Saint hyacinthe


Download 4.64 Mb.
Pdf ko'rish
bet27/38
Sana23.11.2017
Hajmi4.64 Mb.
1   ...   23   24   25   26   27   28   29   30   ...   38

75

fODF ' AC“Av,c 

chombre 



oir ; N — Flonc 

noir i 


* SC — Sont chombre 

à 

oir ; 



- Flonc blanc

NOMBRE


DE MOIS

LEADER

STANDARD SUPERREDE DELUXE

TIREX



12



18

24

NYLON

72

18

24

30

COUSSIN 

TRIANGULAIRE 

Rég. 1.39 

SPECIAL

Recouvert tissu houss» 

•t timilicuir, poignée. 

Dimensions 14" *14",



COUSSIN VENTILE 

Rég. 4.99 

«% 

99

SPECIAL

Grand format 20" x 35". 

Garni d» ressorts de ca­

outchouc permettant de 

conduire dans un con­

fort absolu mémo par 

temps chaud.



DE PARE-CHOCS 

Rég. 2.25 

SPECIAL 

a 49 

La paire 1

En solide corde de qua­

lité, garnies chrome, 

crampons permettant de 

poser on un rien de 

temps. Protègent de la 

boue.

ENREGISTREMENT 

Rég. .39 

SPECIAL

Plastiqua tramp arant 

laissant bian voir. So 

fixa facilement à la ti­

ge da conduita. Idéal 

pour carta d'tsauranca.



PARE-CHOCS 

Rég. 8.95 ■roe 

SPECIAL /

Pâlit cric $ daux piads, 

blocage da sécurité . ., 

Conviant pour toutes 

voitures da particuliers.

DE CAOUTCHOUC 

Rég. 2.98 

SPECIAL 4)29 

La paire

Paillassons de caout­

chouc "Thrifty-Twin"qui 

protégeront le fond de 

votre auto. Pour toutes 

les voitures. Noir seule­

ment.

Miroir antiéblouissant sur 



tige coulée de 4". Cui­

vre plaqué chrome.

Brosse pour laver l'auto, 

soies de plastique et ro­

binet. Boyau en plasti­

que de qualité è rac­

cords de zinc.

SPECIAL

Pinto IMPERIALE

Excellent lubrifiant pour 

automobiles, camions, 

moteurs, etc. Absolu­

ment pure.

DE

TRANSMISSION

SPECIAL

Fluide pour transmis­

sions automatiques. Re­

commandé peur toutes 

marques populaires do 

voitures.



ECONOMISEZ 

$

2000

1 ECONOMISEZ 

$

1000

 

1 ECONOMISEZ 

*

5000

1 ECONOMISEZ 

20

%

vï - 


ÏH ■

CHALOUPE VERCHERES DE 16 PDS

Faite entière­

ment de CON­

TRE-PLAQUE de 

choix. Fond plat 

très sûr. Complè­

te avec deux ra­

mes.

Rég. 89.45

SPECIAL


DE 3 JOURS

Idéale pour la pêche ou la détente 

ordinaire en été. Peut supporter un 

moteur de 7.5 c.v.

GYMNASE DE LUXE AVEC BALANÇOIRE

j..,, 


-rrî • :

hua J

SPECIAL


DE

jy

\

qc\ ^ DE 3 JOURS



 «J /-ss>*vTout en acier tubulai- 

4

 jre de 2Vi". Rég. 49.95 



x glissoir plateforme de 

8

 pieds 



rail protecteur, x 

2

 balan­



çoires.

x barre de trapèze x anneaux vo­

lants x 

2

 barres à traction x ba­



lançoire tout-métal

SUR PRIX DE MANUF.

'TV PORTATIVE DUMONT'

SPECIAL


DE 3 JOURS

Préparez-vous mainte­

nant en achetant cette 

seconde TV pour les télé­

missions de série mon­

diale, football et hockey. 

Tant qu'il y en aura,

Prix de

manufacture 229.00 

seulement

179

°°

TERMES FACILES

tâûssi


 îooPAR

I

OO PAR 


SIM

PEU QUE! SIM 

ACCESSOIRES l SERVICE

IL Y A 20 MAGASINS HANDY ANDY 

dans le district de Montréal

OUVERTS les JEUDI el VENDREDI SOIRS jusqu'à 9 h.

<•** 

6,*n< 


Maia.int 4an» C.atrei 4'Achat

•  1114 «si, 

• 5350 ouest, 

St Martin. Cètt-St-luc, Champlain.

Mont-Royal 

Shtrbrookt 

loultvaré P»a*IN, JacquM-Cartitr,

•  1100. boulavarë • 

0n*4ri* Dot val, Recklanë. Maiianneuvt.

• *339, SMaurtnt $t#-6#n*vièvt, LaSalla, Duvernay,

•  SÎ60 avant»# • 445 av Victoria Rtsatrièft, St-JIrèma, Sainf-G«orgt».

Vtrdua 


Il lambarl

Pas de circuits imprimés. Châssis en 

fil métallique fait à la main. Contrôle 

du gain et stage i 3 I.F. 

pour réception sans statique. Légère 

—seulement 30 Ib.

EVENTAILS OSCILLANTS



Profitez maintenant de cette éco­

nomie remarquable à réaliser 

sur des éventails "TORGAN et 

"SEABREEZE". Il en coûte si peu 

pour bénéficier du confort et de 

la fraîcheur, que vous devriez 

en acheter un pour chaque pièce 

de la maison.

DE 3 JOURS

SPECIAL Û66

10" avec garde A.fifi

Eventail "TOUCAN" de 10" avec garde ft.ftfi 

Rég. 17.95. SEULEMENT 

*7

POUR 



VOTRE COMMODITE

4 Plans Différents 

de Crédit

>  Compte à 30 jours • Crédit renouvelable

>  Plan de mise de côte • Compte budgetaire

Eventail "SEABREEZE" de 10" avec baie a|ua- 

table Rég. 19 95 

4 *88


SEULEMENT i

Eventail de 12" avec garde. Rég. 4 



0.66 

24 95 SEULEMENT 

A O

* i n r

MAINTENANT |05 

MAGASINS 

DANS L EST DU CANAD



f

.V*. 

\iv-'

riwiFif

N» 4

NOUVELLES DE SPORT

LA PRESSE

NOUVELLES DE FINANCE

PAGES

35-40

77e ANNEE - No 256

MONTREAL, JEUDI 17 AOUT 1961

Commission scolaire de J.-Cartier

Québec nommera-t-il 

un nouveau président ?

par Teddy CHEVALOT

Victoire à la Pyrrhus, telle 

semble être la conclusion qui 

découle de l'assemblée spéciale 

tenue à Jacques-Cartier par 

les trois commissaires dissi­

dents J.-P. Masson, J.-C. Duret 

et G. Bouchard.

Malgré l’ordre du jour qui 

prévoyait la nomination d’un 

commissaire au poste de pré­

sident de la commission scolai­

re, ces derniers ont quitté la 

réunion sans l’élire, afin disent- 

ils, de laisser le soin au lieu­

tenant-gouverneur de faire ce 

choix à leur place.

L’assemblée a donc consisté, 

pour les commissaires pré­

sents, a nommer un président 

d’assemblée et un secrétaire, 

à amender le compte-rendu de 

la session du 31 juillet en y 

ajoutant une correction qui, 

selon eux, s’imposait, à faire 

une mise au point sur leur 

rôle dans le différend en cours 

à la commission scolaire, et à 

émettre le voeu que Québec 

règle lui-même toute cette af­

faire.


Selon MM. J. P. Masson, 

J. C. Duret et G. Bouchard, le 

secrétaire-trésorier F. Labine 

a, pour le moins, omis d'ins-



i v ! mnxmm -

 «s 


sm

Causes remises

Les deux commissaires d’éco­

les de Jacques-Cartier, dont 

l’élection était contestée hier 

en Cour, ainsi que la commis­

sion scolaire régionale du comté 

de Chambly, qui faisait face à 

une injonction intérimaire et 

interlocutoire, peuvent tous son­

ger à un moment de répit, puis­

que l’audition de toutes ces cau­

ses a été remise à des dates 

ultérieures.

