29

était à l’ordre du jour du con-

seil municipal.

« Le  chantier  ne  commen-

cerait qu’en fin d’année et sa

réalisation sera conditionnée

à l’obtention des subventions

prévues », a précisé le maire

Serge  Picard.  Axe  principal

de Foussemagne, la RD 419

voit  circuler  plus  de  7 000

véhicules par jour. À son in-

tersection avec la RD 29, fa-

ce à la boulangerie, la réhabi-

litation  de  l’ancienne  ferme

Belet par un promoteur privé

permettra  la  création  de  7

logements et 4 commerces.

Coût total estimé

à 347 766 € HT

« Les déplacements piétons

seront  beaucoup  plus  nom-

breux  qu’aujourd’hui,  il  est

essentiel de les sécuriser », a

souligné  le  maire.  Il  s’agira

également de faciliter le sta-

tionnement et de rendre plus

attractif le centre bourg.

Un  avant-projet  a  été  pré-

senté aux élus par Joël Roux,

du  cabinet  « Le  bureau  du

p a y s a g e  » .   I l   s ’ a r t i c u l e

autour  de  deux  aménage-

ments principaux, destinés à

ralentir  la  vitesse :  le  recali-

brage  de  la  chaussée  et  un

plateau  surélevé.  Avec  une

contrainte :  le  passage  des

poids lourds. La chaussée ac-

tuelle atteint jusqu’à 8,25 m

de large ; elle serait réduite à

6,50 mètres maximum. Revê-

tement  de  route  différencié

ou trottoir équipé d’une bor-

dure  saillante  constitue-

raient  d’autres  éléments  de

sécurité.

Le coût total du projet, étu-

des  incluses,  est  estimé  à

347 766  €  HT.  Des  subven-

t i o n s   s e r o n t   s o l l i c i t é e s

auprès de l’État au titre de la

DETR,  du  Département,  de

la Région et du Grand Belfort

dans  le  cadre  de  son  fonds

d’aide aux communes. Quel-

que 69 553 € resteraient à la

charge de la commune.

À  certains  conseillers  qui

s’interrogeaient  sur  la  capa-

cité  financière  de  celle-ci  à

assumer  un  tel  chantier,  le

maire a évoqué l’éventuel re-

cours à l’emprunt : plusieurs

crédits se solderont, en effet,

entre 2019 et 2021. La pour-

suite  du  dossier  présenté  a

été  actée  par  6  voix  pour,  1

opposition et 4 abstentions.

En  parallèle,  une  évalua-

tion  chiffrée  de  l’enfouisse-

ment des réseaux secs sur le

secteur a été demandée à Ter-

ritoire d’énergie 90.

Le  conseil  a  par  ailleurs,

choisi  la  société  CETEC  In-

génierie  pour  mener  l’étude

de mise en accessibilité de la

mairie.


MONTREUX-CHÂTEAU

La sécurisation du carrefour sur les rails

La sécurisation du carrefour est induite par la réhabilitation annoncée de la ferme Belet (à gauche).

Un avant-projet de sécurisation 

du carrefour des RD 419 et 29 a 

été présenté aux élus de 

Montreux-Château. Pour ralentir

la vitesse, il est prévu un 

rétrécissement de la chaussée 

et un plateau surélevé.

EN BREF

ARGIÉSANS

Les activités d’Argiésans Loisirs

L’association Argiésans Loisirs a 

fait le point sur ses prochaines 

activités.

Le concours de belote se fera le 

7 avril à la salle de Banvillars. 

Comme pour le tarot, il y aura 

cette année une redistribution 

des mises.

Au programme, s’est ajouté un 

concert, le 10 mai, en l’église de 

Bavilliers. Il est organisé pour la 

paroisse qui recevra la totalité 

des recettes (entrées). L’associa-

tion prend à sa charge tous les 

frais liés à l’organisation. La 

chorale la Clé de sol de Delle sera 

présente ainsi que les chanteurs 

Dance Sing. Un troisième presta-

taire est actuellement recherché.

Le loto de janvier qui a été annulé

se fera le 18 mai à Argiésans.

Le traditionnel marché aux puces 

de Banvillars aura lieu le lundi de 

Pentecôte (10 juin).