Dans le cas de la commission 

scolaire régionale du comté de 

Chambly, l’adjudication de l'in­

jonction a été remise péremp­

toirement au 6 septembre pro­

chain, quoique celle-ci était prê­

te à voir sa cause entendue 

aujourd'hui même, mais sur 

représentations faites par le pro­

cureur du requérant M. A. Sau- 

riol, qui ne pouvait rejoindre à 

temps tous ses témoins, il a été 

entendu, de consentement una­

nime, que cette injonction pas­

serait à la date fixée ci-haut.

En ce qui concerne les con­

testations d’élections des com­

missaires J.-P. Masson et G. 

Bouchard, dont l’audition pas­

sait devant le juge Halpin, de 

la Cour de magistrat, il a aussi 

été entendu, de consentement 

unanime de toutes les parties en 

cause, que celles-ci seraient en­

tendues le 13 septembre pro­

chain par le juge Cadotte, Juge 

en chef-adjoint de la Cour de 

magistrat.

Les deux personnes les plus 

malheureuses dans toutes ces 

affaires de cour étaient certai­

nement bien Me Mario Du Mes­

nil, avocat, et F. Labine, secré­

taire-trésorier.

De fait, le même jour et à la 

même heure, leur présence 

était requise et à la Cham­

bre de pratique de la Cour supé­

rieure et à la chambre 4 de la 

Cour de magistrat, puisque tous 

deux devaient eomparaitre, l’un 

à titre de procureur, l'autre à 

titre de secrétaire-trésorier, et 

dans la cause de l’injonction et 

dans les causes de contestations 

électorales, causes qui passaient 

en même temps.

crire dans les minutes de l’as­

semblée du 31 juillet la propo­

sition de M. Duret qui nom­

mait M. H. Bussières au poste 

de président d’assemblée, ré­

solution d'ailleurs sur laquelle 

aucun vote ne fut pris. Rectifi­

cation fut donc faite séance 

tenante.

En ce qui concerne le prési­

dent de la commission scolai­

re, ils ont constaté l’inhabilité 

de M. Lefebvre de siéger à ce 

poste ainsi que l’irrégularité 

de sa fonction, et plutôt que 

d’en élire un, ils ont demandé 

que Québec le nomme à leur 

place, car font-ils remarquer, 

15 jours se sont passés depuis 

l'assemblée statutaire du 31 

juillet dernier sans qu’il y ait 

de président d'élu par les com­

missaires, et selon l’art. 210 du 

code scolaire, c’est donc au 

lieutenant-gouverneur de faire 

ce choix.

Quant à la mise au point, 

il est à remarquer que ces 

trois commissaires déclarent 

en substance que leur assem­

blée est légale et conforme à 

l’art. 214 du code scolaire, que 

le secrétaire-trésorier F. Labi­

ne n’avait aucun droit et aucun 

pouvoir de refuser de convo­

quer, à leur demande, une as­

semblée spéciale, et qu’ils ont 

agi dans toute cette affaire 

pour le meilleur intérêt des 

contribuables et des enfants de 

Jacques-Cartier.

Les commissaires H. Bussiè­

res et H. Lefebvre, ce dernier 

président établi selon les uns, 

président légalement nommé 

selon les autres, ainsi que le 

secrétaire-trésorier F. Labine, 

brillaient par leur absence à 

cette assemblée, mais on se 

doit d’ajouter que celle - ci 

était prévue, et ce malgré 

qu’ils avaient reçu eux aussi 

une convocation pour cette ses­

sion spéciale.

Toutefois, rejoint hier au 

Vieux palais de justice, alors 

que sa présence était néces­

saire pour des causes de con­

testations pendantes en Cour, 

M. F. Labine nous a déclaré 

qu’iJ n’avait pu assister à cette 

assemblée spéciale, du fait 

qu’il ignorait qu’il devait s’en 

tenir une, n’ayant pas reçu de 

convocation à cet effet. Les 

trois commissaires étant eux 

aussi, pour les mêmes raisons, 

au palais de justice, ont aus­

sitôt vigoureusement nié cette 

assertion.

De tout ceci il en résulte 

que, tout comme Ponce Pilate, 

les commissaires Masson, Du­

ret et Bouchard, qui apparem­

ment semblent être de très 

bonne foi, se lavent les mains 

dans cette affaire, et refilent 

à Québec le soin de régler cet­

te question.

Québec acceptera-t-il de 

trancher ce noeud gordien en 

faveur de l’un ou l'autre 

groupe ? Telle est la question 

qu'on peut se poser.

! «F 

Ç

, j 0/ ■'WKiamaiiat

Pilier de la révolution

La Cubaine joue un 

rôle de premier plan 

sous le régime Castro

GUERRE AUX "SEMEURS DE SALETES" — Le maire Drapeau lance la cam­

pagne de propreté qui doit faire de Montréal la ville la plus propre du monde. 

Une foule s’est rassemblée sur le square Phillip, quand M. le maire a signé la 

proclamation géante.

Pourquoi Montréal ne 

serait-elle pas la ville 

la plus propre du monde

 ?

D'ici le printemps 1962

Cuba serait soumis 

à une autre invasion

BALTIMORE. (API — Si 

l'on en croit M. Oscar Delgado, 

homme d'affaires cubain et 

porte-parole de l'aile droite de 

la junte formée par les exilés, 

une seconde invasion de Cuba 

est en train de se préparer !

M. Delgado a en effet révélé 

que quelque 600 “commandos” 

s'entrainent actuellement à cet 

effet, quelque part dans un 

pays d'Amérique latine — il n'a 

pas voulu préciser de quel pays 

il s’agit.

Selon l'homme d'affaires cu­

bain, son groupe (l’Organisa­

tion unie pour la libération de 

Cuba) aurait l’appui de 93 

autres groupes d'exilés cubains 

aux Etats-Unis; l'organisme en 

question ne collaborerait toute­

fois pas avec le Conseil 

révolutionnaire du Dr José 

Miro Cardona, car il considère 

ce dernier comme étant "trop 

socialiste”.

Cette seconde invasion de­

vrait commencer dans moins 

de six mois et serait comman­

dée par d’ex-hauts officiers 

cubains de l’Armée et de la 

Marine, durant le régime Batis­

ta. L'invasion réussira, selon 

M. Delgado, parce que, menée 

durant le printemps, elle aura 

le concours de 100.000 ex-pro­

priétaires terriens de Cuba.

Retour de l'Electra

D’autre part, un porte-parole 

de la compagnie Eastern Air

Lines a déclaré que l'avion 

Electra de cette compagnie, 

saisi par Cuba alors qu’il avait 

été forcé d'atterrir à La Hava­

ne le 24 juillet dernier, avait 

été rendu hier à ses proprié­

taires. L'appareil, d'une valeur 

de $2,500,000, a atterri, en bon 

état apparent, à l'aéroport 

international de Miami.

En retour, les Etats-Unis ont 

rendu au gouvernement de 

Fidel Castro une vedette de 

patrouille cubaine, d’une va­

leur de $50,000.

Les Etats-Unis détiennent 

encore actuellement II avions 

cubains saisis à la demande de 

créanciers privés, afin d’acquit­

ter des dettes du gouvernement 

de La Havane. Au cours des 

discussions qui ont abouti à 

l’échange Electra-vedette, Cas­

tro n’a formulé aucune deman­

de de restitution au sujet de 

ces 11 appareils.

Dans un autre ordre d’idée, 

on annonçait hier à Miami 

l’arrivée du général Generoso 

Campos Marquetti, un Nègre 

cubain, héros de la guerre de 

l'indépendance avec l'Espagne 

et actuellement âgé de ... 92 

ans.

Le général a donné comme 



raison de son exil qu'il ne pou­

vait pas accepter de vivre plus 

longtemps dans un pays qu'il a 

aidé à s'affranchir de la tutelle 

espagnole.

Le maire Drapeau a inaugu­

ré hier matin, au square Phil­

lips, une campagne de propreté 

qui s'échelonnera sur plusieurs 

mois. Ainsi, il déclarait offi­

ciellement la guerre aux “se­

meurs de saletés”, lors d'une 

cérémonie qui réunissait de 

nombreux représentants de 

l'industrie, du commerce, ainsi 

que des milieux politiques et 

civiques.

La foule s’était rendue nom­

breuse autour du square Phil­

lips pour voir le maire signer 

une proclamation géante invi­

tant toute la population à par­

ticiper à cette campagne qui 

veut faire de Montréal la ville 

la plus propre du monde. Ce 

grand programme de propreté 

relève du Service de la voie 

publique dont M. Léo-Paul Ca­

nada est le directeur.

On avait également trans­

porté sur le square un immen­

se panier à rebus, mesurant 

quelque neuf pieds de hauteur, 

et qui symbolise en quelque 

sorte l'appel lancé aux citoyens 

de ne rien jeter dans les rues 

ou les places publiques et d'en­

courager les autres à faire de 

même.

Dans son message à la foule, 



M. Saulnier a rappelé que la 

propreté de notre ville relève 

non seulement des autorités 

municipales, mais aussi du pu­

blic. En fait, a-t-il dit, c'est 

un devoir pour tout citoyen de 

veiller a ce que sa ville soit 

aussi attrayante, aussi accueil­

lante et aussi propre que pos­

sible.


La ville, qui compte déjà de 

nombreux effectifs pour le net-



Une heureuse expérience

Des feux clignotants à 

35 autres intersections

VOYEZ LA


JUSQU

A

La super-



la fameuse auto 

économique de l'année !

AUCUN


COMPTANT

économique

Envoy-Standard

pir


«ttfilJM*

La fougueux 

sedan

Envoy Special *



RI B»! Will HP ! IM

AUSSI

PEU

QUE

SI VOUS AVEZ UN ECHANGE

$

COMPTANT

Si vous n’avez pas d'échange — Balance jusqu'à 36 mois



l'un des plus importants dépositaires 

Chevrolet, Corvair et Envoy en provinn»

Le pratique

stetion wagon

Sherwood


Patenaude

AUTOMOBILE LTÉE

10765, LAJEUNESSE ( bJt«J DU. 9-8461 - DU. 9-8462

la suite de rapports “sa­

tisfaisants et encourageants”, 

le comité exécutif de Montréal 

a décidé, hier, d étendre à 35 

autres intersections de la ville, 

l’expérience qu'il a entreprise 

il y a deux semaines, concer­

nant l'opération intermittente 

des signaux lumineux.

Ainsi, les signaux lumineux 

clignoteront, désormais, entre 

7 h. du soir et 6 h. du matin, 

aux intersections suivantes ;

Rue Sherbrooke, angle St- 

Germain ; Rue Notre-Dame, in­

tersections Ste-Marguerite, Ro- 

se-de-Lima, Plessis. Bonsecours 

et en face du 6565 est ; Rue 

St-Jacques, angle Rose-de-Li- 

ma ; Rue Craig-St-Antoine, an­

gles Couvent, Rose-de - Lima, 

Visitation et Panet ; rue On­

tario, angle Plessis ;

Boul. Dorchester, angle St- 

Alexandre, Hôtel-de-Ville, Visi­

tation et Panet ; chemin de la 

Côte Ste-Catherine, angle Hud­

son ; rue Van Horne, angle 

Hudson ; rue Victoria, angle 

MacKenzie, rue Rachel, angle

Hôtel - de - Ville, Parthenais et 

Hogan ;

Rue McGill, angle St-Mauricê; 



rue Bleury, angle Lagauehetiè- 

re ; rue St-Urbain, angles Du­

luth et Marie-Anne ; boul. St- 

Laurent, angles Beauharnois, 

Duluth, Marie-Anne et Mozart; 

rue St-Zotique, angle De Gaspé, 

rue St-Denis, angle Boucher ; 

rue St-Hubert, angle Lagauche- 

tière ; rue Iberville, angle Holt; 

et boulevard Pie IX, angle 

Mont-Royal.

Le président de l’Exécutif, 

M. Lucien Saulnier, a souligné 

qu'il avait reçu des rapports 

élogieux sur l’expérience ten­

tée, il y a deux semaines, a 

sept intersections.

De son côté, le directeur du 

service de la circulation, M. 

Jean Lacoste, a rappelé, une 

fois de plus que les automobi­

listes doivent respecter la loi 

à ces intersections. Sur le feu 

jaune clignotant, le véhicule 

pourra s’engager dans l’inter­

section, mais avec prudence et 

en diminuant sa vitesse. Sur 

le feu rouge clignotant, il doit 

faire un arrêt complet, avant 

de s’engager dans l’intersection.



Les films scientifiques

Les grandes recherches 

de la science moderne

par Roland Prévost

La séance de films scientifi­

ques, hier matin au Loew’s, 

s’est terminée par la présenta­

tion d’une fresque animée qui, 

malgré l’abondance et l’am­

pleur de ses sujets, n’a pas 

tourné au salmigondis. En guè­

re plus de trente minutes, la 

Royal Society de Londres, par 

les bons offices de la société 

Shell, a ramassé les recherches 

les plus spectaculaires de notre 

temps après quelques aperçus 

du passé.

Comme "A Light In Nature"

fut réalisé en Angleterre, nous 

avons le plaisir de savourer 

une tasse de thé en compagnie 

de ces nobles savants de la 

Royal Society ... La mise en 

chaine (sans jeu de mots) 

d’une multitude d’images re­

cueillies aux quatre coins du 

monde anglo-saxon a donné 

quelque chose d’ordonné et 

d'équilibré, ce qui a dû exiger 

une énorme consommation de 

matière grise. La chimie, qui 

conditionne aujourd'hui la re­

cherche biologique, et l'astro­

physique, qui veut expliquer no­

tre passé et notre avenir, sont 

les deux pôles de ce film re­

marquable.

Au programme, deuiç autres 

films scientifiques : "Le trian­

gle de Pascal", troisième de la 

série de Pierre Guilbatid (Bor­

deaux, France » sur la loi expo­

nentielle et ses applications. 

Ici, le triangle de Pascal appli­

qué à l'analyse d’un scrutin. En 

somme à la démonstration 

d'une vérité mathématique en 

passant par la géométrie. Un 

document tchécoslovaque, 

"Mouvamant spontané das plan­

tes", a davantage retenu l'at­

tention : après avoir montré le 

phénomène bien connu de l'af­

fection des plantes pour la lu­

mière, le professeur Jean Cala- 

bek en illustre un autre, toit le 

déplacement (généralement el­

liptique) des tiges ou des feuil­

les, sans cause apparente ; ces 

mouvements dits spontanés ne 

sont causés ni par la vitesse de 

croissance ni par aucune cause 

extérieure. Le film fait voir 

comment le professeur Calabek 

a même dû écarter, pour l’ex­

plication de ce phénomène, l'at­

traction terrestre.

Mentionnons enfin, trop briè­

vement, trois documentaires : 

"L'aluminium", production 

commerciale allemande qui 

utilise habilement toutes les 

ressources de la couleur et du 

mouvement pour donner vie à 

ce matériau moderne; "Le boi­

sé vivant", oeuvre de l’ONF 

réalisée par Dalton Muir, qui 

anime un petit univers dont 

beaucoup de nos cultivateurs 

ne connaissent peut-être pas 

tout le charme; et "La bande 

magique", un autre film alle­

mand. où le réalisateur abuse 

un peu de son imagination pour 

exposer savamment les utilisa­

tions du ruban magnétique.