Pour les 40 ans d’Argiésans 

Loisirs, ce sera la fête le 6 juillet 

avec un gigantesque feu d’artifice 

et une animation musicale avec le 

grand orchestre Mélody Boy’s. 

Pour les enfants, une structure 

gonflable devrait être installée 

ainsi que le manège habituel. 

L’accès sera payant, au tarif de 

0,50 € le billet.

D’autre part, il reste de la place 

pour le séjour Turquie (en bord 

de mer) du 21 au 28 septembre, 

en avion et en tout inclus (aéro-

port Antalya).

Renseignements au 

06 89 60 77 55.

La  traditionnelle  cérémonie

de  récompenses  destinée  aux

participants  des  concours

communaux du fleurissement

et des décors de Noël s’est dé-

roulée vendredi soir à la Cra-

vanchoise.

L’adjointe Claudine Magni a

rappelé  l’impact  de  la  séche-

resse sur la qualité du fleurisse-

ment,  néanmoins  adouci  par

la  gaîté  des  décors  estivaux

(transats et parasols) fabriqués

et installés par la commission

communale  devant  la  mairie.

Concernant les décors de Noël

réalisés par cette même com-

mission, l’heure a été à la récu-

pération  et  au  rafraîchisse-

ment, par souci d’économies et

manque d’espace.

Les lauréats

du fleurissement

Maisons avec jardin : Daniel

Woehrle, Sylviane Heidet, Pas-

cale Toussaint.

Maisons (fenêtres et murs) :

Nadine Blanc, Annie Thomas,

Evelyne Petrillo.

Logements collectifs : Nadi-

ne  Pouget,  Christine  Russo,

Marie Rosier.

Les lauréats des décors

de Noël

De jour :

Maisons  individuelles :

Christiane  Heredia,  Carole

Sanglard, Daniel Woehrle.

Appartements et collectifs :

Nadine  Pouget,  Annie  Tho-

mas, Florence Journot.

Commerces :  Valérie  Peu-

reux  (coiffure),  boulangerie

Colledani.

De nuit :

Maisons  individuelles :  An-

dré Bagard, Sylvie Riss, Chan-

tal Billod.

Commerces :  Françoise

Louette (Bar de la fontaine).



CRAVANCHE

Les lauréats des concours communaux

Lauréats des décors de Noël : Carole Sanglard, Daniel Woehrle, 

Christiane Heredia, Claudine Magni (1

er

 rang) ; le couple Colledani, 

André Bagard et Nadine Pouget..

L’affouage 2019 fait l’objet de

13  lots.  Le  prix  du  stère  est 

maintenu  à  9  € ;  il  est  néan-

moins  limité  à  5  €  pour  une 

parcelle où seront coupés des 

arbres  situés  en  bordure  de 

route.


Vente de bois

Une réunion s’est tenue récem-

ment en mairie pour faire un point

sur l’avancement du projet de la

fibre  optique.  Le  maire  Bernard

Guillemet avait convié des repré-

sentants des entreprises CIRCET

(créateurs de réseaux télécoms) et

STPI (société de travaux publics)

et ceux du conseil départemental.

L’avancement  des  travaux  est

conforme aux prévisions initiales.

Un audit des poteaux qui devront

supporter la fibre en aérien a été

réalisé  et  des  calculs  permettant

de  décider  d’éventuels  renforce-

ments  ou  changements  de  po-

teaux sont en cours.

Pour finaliser le branchement en

souterrain, des travaux d’enfouis-

sement  auront  lieu  au  début  du 

printemps  dans  les  rues  des

Thuyas et des Grandes Planches.

Les  premiers  raccordements,  à

la charge de chacun, seront possi-

bles  avant  la  fin  du  2

e

  trimestre



2019. Toute la commune sera rac-

cordée à la fin de l’année, y com-

pris le hameau de la Forêt du Sal-

bert.


EVETTE-SALBERT

La fibre optique 

bientôt effective

10

GRAND BELFORT 

 

Vendredi 8 février 2019

90A10 - V1



 

I

l  est,  avec  l’accessibilité

de la mairie et la révision

du  PLU,  l’un  des  gros

dossiers  communaux  des

mois  à  venir  à  Montreux-

Château : la sécurisation du

carrefour  des  RD  419  et  29

était à l’ordre du jour du con-

seil municipal.

« Le  chantier  ne  commen-

cerait qu’en fin d’année et sa

réalisation sera conditionnée

à l’obtention des subventions

prévues », a précisé le maire

Serge  Picard.  Axe  principal

de Foussemagne, la RD 419

voit  circuler  plus  de  7 000

véhicules par jour. À son in-

tersection avec la RD 29, fa-

ce à la boulangerie, la réhabi-

litation  de  l’ancienne  ferme

Belet par un promoteur privé

permettra  la  création  de  7

logements et 4 commerces.

Coût total estimé

à 347 766 € HT

« Les déplacements piétons

seront  beaucoup  plus  nom-

breux  qu’aujourd’hui,  il  est

essentiel de les sécuriser », a

souligné  le  maire.  Il  s’agira

également de faciliter le sta-

tionnement et de rendre plus

attractif le centre bourg.

Un  avant-projet  a  été  pré-

senté aux élus par Joël Roux,

du  cabinet  « Le  bureau  du

p a y s a g e  » .   I l   s ’ a r t i c u l e

autour  de  deux  aménage-

ments principaux, destinés à

ralentir  la  vitesse :  le  recali-

brage  de  la  chaussée  et  un

plateau  surélevé.  Avec  une

contrainte :  le  passage  des

poids lourds. La chaussée ac-

tuelle atteint jusqu’à 8,25 m

de large ; elle serait réduite à

6,50 mètres maximum. Revê-

tement  de  route  différencié

ou trottoir équipé d’une bor-

dure  saillante  constitue-

raient  d’autres  éléments  de

sécurité.

Le coût total du projet, étu-

des  incluses,  est  estimé  à

347 766  €  HT.  Des  subven-

t i o n s   s e r o n t   s o l l i c i t é e s

auprès de l’État au titre de la

DETR,  du  Département,  de

la Région et du Grand Belfort

dans  le  cadre  de  son  fonds

d’aide aux communes. Quel-

que 69 553 € resteraient à la

charge de la commune.

À  certains  conseillers  qui

s’interrogeaient  sur  la  capa-

cité  financière  de  celle-ci  à

assumer  un  tel  chantier,  le

maire a évoqué l’éventuel re-

cours à l’emprunt : plusieurs

crédits se solderont, en effet,

entre 2019 et 2021. La pour-

suite  du  dossier  présenté  a

été  actée  par  6  voix  pour,  1

opposition et 4 abstentions.

En  parallèle,  une  évalua-

tion  chiffrée  de  l’enfouisse-

ment des réseaux secs sur le

secteur a été demandée à Ter-

ritoire d’énergie 90.

Le  conseil  a  par  ailleurs,

choisi  la  société  CETEC  In-

génierie  pour  mener  l’étude

de mise en accessibilité de la

mairie.


MONTREUX-CHÂTEAU

La sécurisation du carrefour sur les rails

La sécurisation du carrefour est induite par la réhabilitation annoncée de la ferme Belet (à gauche).

Un avant-projet de sécurisation 

du carrefour des RD 419 et 29 a 

été présenté aux élus de 

Montreux-Château. Pour ralentir

la vitesse, il est prévu un 

rétrécissement de la chaussée 

et un plateau surélevé.

EN BREF

ARGIÉSANS

Les activités d’Argiésans Loisirs

L’association Argiésans Loisirs a 

fait le point sur ses prochaines 

activités.

Le concours de belote se fera le 

7 avril à la salle de Banvillars. 

Comme pour le tarot, il y aura 

cette année une redistribution 

des mises.

Au programme, s’est ajouté un 

concert, le 10 mai, en l’église de 

Bavilliers. Il est organisé pour la 

paroisse qui recevra la totalité 

des recettes (entrées). L’associa-

tion prend à sa charge tous les 

frais liés à l’organisation. La 

chorale la Clé de sol de Delle sera 

présente ainsi que les chanteurs 

Dance Sing. Un troisième presta-

taire est actuellement recherché.

Le loto de janvier qui a été annulé

se fera le 18 mai à Argiésans.

Le traditionnel marché aux puces 

de Banvillars aura lieu le lundi de 

Pentecôte (10 juin).

Pour les 40 ans d’Argiésans 

Loisirs, ce sera la fête le 6 juillet 

avec un gigantesque feu d’artifice 

et une animation musicale avec le 

grand orchestre Mélody Boy’s. 