Souvenir vivace

(PC) — Un million de visi­

teurs sont passés par l'ancien 

salon de thé d'Adolf Hitler, à 

Kehlstein, Allemagne, depuis 

qu'un restaurateur a repris 

l'exploitation de l'établissement 

en 1952,

toyage de ses rues, entend les 

augmenter de façon apprécia­

ble. Elle a déjà placé 1,230 

paniers à rebuts un peu par­

tout dans les rues de la Mé­

tropole et le service de la voi­

rie vient d’en commender 1.000 

autres. La ville possède à l’heu­

re actuelle 133 véhicules affec­

tés à la collecte des ordures 

ménagères. Elle possède éga­

lement 24 balayeuses mécani­

ques, 34 arroseuses, 15 trac­

teurs-chargeurs et 40 camions.

PB

mm

NDLH—Un journaliste d* I* Prej- 

» canadienne, Jack Best, vient de 

rentrer eu Canade après un sélour 

de trois mois à Cube. Dans cet ar­

ticle, il décrit la place des femmes 

dans lo réaima da Fidel Castro.

par Jack BEST

de 1a Presse Canadienne

Les organismes féminins sont 

un des piliers de la révolution 

cubaine.


Dans la Fédération féminine 

de Cuba, le gouvernement trou­

ve des partisans aussi convain­

cus et militants que dans cha­

cune des organisations issues 

de la révolution du 26 juillet,

La Fédération, dirigée par 

Vilma Espin, femme du mi­

nistre des Forces Armées, 

Haul Castro, se réclame de 

100,000 membres. Les dirigeants 

du mouvement affirment que <*— 

c'est la révolution qui a de j 

fait réalisé 1 émancipation de 

la Cubaine.

“La Cubaine a vu s'effectuer 

de grands changements”, dit 

Mme Esther Noriega, secrétai­

re aux relations étrangères 

pour la Fédération. “Elle a été 

libérée, elle ne fait plus l'ob­

jet de pratiques discrimina­

toires."

Les droits promis aux fem­

mes selon la constitution de 

1940 leur furent, en fait, sou­

vent niés avant le triomphe de 

la révolution, affirme Mme 

Noriega.

Salaire inégal

II n'était pas question de sa­

laire égal pour travail égal et, 

en général elles ne pouvaient 

avoir accès a aucune fonction 

importante dans le domaine des 

affaires ou de la chose publi­

que.

Par contre, il y a à Cuba des 



femmes qui, s’opposant au ré­

gime actuel, nient que quelque 

forme de discrimination ait 

existé sous le gouvernement 

précédent. Elles soutiennent 

que les principales mesures 

d’activité ouvertes aux femmes 

par Castro sont d’une nature 

fort peu féminine comme les 

carrières militaire, agricole et 

ouvrière.

Mme Noriega dit que 1 e s 

femmes en sont venues a avoir 

“une très haute conception de 

leur rôle dans la société,”

Elle affirme que la structure 

fondamentale de la vie fami­

liale n’a nullement changé mais 

que “comme les femmes par

du ménage et à l’éducation des 

enfants, alors que leur mari 

travaillait la terre, s'occupent 

maintenant dans les coopéra­

tives agricoles pendant que 

les enfants peuvent se rendre 

dans les écoles où ils n’au­

raient pas eu accès sous l’an­

cien régime.

Postes importants

Dans les syndicats, les fem­

mes détiennent des postes im­

portants. Elles ont envahi les 

métiers exigeant une forma­

tion technique ; on en trouve 

même qui, comme Ana Barre- 

da, dirigent une raffinerie de 

sucre.

Elles sont bien représentées 



dans le domaine de l’adminis­

tration gouvernementale. Mais, 

selon une femme qui peut par­

ler d'autorité, il en était de 

même sous l’ancien régime.

Une femme qui fut haut fonc­

tionnaire du gouvernement af­

firme que la délégation cubai­

ne aux Nations unies comptait 

autrefois cinq femmes et qu’il 

y en avait trois qui siégeaient 

au Congrès, une autre qui était 

attachée d’ambassade et plu­

sieurs vice-consuls féminins.

Or, dans le moment, il y a 

un représentant féminin à 

l’ONU et un attaché d’ambas­

sade, l'attachée culturelle en 

Allemagne de l’Est. Par ail­

leurs, c’est une femme qui di-

Voir LA CUBAINE en page 46

Cette bonne 

vieille

logique

ii

"Pour que Montréal soit 



propre, il nous faut la colla­

boration de tous les Mont- 

tréalais", disait — à quel­

ques mots près — M. Lucien 

; Saulnier.

Point d’obstination : nous 

sommes tous d'accord. La 

propreté à Montréal, c'est 

p l'affaire des Montréalais.

Pourquoi diable, dans ce if tieipent à la défense de la mè- 

cas, ces messieurs de Pad- 

■ ra 

a

 

i



_ —

ministration municipale ont- 

ils confie la publicité de la 

campagne de propreté à une 

; firme torontoise? Même si 

celle-ci possède une succur­

sale à Montréal ?

Ces gens ont-ils donc plus 

d'expérience dans la publi­

cité ou dans les campagnes 

de propreté? C'est tout de 

f même bizarre que la deuxiè- 

. me ville française du mon­

de ait recours à une firme 

de Toronto pour préparer 

des communiqués de pres­

se en français!

Quelques explications.

Messieurs! Il sst vrai que 

nous comprenons vite, mais 

il faut au'on nous explique 

longtemps . . .



Ayant atteint

re patrie et à la production 

nationale, travaillant aux côtes 

de leurs compagnons mascu­

lins”, il s’est développé une 

nouvelle unité au sein de la 

famille.

Ainsi, les paysannes qui, au­

trefois, ne vaquaient qu’au soin

NOUVEAUX SACS A MAIS 

D AITOAIMI DE NEW-YORK

7.98


ch.

Superbement taillés dans du simili-veau souple et d’une 

texture soyeuse. Riches coloris d'automne brun foncé 

ou noir.

A.  Sac mou, souplement plissé.

B.  Grand sac classique de qualité "Permetone".

Ecrivez ou composez Ogifvy's - VI. 2-7711

O

CILVYS - Sort o main, au roi-do-chausséo

■OGILVY'S-



*•« if «i

* ÏSÏ '* tÎST'£'ISÈ

*

 SSEHIHÊlïSI Jhtfii i» 

flf jH|P i? 



M

 

a



; fia fUMp«es « ans » 

,

 S2«


son apogée

L'Explorer 

revient vers 

la terre


CAP CANAVERAL (AP. 

UPI, AFP) - L”‘Explorer XII” 

dont la tâche est de commu­

niquer des informations sur le 

secret des radiations de l'uni­

vers, s’est élevé à plus de 

50,000 milles dans l’espace, 

hier. Les savants des Etats- 

Unis, de l’Amérique du Sud, de 

l’Afrique et des iles de l’océan 

Atlantique ont utilisé leur plus 

puissants instruments afin de 

repérer le laboratoire volant 

de 63 livres qui fut lancé, mar­

di soir.

A cause de ses quatre “ailes" 

recouvertes de cellules solaires, 

le satellite a reçu le nom de 

“moulin à vent”. Il doit no­

tamment traverser les ceintu­

res de radiations dites de “Van 

Allen”, dont il tentera d'en­

voyer la “carte” au sol.

Se basant sur les calculs, les 

savants estiment que T'Explo­

rer XII” aurait atteint son apo­

gée. de près de 54.000 milles, 

hier, vers 3 h. p.m. Il était 

censé replonger jusqu'à près 

de 170 milles de la terre ce 

matin à 6 h. 20 complétant ain­

si sa premiere orbite.

S'il ne brûle pas au contact 

de l’atmosphère terrestre, il 

s’élèvera de nouveau loin dans 

l’espace.