Pour les enfants, une structure 

gonflable devrait être installée 

ainsi que le manège habituel. 

L’accès sera payant, au tarif de 

0,50 € le billet.

D’autre part, il reste de la place 

pour le séjour Turquie (en bord 

de mer) du 21 au 28 septembre, 

en avion et en tout inclus (aéro-

port Antalya).

Renseignements au 

06 89 60 77 55.

La  traditionnelle  cérémonie

de  récompenses  destinée  aux

participants  des  concours

communaux du fleurissement

et des décors de Noël s’est dé-

roulée vendredi soir à la Cra-

vanchoise.

L’adjointe Claudine Magni a

rappelé  l’impact  de  la  séche-

resse sur la qualité du fleurisse-

ment,  néanmoins  adouci  par

la  gaîté  des  décors  estivaux

(transats et parasols) fabriqués

et installés par la commission

communale  devant  la  mairie.

Concernant les décors de Noël

réalisés par cette même com-

mission, l’heure a été à la récu-

pération  et  au  rafraîchisse-

ment, par souci d’économies et

manque d’espace.

Les lauréats

du fleurissement

Maisons avec jardin : Daniel

Woehrle, Sylviane Heidet, Pas-

cale Toussaint.

Maisons (fenêtres et murs) :

Nadine Blanc, Annie Thomas,

Evelyne Petrillo.

Logements collectifs : Nadi-

ne  Pouget,  Christine  Russo,

Marie Rosier.

Les lauréats des décors

de Noël

De jour :

Maisons  individuelles :

Christiane  Heredia,  Carole

Sanglard, Daniel Woehrle.

Appartements et collectifs :

Nadine  Pouget,  Annie  Tho-

mas, Florence Journot.

Commerces :  Valérie  Peu-

reux  (coiffure),  boulangerie

Colledani.

De nuit :

Maisons  individuelles :  An-

dré Bagard, Sylvie Riss, Chan-

tal Billod.

Commerces :  Françoise

Louette (Bar de la fontaine).



CRAVANCHE

Les lauréats des concours communaux

Lauréats des décors de Noël : Carole Sanglard, Daniel Woehrle, 

Christiane Heredia, Claudine Magni (1

er

 rang) ; le couple Colledani, 

André Bagard et Nadine Pouget..

L’affouage 2019 fait l’objet de

13  lots.  Le  prix  du  stère  est 

maintenu  à  9  € ;  il  est  néan-

moins  limité  à  5  €  pour  une 

parcelle où seront coupés des 

arbres  situés  en  bordure  de 

route.


Vente de bois

Une réunion s’est tenue récem-

ment en mairie pour faire un point

sur l’avancement du projet de la

fibre  optique.  Le  maire  Bernard

Guillemet avait convié des repré-

sentants des entreprises CIRCET

(créateurs de réseaux télécoms) et

STPI (société de travaux publics)

et ceux du conseil départemental.

L’avancement  des  travaux  est

conforme aux prévisions initiales.

Un audit des poteaux qui devront

supporter la fibre en aérien a été

réalisé  et  des  calculs  permettant

de  décider  d’éventuels  renforce-

ments  ou  changements  de  po-

teaux sont en cours.

Pour finaliser le branchement en

souterrain, des travaux d’enfouis-

sement  auront  lieu  au  début  du 

printemps  dans  les  rues  des

Thuyas et des Grandes Planches.

Les  premiers  raccordements,  à

la charge de chacun, seront possi-

bles  avant  la  fin  du  2

e

  trimestre



2019. Toute la commune sera rac-

cordée à la fin de l’année, y com-

pris le hameau de la Forêt du Sal-

bert.


EVETTE-SALBERT

La fibre optique 

bientôt effective

4

7

RÉGION 

Vendredi 8 février 2019

DOU07 - V1



 

sistance en vol, afin de porter se-

cours à tout aéronef en perdition.

Guillaume MINAUX

> (*) Les pilotes de chasse sont 

soumis à l’anonymat compte tenu 

de leur engagement opérationnel. 

Nous ne communiquons donc que 

leur grade et leur prénom.

de zones interdites, par exemple

les  centrales  nucléaires »,  expli-

que le colonel Stéphane Spet. « Il 

est donc important que les pilotes 

soient  assermentés,  puisqu’ils

peuvent fournir des éléments inté-

ressant la justice. »

 À noter : les pilotes peuvent éga-

lement assurer des missions d’as-

se aérienne, sont notamment ar-

més pour interdire toute intrusion

aérienne sur le territoire et garan-

tir la souveraineté de l’espace aé-

rien. Dans ce cadre, « les pilotes

peuvent constater diverses infrac-

tions  comme  des  violations  des

règles du transport aérien, le non-

respect de plan de vol ou le survol

D

es  prestations  de  serment

sortant  de  l’ordinaire  ont

été enregistrées ce jeudi ma-

tin devant le tribunal correction-

nel de Vesoul. Deux jeunes pilotes

de chasse de la base aérienne 116 

de Luxeuil/Saint-Sauveur se sont 

présentés devant la présidente du

tribunal,  Claire-Marie  Casanova,

et le procureur de la République,

Emmanuel Dupic, en vue d’obte-

nir leur assermentation. 

Police du ciel

Âgés de 28 ans, le capitaine Mar-

vin  et  le  capitaine  Arnaud  (*)

étaient accompagnés par le colo-

nel Stéphane Spet, commandant 

de la BA 116. Diplômés de l’École

de l’air, qui forme tous les officiers

de l’armée de l’air, ils sont arrivés à

Luxeuil fin juin 2018. Depuis, ils

achèvent leur entraînement au pi-

lotage des Mirage 2000-5F, en vue

d’être totalement opérationnels à

la fin du printemps 2019. 

La  BA  116  de  Luxeuil/Saint-

Sauveur assure 365 jours par an 

une mission de police du ciel. Les 

Mirage 2000-5F, dédiés à la défen-

VESOUL >

Armée de l’air

Pilotes de chasse sous serment

Deux jeunes pilotes de chasse

de la base aérienne 116 de 

Luxeuil/Saint-Sauveur ont prêté 

serment ce jeudi devant le tribunal 

correctionnel de Vesoul. Ils 

pourront ainsi acter les infractions 

qu’ils constateront en vol.

Instant solennel, devant le tribunal, pour les jeunes pilotes de chasse de la base de Luxeuil/Saint-Sauveur. Photo G.M.

ALLEMAGNE

700 postes à pourvoir 

à Europa-Park

Europa-Park, le parc de loisirs situé à 

Rust, en Allemagne, organise du 14 

au 16 février ses ‘‘Journées de l’em-

ploi’’. Élu meilleur parc d’attractions 

du monde, il entend recruter, à temps 

plein et à temps partiel, dans les 

secteurs des attractions, de la restau-

ration, de l’hôtellerie, de la vente et 

de l’entretien. Sept cents postes sont 

à pourvoir, annonce Europa-Park qui 

organise ces trois journées en parte-

nariat avec Pôle emploi. Les candi-

dats doivent être mobiles et avoir des 

notions en allemand ou en alsacien.

> Pour postuler, rendez-vous sur 

www.europapark.de/jobs

JURA

No Logo : de nouveaux noms

La P’tite Fumée, les Bisontins Tetra 

Hydro K meets Brainless, et Weeding 

Dub seront aussi de la fête l’été 

prochain à Fraisans. Les organisa-

teurs du festival No Logo (du 9 au 

11 août) ont divulgué, ce jeudi 7 fé-

vrier, ces trois nouveaux noms qui 

complètent leur affiche pour l’édition 

2019. C’est donc à ce jour un quart de 

l’affiche qui est connue. Pour mémoi-

re, on sait déjà que Dub Inc., Ziggy 

Marley et Taïro seront présents dans 

le Jura, de même que Femi Kuti, Aba 

Shanti-I et Don Carlos.

BESANÇON

Portes ouvertes à l’université

L’université de Franche-Comté organi-

se ce samedi 9 février, de 9 h à 17 h, 

ses ‘‘portes ouvertes’’. Le programme, 

très riche, comporte, entre autres, à 

10 h, sur le campus de la Bouloie, la 

visite de la BU Sciences Sport Claude-

Oytana, futur Learning Center. Sur le 

même site, des ateliers travaux 

pratiques seront organisés à l’Institut 

supérieur d’ingénieurs de Franche-

Comté (ISIFC). Visites à l’UFR Scien-

ces et techniques (ST), SJEPG, IAE et 

IPAG ; démonstrations sportives à 

l’UPFR Sports ; démonstrations et 

expériences à l’IUT Besançon Vesoul. 