Un porte-parole de la NASA 

a déclaré que les stations de 

repérage aux Etats-Unis, a 

Santiago, Chili ; à Johannes­

burg, Afrique du Sud; a Lima, 

Pérou et aux lies de l'Ascen­

sion, recevraient des signaux 

forts et clairs. L’“Explorer 

XII" décrit par la NASA com­

me un chef-d'œuvre au j oint 

de vue génie, a été lance vers 

la plus grande orbite elliptique 

de ia terre, afin d'étudier le 

comportement des champs ma­

gnétiques, des électrons et des 

protons sous différentes altitu­

des.

VENTE ANNUELLE

D'ENTREPOT



D’ARTICLES MÉNAGERS

A RABAIS JUSQU'A 50%



SE TERMINE VENDREDI SOIR A 9 H.

Voici les articles ménagers de nos stocks réguliers sur lesquels vous économiserez 

jusqu'à 50% lors de la vente d'entrepôt OgiIvy's :

•  Literie

•  Toiles

•  Appareils électriques

•  Meubles

•  Lampes

•  Articles

pour l'extérieur

•  Carpettes et tapis

•  Radios, téléviseurs, 

appareils 

haute-fidélité

SERVICE 


Dl 

TRANSPORT 



GRATUIT 

DEPART OU MAGASIN OOilVY S 

AUX DIX MINUTES

Un# voiture "*t*fion wagon" p*rtir§ H# 

rentrée principale Oqilvy'*, rua Sta-Cethe- 

rine, chaque dix minute* pour la grand 

aolde d'entrepôt Ogilvy», et voui re mè­

nera de la même façon.



ST AT ION NI Ml NT

pour la* client* d Ogilvy'*, 1 heur* .25 

Au terrain da »tat»onnemant "Safeway", 

rue de la Montagne, au garage Pigeon 

Hole, mime rua, at au garage de la rue 

Drummond.

EMPLACEMENT 

DE L'ENTREPOT 

OGILVY'J


lieu i l’entrepôt j ^ j 

Ogilvy'*, situé «* jL-

la Vente d'Entr* 

pôt Ogilvy'* aura 

lieu

Ogilvy


commodément *ur i 

le rue Argyle, qui 

débouche *ur la 

rue Guy, au tud 

de Dorcheiter.

2 eut are. car«ie**«

t«* Doatuitne

«TU* ARQyiC

ni*U (»•

SPECIAUX DE VENDREDI MATIN

PLATEAUX A COLLATION 

GEANTS

Dim. 22" x 16’/»". En», de 4, rég. 10 95



T

ables


 

pliantes


 

pour


 

pioue


-

nioui


Mêlai, 60" x 24". 

Rég. 10.95

7.95 

7.95


PARASOLS DE JARDIN. Modèle da luxe de 7 pi 

Décor floral. 

Rég 44 9S 

34.95

Achetez maintenant

LESSIVEUSES AUTOMATIQUES KELVINATOR

2 cycle», capacité 9 Ib. 

$239


SUPERBES MATELAS. Toute» dimension»; bord» 

préfabriqué», 220 ressort» 

Rég. 

42 95 


29.95

DIVANS-LITS 5e tranjforment en lit double ou 

2 lit» «impie». 

Rég S89 49.95



. Payez plus tard

Facilités de crédit sur les lieux mémos 

S.V.P., pas do commandes postales ni téléphoniques sur cet articles

OGILVY’S

■+ 



4» 

,0 

0

** JA 40

36 'LA PRESSE, MONTREAL, JEUDI 17 AOUT 1961

RADIO-TELEVISION

Daninos et

les vacances

par 


Guy CORMIER

On a pu voir M. Pierre Da­

ninos a l'émission GROS PLAN 

«canal 2> cette semaine. M Da­

ninos est entré dans nos foyers 

a 11 h. et 34 minutes du soir. 

C'est un peu tard pour les vi­

sites ...

Le nom de M. Pierre Daninos 

est, je pense, passablement con­

nu chez nous. Son livre, les 

"Carnets du major Thomson”, 

s'est bien vendu ici. Il est venu 

d'autres livres de lui depuis : 

la série des "Sonia”, recueils 

d articles fins et spirituels qu’il 

avait d’abord donnés sous for­

me de chroniques au journal 

"Le Figaro ”, "Vacances à tous 

Prix” et le plus récent, "Un 

certain M Blot”.

M. Daninos est un humoriste, 

un des maîtres, dit-on, de l’hu­

mour français. Mais qu’est-ce 

que l’humour français ? Y a-t-il 

un humour français ? Comment 

se définit-il par rapport à l’hu­

mour anglais, par exemple ?

11 m'a toujours semblé que 

l'humour anglais est surtout un 

humour de 

situations, 

qu'il se 

manifeste surtout en fonction de 

certaines situations, tandis que 

l'humour français est un hu­

mour 


d’idées, 

qu’il est le plus 

souvent une façon légère spiri­

tuelle, comique, en tout cas, 

d'exprimer une idée ou une vé­

rité qui, elle, n'est pas légère.

C'est bien a ce type d’humour 

que correspondraient les défini­

tions des vacances (et de tout 

ce qui se rapporte aux vacan­

ces» que nous a transmises ce 

GROS PLAN de Pierre Daninos. 

M. Daninos est apparu sur le 

petit écran, et il a parlé comme 

un dictionnaire illustré de des­

sins comiques. Les dessins, on 

les a vus d'ailleurs, ils appa­

raissaient de temps à autre 

pour illustrer les propos du 

conteur.


Je ne saurais rapporter au 

texte toutes les définitions amu­

santes que nous a values ce 

quart d'heure en si bonne com­

pagnie. Voici une définition du 

touriste: terme employé avec 

une nuance de dédain par des 

touristes pour désigner d'au­

tres touristes. Qu'est-ce que

l’Espagne? t'n pays dont le 

voyageur parle en le compa­

rant a l'Italie. Qu'est-ce que 

l'Italie ? Un pays dont le voya­

geur parle en Je comparant a 

l'Espagne.

Daninos a ensuite raconté 

quelques anecdotes. Là-dessus, 

on nous a présenté un sketch: 

le voyageur 'en l’occurence 

une voyageuse) qui ne sait pas 

voyager. Le voyageur qui ne 

sait pas voyager, c’est, en dé­

finitive, celui qui ne veut pas 

voyager. 11 veut à tout prix 

retrouver son propre pays dans 

les pays étrangers, ce qui re­

vient à demander l’impossible. 

11 ne voyage pas, il "déména­

ge”. Il déménage son ennui. 

Dieu sait que ce type de voya­

geur est légion et de tous les 

pays !


"Tout le malheur de l'hom­

me vient de ce qu’il ne peut 

rester dans sa chambre”. C’est 

sur cette citation de Pascal que 



M. 

Daninos a clos l’émission, 

en rappelant que le "malheur” 

durera longtemps, l’envie de 

bouger n’étant pas près de 

s’éteindre au coeur de l'hom­

me. Dans quelques années, le 

touriste téléphonera dans la 

lune dans l’intention de réser­

ver une chambre pour la fin 

rie semaine. Il s'entendra ré­

pondre que toutes les chambres 

sont louées. ”Tan pis ! conclu­

ra-t-il philosophiquement, j'irai 

dans une autre planète.”

L’émission passait à 11 h. 34. 

Je n’ignore pas que notre radio­

télévision d’Etat a 56,000 bon­

nes raisons d’ordre administra­

tif, économique, voire diploma­

tique pour passer une émis­

sion de cette qualité à une 

heure aussi tardive. Il reste 

qu'on doit le regretter. Il y a 

quelques mois, la télévision 

nous présentait, à 11 h. 30 du 

soir, l'un de nos penseurs les 

plus profonds et les plus arti­

culés, M. Jean Le Moyne. A 

cette heure tardive, la capacité 

d’attention est réduite à son 

minimum.