Sur le site des Hauts du Chazal, l’UFR 

Sciences de la santé ouvrira excep-

tionnellement son centre de simula-

tion utilisant des mannequins à la 

pointe de la technologie. Dès 13 h 30 

seront données des conférences sur 

la 1

re

 année commune aux études de 



santé. Au centre-ville et à la Maison 

des étudiants, présence de la Direc-

tion des relations internationales et 

de la Francophonie (Drif) et du CLA.



700 postes sont à pourvoir au 

parc d’attractions Europa-Park. R

EN BREF

Pas moins de 174 élèves ont été

récompensés au rectorat de Dijon 

lors de la remise des prix du con-

cours « Entreprise à la une » orga-

nisé avec la Fondation Varenne et 

les académies de Besançon et Di-

jon. 965 élèves issus de 40 établis-

sements s’étaient inscrits cette an-

née et 111 articles ont été rédigés. 

Plus de 80 professionnels ont ac-

cueilli les jeunes dans leur entrepri-

se. Ouvert aux collégiens, lycéens 

et étudiants en classe de BTS, ce 

concours a pour objectif de sensibi-

liser les jeunes à la réalité économi-

que et leur donner le goût de l’écri-

ture par la réalisation d’un article 

de  presse  suite  à  la  visite  d’une 

entreprise. Plusieurs angles journa-

listiques sont possibles : l’entrepri-

se (activité, métiers, points forts), le

chef d’entreprise ou un profession-

nel de l’entreprise (parcours, moti-

vations, quotidien dans l’entrepri-

se),  l’innovation  ou  la  démarche 

sociétale dans l’entreprise.

En Franche-Comté, une élève de

3

e

 du collège Aubrac de Doubs a 



reçu un prix spécifique pour son 

article  « Frank  Merstch,  un  ga-

gnant dans l’âme », portrait du gé-

rant  du  restaurant  American’s 

Back de Pontarlier ; une autre un 

prix  départemental  pour  son  re-

portage au sein de l’entreprise Pla-

tex Composites (Les Fourgs). Les 

autres prix départementaux ont été

attribués à la 3

e

 prépa pro du lycée 



Diderot de Bavilliers pour son arti-

cle sur l’entreprise Fast ; à la 1

re

 pro


accueil du lycée Pontarcher de Ve-

soul pour son sujet « L’innovation, 

le secret de l’entreprise Vellemin-

froy » et, enfin, les 5

e

 et 4


e

 Ulis du 

collège Brézillon dans le Jura pour 

leur article « Comment se font les 

repas de notre cantine ? ».

FRANCHE-COMTÉ >

Education

Ils ont fait la une avec « Entreprise à la une »

Les élèves de 3

e

 prépa pro du lycée Diderot de Bavilliers ont décroché un prix pour leur article sur 

l’entreprise Fast. Photo ER


5

Dimanche 10 février 

9

GRAND BELFORT 

Dimanche 10 février 2019

90A09 - V1



 

Comme  annoncé  lors  de

l’assemblée  générale  des

Randonneurs  de  l’Amitié,  le

dimanche  27  janvier,  Jean-

François  Zumbhil,  3

e

  ad-


joint, a rencontré Catherine

Giros  et  des  membres  du

comité, dans la salle d’expo-

sition, pour discuter des dif-

férents  travaux  nécessaires,

afin que cette salle soit opé-

rationnelle  pour  la  marche

de  jour  des  9  et  10  mars,

ainsi  que  pour  les  autres

manifestations prévues.

« Bien  sûr,  cela  va  beau-

coup changer nos habitudes,

mais  les  difficultés  ne  nous

font  pas  peur  et  avec  mon

comité et l’aide de la munici-

palité, nous arriverons à être

prêts au moment voulu. »

La Saint Valentin au cœur de la place du village

Mercredi matin, les bénévoles du comité de fleurissement ont retiré 

les décorations de Noël pour les remplacer par de charmants petits 

cœurs rouges et blancs. Le manège de la fontaine, les arbres, la 

charrette se sont ornés du symbole de la Saint-Valentin. Un travail 

soigné de découpage et de d’assemblage réalisé pour le plus grand 

plaisir des Evalbertois.

EVETTE-SALBERT

EN IMAGES



La Vigne bermontoise à la percée du vin jaune

Poligny, dans le Jura, a accueilli la 22

e

 percée du vin jaune, à 



laquelle ont participé une cinquantaine d’adhérents de la Vigne 

bermontoise. Un bus affrété sous la houlette du président Christian 

Gauchet a permis à tous ces joyeux lurons de déambuler dans les 

rues de Poligny dans une atmosphère festive, faite de rencontres et 

de bonne humeur.

BERMONT

Fondue savoyarde au menu de l’harmonie municipale

L’harmonie municipale a organisé pour la 21

e

 année consécutive une 



fondue savoyarde. « Ayant atteint 300 participants, nous avons dû refuser 

du monde dans un souci de confort et de sécurité » précisait à regret le 

président, Claude Parietti, qui impute ce succès à la longue période de 

rodage de la manifestation, mais aussi au principe de la préparation 

folklorique du repas sur place et à la qualité de l’orchestre Fréquence, qui 

connaît bien son public pour lui être fidèle depuis dix ans. Comme chaque 

année, 120 kilos de fondue ont été servis. Le service de la soirée, assuré par 

les musiciens, favorise le contact et resserre les liens avec les participants.



DANJOUTIN

C’

est  devenu  une  tra-

dition  depuis  plu-

sieurs  saisons,  du-

rant tout le mois de janvier,

l’AS  Bavilliersvit  au  rythme

des tournois de futsal organi-

sés  au  gymnase  municipal.

De  nombreuses  équipes  ré-

pondent  à  l’invitation  du

club pour une après-midi de

compétition et de conviviali-

té chaque week end.

Cette  année,  six  tournois

ont  réuni  pas  moins  de  380

joueurs,  répartis  dans  62

équipes, en provenance éga-

lement du Doubs et de Hau-

te-Saône. Autres chiffres élo-

quents :  174  rencontres  ont

été disputées et 348 buts ont

été enregistrés.

Offemont  (U11) ;  Belfort

(U  13) ;  Chèvremont  (U15

féminines) et Bavilliers chez

les vétérans ont été les vain-

queurs.  Les  catégories  plus

jeunes U7 et U9 n’ont pas de

classement.  « Au-delà  du

palmarès,  on  se  souviendra

surtout de l’ambiance festive

qui a régné durant les week

ends.  Le  public  venu  en

nombre  a  pu  apprécier  le

fair-play des équipes » préci-

se Jean Busser, président de

l’ASB,  avant  de  souligner

l’investissement  des  diri-

geants  bénévoles  dans  l’or-

ganisation : table de marque,

arbitrage,  buvette  et  restau-

ration.


Grâce à ces tournois, l’ASB

souhaite  participer  au  déve-

loppement du futsal, une dis-

cipline à part entière. Depuis

une dizaine d’années, le club

met  l’accent  sur  cette  prati-

que diversifiée du football en

proposant  à  chacune  de  ses

catégories  un  entraînement

hebdomadaire  au  gymnase

durant la période hivernale.

Cela s’est traduit par la qua-

lification  cette  saison  de

trois équipes pour les finales

r é g i o n a l e s   ( U 1 3 ,   U 1 5 ,

U15F).


BAVILLIERS

l’ASB œuvre au 

développement du futsal

Damien Enrietto, Frédéric Prassel et Pascal Cénéda à la table de marque. 

Durant tout le mois de janvier, l’AS 

Bavilliers a vécu au rythme des 

tournois de futsal organisés au 

gymnase municipal. Offemont 

(U11) ; Belfort (U 13) ; Chèvremont 

(U15 féminines) et Bavilliers chez 

les vétérans ont été les vainqueurs.

MORVILLARS

Municipalité et comité des Randonneurs 

de l’Amitié se concertent

Jean-François Zumbhil, 3

e

 adjoint, Catherine Giros, présidente, et les 

membres du comité des Randonneurs de l’Amitié se concertent dans la 

salle d’exposition.

tournois ont réuni 

380 joueurs, répartis 

dans 62 équipes. 




Download 2.19 Mb.

Do'stlaringiz bilan baham:




Ma'lumotlar bazasi mualliflik huquqi bilan himoyalangan ©fayllar.org 2020
ma'muriyatiga murojaat qiling