Cet inconvénient sera bien lé­

ger, s’il ne gênait que quelques 

esthètes. 11 est grave pour d’au­

tres raisons. J’aurai l’occasion 

de revenir la-dessus.

Sélections de la TV

FILMS

3  30 — Canal 10 "Le Mousaillon”. Avec Yvette Lebon.

4  30 —Canal 2. "Troisième Cheminée à Droite". Réalisation

de Jean Mineur avec Jacqueline Cadet, André Bervil, 

André Versini, Paul Faivre et Thérèse Dormy.

7 30 —Canal 12. "Carnival” Drame. Film anglais « 194H«

10 04 —Canal 2. “Nazarin”. Ce lilm remarquable est présenté 

dans le cadre de la série Ciné-Club. C’est une réali 

sation de Luis Bunuel. Résumé: un prêtre nomme 

Nazarin héberge une prostituée dans une maison 

délabrée et tente de la ramener à Dieu. Sa charité 

sera mal récompensée

11.00 —Canal 12. “Love thy Neighbor” 

<

 19401. Jack Ronny. 

11.10 —Canal 10. "Deux mille femmes”. Trois aviateurs

s'évadent d'un camp de concentration. Phyllis Calvert. 

Patricia Roc.

Emissions d’information

7.15 — Canal 10. M. le Maire. Interview. Le Maire de Mont­

réal s’entretiendra avec son interlocuteur du Livre 

d'Or de la ville de Montréal.

10.00  — Canal 3. CBS Reports. "Censorship and the Movies”.

La question sera examinée en fonction du film “Ja­

mais le Dimanche”, projeté à Montréal depuis 

mois 


sous le titre "Never on Sunday”.

©FTB^I-TV

présente

1©



C'est la fête de l’amitié aüi

A.

mm

CFTM-TV 

(CANAL 1C)



lO superbes cadeaux

distribués ce soir entre 8h30 et 9h!

Pour faire plue ample connaumnce avec le* habituée 

du Cinéma Kraft, votre hAt* et ami Rouer Gœaalin 

téléphonera h un certain nombre d’entre voua au coure 

de Vérniaeion. Il voue demandera: “Quel produit 

Kraft a fait le sujet de la première annonce commer­

ciale au programme de ce soir?” las* die première* 

personne* è répondre correctement recevront checune 

un Huperhe panier à pique-nique* contenant 26 

produite Kraft!

le chance voue sourira peut-être. Soyer, prêt k 

l’accueillir! Syntonise* le Cinéma Kraft dès HhJOI

n

A 1/ AFFICHE CE SOIR

Un trésor de femme

avec FRANÇOIS PERIER 

MARIE DEAMS - RENEE COSIMA

n

POSTE DE LA BONNE MUSIQUE

CADRAN


CE SOIR À L'OPÉRA

de 10 h. p.m. à minuit

mGOLETTO do VERDI

avec JtiMi Bj oerlitig, Roliert Merrill. Kolierlit 

Peter*, Giorgio lo/./.i, HcconipagntV* pur le* 

choeur* et l'orchestre de l’OI’KK \ l)K HOME 

aou* la direction de Joncl l’erlca.

TARZAN

TARZAN CRAINT 

QUI CET OR 

APPORTE DES / 

MALHEURS A CES 

ETRES SANS 

DEfENSE SI DES 

HOMMES SANS 

SCRUPULES 

APPRENNENT 

QU'ILS POSSE­

DENT UN TEL 

TRESOR

MOCO

Ni

LEUR ENSEIGNERA DONC COMMENT 



UTIUSER CET OR A IfUS 

AVANTAGE


AH-YU, ALLUME UN 

GRAND FEU SOUS CE

TU VEUX FAIRE CUIRE DE L'OR 11 

POURQUOI ? 



j-

-----------

IMOCO 8'7

Copyright 1961. Timo» Moro* Syn

PHILOMENE

.........



-...

QUI

EST-CE ?

LE PERCEPTEUR 

DE L'IMPOT

S

VOIR

OBTENIR 

DU SANG 

D'UN NAVET 1

PILOTE TEMPETE

LE PATRON GÉMIT ET BERCE SA DOULEUR

, W 


PENDANT QUE JACQUES LU,/ ATTACHE BRAS

 j

ir, if£



nC If

 VOUS FERIEZ MIEUX DE NE PA5 BOU- 

DU F/L DE FER. 

&

 GER TR0P> V0U5 ALLEZ AVOIR BESOIN

D’UN DOCTEUR POUR VOUS ÔTER 

CETTE FLECHE DE L’ÉPAULE ! •

DOMMAGE QUE LE GAR5 AIT 

LAISSÉ TOMBER SON RÉVOLVER 

DANS L'EAU EN TOMBANT, JE 

ME SENTIRAIS PLUS SÛR 

AVEC.........

AH, VOILÀ 

AUTRES!

LE FANTOME

ilklâ

 

RAS DE



SIRE. 1I8EREZ-MOI I \MENSONGES 

JE NE SUIS PAS LE



/X

V~2

MAIN 


I TENANT 

REDE­


VIENS 

LOUP


SIRE,

SUIS


GORT

DMH

4

LE SURHOMME

s~

m

¥

fs

Il I ■


OH ! JE NE PEUX M'EMPECHER 

I DE RIRE I

DEMAIN, IA JUNGLE RIRA

LE CHEF VEUT QUE JE SORTE 

'UNE ARME DU COFFRE-FORT, MAIS 

IL NE SAIT PAS QU'IL EST FERME 

ALORS POURQUOI DERANGER 

LE CHEF 


?

-ty


L’ILE DU REFUGE

ukoite


 

fXBRiquF DE2 



.

, ^OEülLLfORrs^

ELLE EST DE FABRICATION 

DOMESTIQUE ET APPARTIENT 

AU FAMEUX BANDIT THOMASI 

C'EST LA PRINCIPALE PIECE A 

CONVICTION POUR SON 

PROCES. HO ! JE ME SUIS PRIS 

LE PIED DANS LE TAPIS!/—

MA SUPER VISION ME PERMET 

DE VOIR LA COMBINAISON 

INSCRITE A L'INTERIEUR. DE 

SORTE QUE JE PEUX L'OUVRIR 

MOI-MEME !

BIENTOT

QUELLE 


MITRAILLETTE î

1

PARFAITLE. 



N AVONS \ NOUVEAU 

PAS


êTÉ / POURRAI 

SUIVIS,.


Ntous AV El 1 f BRAVO 

RAISON, 4 AVEZ - VOUS 

ANNA,CE 

EU

BÉBÉ. 

éST HOR 

i

 PES 

RIBLEMENT DIFFICULTES 

LOURD'

LEGATION


«c

LAPAGOS'


m

 

vexe


r* 

je

 ME 

i

ONC CE QUE

demande

 

;

s

 

anglais

 

se

qu

'

elle

 

téti

 

antent

 

d

'

expor

-

AUR0NT 

TER EN, f

AUCUNE . L

ou 

berceau


;

ÉTAIT PARFAIT/ •



FAIT LES 

,

livreurs


QUANTITE 

!



A SUIVRE

 i

LE PAPA DE LILI

OTTAWA 


VA DONNER 

DES OCTROIS 

AUX 

ECOLES I


y-

JE SUIS 


CONTRE CELA I

\

/f/s\l/r


SI CELA ARRIVE, 

NOUS SOMMES 

FINIS t

COMMENT


CELA?

A

 C’EST LÀ GENDARMERIE 1

QUI VA FAIRE LES 

ENQUETES !

Ol

>•<


Sc* c

$■ 1961 èf MCA. In*- T.M U.l Pet QW



LARRY BRANNON

, Il FAUT QUE JE /\l r” 

{

 PARIE AU DR N



*



0

?

 



ai SA : 7FR I 

)

iy

 

, • ■



*'■***> 


>

*v

ri



' 7

JE REGRETTE I 

VOUS NE 

POUVEZ 


PASSER

YENORME AVION 

PART POUR LE 

CANADA AYANT A 

SON BORD IARRY, 

U DR SALZER ET 

OBOIOV

tj

PEU APRES, JANOS 



BELA REÇOIT UN 

APPEL A 


OTTAWA

V HILDA . '-N

/ C’EST FRANZ,

A LONDRES. Il A 

DES NOUVEUES 

DE TON 


PERE l

mrT

.L*.,, ft;' 1



MON ONCLE

-—   i1


V*

H/W





■*

k

LA TV

2— CBFT : Montréal i-WPÎZ: PliHiburgh *—CJSX : Cornwill

3— WCAX : Burlington 6—CBMT : Montréal 10—CFTH : Montréal

4— (KM: Québec 

7—CHLT: Sherbrooka 12—CFCF: Montréal

s

-JEUDI

-----------------

4:00 P.M.

S:

 Brighter Day 

5: Make Room For 

Daddy 


fi: Cartoon*

7: Théâtre des Petit*

10: En matinée 

12: Annie Oakley 



4:15 P.M.

}: Secret Storm 

4: Semaine de la 

congélation 



7:

 Actualité féminine 



4:30 P.M.

2: “Troisième cheminée 

à droite”

J: 

The Edge of Night 

5: Here’j Hollywood 

i 8 Junior Round’io 

7: L'heure du Far West 

12: Surprise Party 



5:00 P.M.

3. Popeye the Sailorman 

i: Rocky and Hi* 

Friends


5:15 P.M. 

i:

 Casey Jones 



5:30 P.M.

4: La jardinière 

i: Cartoon carnival 

6,7,8: Roy Rogers 

10: Hopalong Cassidy 

12: The Three Stooges 



5:45 P.M.

1: Music Country Style 

12: Carte Blanche 

4:00 P.M.

2: Edition 

métropolitaine 

8: Headlines



: Nouv., météo 

5, 8: News. Sports 

6: Bachelor Father 

7: Ti-Blanc Richard 

10: Télé-métro 

12: Sports

4:15 P.M.

2.4 : Nouvelles sportives 

3: World of Sports 

3: Dateline Seaway 

Valley

12: Carte Blanche



4:30 P.M.

2: Téléjournal 

3: New>

4: Cinéfeuilleton 



5: Cartoon Carnival 

6: Metro 

7 : Télé-Bulletin 

8: “U.F.O.”

12: News 

,

4:45 P.M.

2.4: Kermess*

3: Doug Edwards 

5: Huntley, Brinkley 

6: News. Sports 

7: Météo, Sports 

10: Sport-images 

12: Carte Blanche

7:00 P.M.

3: Jim Backus Show 

5: Bugs Bunny 

6: Seven-O-One 

7: Deux sons de cloche 

10: Nouvelles 

12: The Rifleman

7:15 P.M.

2: Cinéfeuilleton 



4: 

Panorama


7: Vous souvient-il ?

10: Me Jean Drapeau



7:30 P.M.

2: Exploits sportifs 

3: Sports Spectacular 

4: 

Sherlock Holmes

5  : The Third Man

6  :Sea Hunt

7: Allons camper 

10: Pattes de mouches 

12: Sunset Theatre

7:45 P.M.

2: 

Au-delà des 

apparences 

7: Télé-disques 

10: Avec plaisir

0:00 P.M.

2,4, 7: Clé de sol 

5: Donna Reed Show 

6, 8: Summer Circuit 

10: Sur la sellette

0:30 P.M.

2,4,7: En quête de 

chansons

3: Frontier Justice 

5: Bat Masterson 

6,8: Checkmate 

10: Cinéma Kraft

»:06 P.M.

2,4,7: Rendez-vous avec 

Michelle 

3: Gunslinger 

5: Bachelor Father

0:30 P.M.

2,4,7: Téléjournal 

5: Great Ghost Tales 

6,8: Parade 

12: Naked City

f:4S P.M.

2,4: Nouvelles sportive* 

7: News

9:54 P.M.

2: Commentaire 



10:00 P.M.

2,4,7: "Nazarin”

3: At the Source 

5: You Bet your Life 

6: Campus On the 

Move 


8: Movie 

10: Dix sur dix 



10:30 P.M.

5: Manhunt 

fi: Focus 

12: Pulse



10:45 P.M.

10: Nouvelles



11:00 P.M.

3. 5, 6, 8: News 

10: Sports, météo 

12: Pajama Playhouse 

11:15 P.M.

3: Stage 3 

5: Jack Paar Show 

6: Viewpoint 

8: Hour Final 

10: Cinéma



11:22 P.M.

6: Final Edition 



11:30 P.M.

6: "Black Bart”

7: "Dakota Lil”

8: "St. Louis Kid” 



11:44 P.M.

2: Téléjournal 

4: Nouvelles sportives 

12:30 A M.

12: News, Sports, 

Meditation

VENDREDI

CBFT - Canal 2

P.M.

3:TO— Musique 

4:30—Caravane 

3:30—.l'ai lait un beau 

voyait

8:00—Edition



métropolitaine

(: 15—Nouvelle! sportive» 

«30—Téléjournal •

« 45—Guillaume Tell

7:15—Cinéfeuilleton

7:30—Comment ditef-vous?



CFCM - Canal 4

P.M.

4:15—Semaine de la 

Congélation 

4:30—Caravane 

5:30—J'ai fait un beau 

voyage


6.00—Nouv., météo

6:20—Nouvelle» sportive»

6:30—Cinéfeuilleton

6:45—Guillaume Tell

7:15—Panorama

7:30—La acience et la vie



CHLT — Canal 7

P.M.

12:30—CBC New»

12.45— Première édition 

1:00—Pot-pourri d'été 

2:00—"Badlands of 

•‘Dakota”

3:30—Chose» et autre»

4 00—Théâtre des Petit» 

4:15—Be my Guest 

4:30—Caravane 

5:30—Poney Express 

6.00—Melody Ranch 

6.30—Nouvelles, Météo 

6:50—Edition sportive 

7 00—Le courrier de... 

7:30—L» vie dan» no» 

forêt»

CFTM — Canal 10

P M.

3:30—Nouvelle»,

En mitinéa 

S:30—Hopalon* Canldy 

S 00—Télé-métr»

6:53—Sport-imagé»

7:00—Nouvelle»

7:15—En cinëmathfou*



AU CADRAN FM: CKVl-FM 96.9 me. - CBF-FM 95.1 me.

CBM-FM 100.7 me. - CFCF-FM 106.2 me.

AU CADRAN AM: CKAC 730 - CBF 690 - CBM 940 - CFCF 600 

CJAD 800 - CKVl 850 - CKGM 980 - CJMS 1280

JEIOI

5:00 P.M.

CKAC—Nouv. — Fin 

d'après-midi 

CBF—Métro-magazine 

CKVl,— Hit Parade 

CKVL-FM—Arthur Fiedler 

CJMS—Nouv., L.eo Lebei 

CBM—News, Tempo 

CFCF—Gerry Herbert 

CJAD—News—M. Stephen» 

CKGM—News, Pop»

5 30 P.M.

CKAC—Comédie-éclair.

Fin d’après-midi 

CKVL-FM—Musique

d'Lspagne

CKGM- News

r.lAD—News-Miké Steph.-n» 

CFCF—Pulse of Business

5:45 P.M.

CKAC—Sports, fin d'après- 

midi


CBF—Sur nos ondes 

CJMS—Serge Bélair 

CFCF—Ottawa Commentary

4:00 P.M.

CKAC — Nouv. — Musique 

CBF -Radio-journal 

CKVL-FM—Opéra 

CJMS—Angélus. Nouv.

Serge Bélair 

CFCF- Dean Kaye New» 

CBM—News


CJAD—News «nd Stock 

Quotations — L. Robert» 



4:10 P.M.

CKAC—Courses 

CBM—Byline, Sport»

6:15 P.M.

CKAC—Intermède 

-Editorial

—Sports - Hit Parade 

-Sports — Al Cauley 

-Entertainment 

Guide


6:30 P.M.

CKAC—Forum des sport» 

CJAD—Danny Gallivan 

6:25 P.M.

CBF—Nouvelles sportive! 



6:30 P.M.

CKAC—Le monde ce soir

CKVL-FM—Concert Tzigane

CBF—Musique en dinant

CKGM—News

CFCF—Sport sreel

CBM—Continental Kitchen

CJAD—Mike Stephen»



4:40 P.M.

CKAC—Commentaire»

C l MS-

CKVI,


C.IAD-

CFCF-


4:45 P.M.

CKAC—On veut savoir

CJMS—Gagnante club 

ménagères

CKVL—Nouv.. Hit Parade 

CKGM—Feature 

CJMS—Serge Bélair 

CBM—Gael Guests 

CFCF—News

7:00 P.M.

CKAC—Le rosaire 

CBF—Nouv., J’aurais voulu 

danser


CKVL-FM—Radio-Concert 

CBM-FM—Résumé — New» 

CJMS—Nouv. Hi-Fi Club 

CKGM—News, Pops 

CBM—International 

Rendez-vous

CJAD—News M. Stephen» 

CFCF—Bob Dell Show 



7:15 P.M.

CKAC—Variétés 

CBM FM—Divertissement» 

7:30 P.M.

CKAC—Bella Muslea 

CKVL-FM—Compositeur» 

célèbres


CJMS—Nouv. — C. Dumont 

CBM—The Goons 

CKGM—News. Feature 

CJAD—Hi-Fi Club



7:45 P.M.

C.1MS—Nouvelles sportive» 

CJAD—New». Sport»

1:00 P.M.

CKAC—Nouv. - Evénement» 

CBF—Place publique 

CKVL-FM—Musique

de ballet

CJMS—Nouv. — Montréal 

ce soir

CKVL—Hit Parade canadien 



CBM-FM—Concert 

CFCF—Assignment 

CKGM—News — Feature 

C.IAD—Italian Festival 

CBM—Soundings 



1:10 P.M.

CKAC—Gaietés musicale» 



0:30 P.M.

CBF—Les petite» 

symphonies

CKV1.-FM—Chefs-d'oeuvre 

de Franoe

CJALi—Adventure In Music 

CBM—Worth Repeating

CKGM—News 

CFCF—Parliament Hill 

1:45 P M.

CKGM—GM-PM 

CKVD—Ce soir * Ottawa 

CJMS—C. Dumont 

4:00 P M

CKAC—Nouv.. Le Bel 

de nuit

CKVL—Plano Quiz 



CBF -Maîtres du 

Chant Choral

CJMS—Nouv. — Les Echo» 

de ma ville

CJAD—News, L. Roberts 

CKGM—News — Editorial 

CFCF—Laie Show 

CBM—Reed* on ths Rambl» 

4:10 P.M.

CJAD—Denny Vaughan 

430 P.M.

CKVL—Bonsoir mes ami»

LJ MS—Nouv. Yvan Leclerc 

CFCF—Recap News 

CBM—Summer Showcase 

CKGM-News — Feature 

CJAD—Continental Concert 

4:55 P.M.

CJAD—The Jov We Share 



10:00 P.M.

CKAC—Nouv., Le Bel 

de nuit

CBF—Radio-Journal 



CJMS—Nouv. — Le» Echo» 

de ma ville

CJAD—News, Sport», Star­

light Concert 

CFCF—News, Late Show 

CKGM—Dave Boxer 

CBM—News. Talk 

CBM-FM—Récital



10:15 P.M.

CBF—Commentaire 

CKGM—Golden Music 

10:30 P.M.

CKAC—Le Bel de nuit 

CBF—Les orphées noir* 

CKVL— Priere du son — 

Bonsoir mes amis 

CBM—Songs of Praise 

CKGM—Opera Mino 

CJMS—Echo — Opinion de» 

auditeurs. — Nouv 

CBM-FM—Les orphéea noirs 



10:45 P M.

CKAC—Revue des 

nouvelles 

CKVL—Nouvelles 

CJMS—Sportorama — Echoi 

Question par les an 

diteurs

11:90 P.M.

CKAC—Bonsoir les sportif»

CBF—Nouv.. Le monde 

ce soir


CJMS—Nouv. — Festival 

de la danse

CKVL—Bonsoir mes smis 

CBM-FM—Concert de )a 

BBC

CBM—Nocturne 



CKGM—News

CJAD—The World Tonight 

CFCF—News, Sports

11:10 P.M,

CKAC—Le Bel de nuit 

CBF—Adagio 

CFCF—Bridge To 

Dreamland

11:15 P M.

CKVT,—Sur ls «cène 

de l'actualité 

CKGM—Golden Muslo 

CJAD—Len Rowciiffe 

CFCF—Late Show 



11:30 P.M.

CBF—Aux portes de i» nuit 

CKVL—Bonsoir mes smis 

CBM—New Image of 

Canadian Poetry 

CFCF—Bridge To 

Dreamland

CKGM—News — Golden 

Music

CJAD—Len Rowciiffe 



12:00 MINUIT 

CKAC—Nouv. — Le Bel 

de nuit

CBF—Nouv . Aux portes de 



la nuit

CJMS—Nouv., Sportorama 

Jusqu’à l’aube 

CBM—News — Concert 

CKVL-FM—Symphonie 

CKVL—Ail Nite Boys 

CJAD—News. Len Rowciiffe 

CFCF—Bridge To 

Dreamland

CKGM—Dick Varney — 

Feature

CBM-FM—Fermeture 



1:00 A.M.

CKAC—Nouv. • La pensée 

du soir. Fermeture 

CBF—Radio-Journal 

C'iM — '• "rmelurv 

CKVL-FM—Melachrino

et son orchestre

VENDREDI

 - 

CK.IC

A.M

5 55—Nouvelle»

6:00—La messe du Jour 

6:30—Le» manchette»

6.33—Bon matin 

7:00—Nouvelles 

7:05—Bon matin 

7:25—Les sports avec 

7:30—Les manchettes 

7:35—Bon matin 

7:45—Le quart, d’heure de 

l'Oratoire

1:00—Les nouvelles 

canadiennes

8:05—Le» nouvelles 

internationale»

8.10—Réal Dorval 

8:15—Bon matin 

8.30—Les manchette»

8:35—Bon matin 

8:57—Radio téléphona 

9:00—Nouvelles

"Pep avec Duceppe" 

0.57—Radio téléphone 

10:00—Les manchettes 

10:03—Un “beu” de tout 

10:57-*--Radio téléphone 

11:00— Nouv. — M. Noël 

11:30—Le grand argentier

11:45—La revue

de Michel Noël 

1157—Radio téléphone



P.M

12:00—L'Angélus 

12.01—Nouvelles 

12:05—Ici Pierre Choulnard 

12:30—Coeur à Coeur 

12:45—Ici Pierre Choulnard 

12:57—Radio téléphone 

1:00—Nouvelles 

1:10—"Pep” avec Duceppe 

1:57—Radio téléphone 

2:00—Le* manchette»

2:05—A & P vou« appelle 

2:30—Chansons d’amour 

2:57—Radio téléphone 

3:00—Nouvelles; R.S.VJ*. 

3:57—Radio téléphone 

4:00—Nouvelles ; Le»

événements sociaux 

4:30—Radio Sacré-Coeur 

4:4,5—Une vedette chante 

4:50—Votre médecin 

vous parle 

4:55—Intermède 

4:57—Radio téléphone



à 



Download 4.64 Mb.

Do'stlaringiz bilan baham:
1   ...   23   24   25   26   27   28   29   30   ...   38




Ma'lumotlar bazasi mualliflik huquqi bilan himoyalangan ©fayllar.org 2020
ma'muriyatiga murojaat qiling