Directeur de la publication


Download 373.82 Kb.

bet2/5
Sana24.11.2017
Hajmi373.82 Kb.
1   2   3   4   5

Contrairement à nous, la bibliothèque rajeunit un peu plus 

chaque année. C’est particulièrement vrai pour 2016, avec l’arri-

vée de plusieurs nouveaux jeunes habitants.

  

En pratique

Horaires d'ouverture : mercredi de 17 h à 18 h et 

samedi de 11 h à 12 h (en juillet et août, unique-

ment le samedi). Fermeture durant les vacances 

de Noël. 

  

Réservations

Nous n’avons pas le livre que vous souhaitez ? Réser-

vez-le ! La navette départementale passe chaque mois. 


10

Camping


Dépenses fonctionnement

Personnel

4051,35 €

Eau


755 ,22 €

Electricité et gaz

1314,50 €

Publicité et accueil 

304,28 €

Achats divers

317,26 €

Installation citerne + clôture

734,95 €

TOTAL

8 171,47 €

Recettes

10 524,10 €

Résultat

2 352,63

 €

BILAN DU CAMPING SAISON 2016

La saison 2016 a été un excellent cru pour 

le camping avec une augmentation consé-

quente de la fréquentation. Nous avons 

bénéficié de la chaleur estivale, des envies 

de campagne de vacanciers qui ont fui les 

risques d’attentat, donc les lieux de villé-

giature plus courus.  

Mais nous avons aussi recueilli les fruits de 

nos efforts : nous travaillons chaque hiver 

à l’amélioration de l’accueil des campeurs : 

travaux dans les sanitaires, remise en état 

de l’espace sport-loisirs, installation des 

cages de foot, des panneaux de basket et 

d’une table de ping-pong. Cette année, 

nous avons également particulièrement 

soigné la pub ! L’adhésion à l’office du tou-

risme de Bourg, l’édition d’une plaquette, 

les envois à la presse et le nouveau site 

Internet de la commune ont permis de 

toucher un public plus large.

Les recettes importantes permettent 

de dégager un bénéfice de 2  300 euros, 

tout en ayant financé l’installation d’une 

citerne à gaz. Celle-ci, en plus d’éviter la 

manutention du changement des bou-

teilles, devrait générer des économies, le 

gaz en citerne revenant moins cher qu’en 

bouteilles.

Les joies du camping !



Le camping a battu en 2016 le record de fréquentation, si l’on en croit les 

recettes qui sont les plus élevées de ces quinze dernières années.  

•  7.31, c’est le nombre d’entrées par 

jour au camping cette saison

• Français, Néerlandais, Allemands, 

Belges, Anglais, Italiens, Espagnols, 

Danois et Suisses, ce sont les 9 natio-

nalités les plus représentées parmi les 

campeurs.



Message reçu sur  la page contact 

du site Internet

« Campeurs du mois d'août. Nous 

avons passé un agréable séjour au 

camping calme, familial et propre. 

Fabienne et Bernard très accueillants. 

Pot d'accueil formidable et sympa-

thique. Alors à l'année prochaine ! »

  Infos pratiques

Ouverture du 1

er 

mai au 30 septembre

Contact

Régisseur du camping  - Fabienne Antoine

06 52 47 47 63

Chaque année au mois d’août, l’apéritif offert par la municipalité réunit campeurs assidus et carava-

niers de passage pour un moment convivial et multilingue, (bien) arrosé au vin de pays.


Si notre village est relativement préservé 

du vacarme routier et des bruits liés à 

des activités industrielles, il est parfois le 

siège de bruits de voisinage intempestifs. 

Ces sons familiers et rassurants témoignent 

de la vie dans le village, lorsqu’ils sont émis 

à des horaires normaux d’activité. Depuis 

un an ou deux, ces horaires ont tendance 

à être moins respectés, il nous paraît donc 

important de rappeler la réglementation.

 

De manière générale, le bruit excessif est 



interdit, de jour comme de nuit : le tapage 

diurne, au même titre que le tapage 

nocturne, est réglementé.

Un arrêté préfectoral fixe les périodes 

durant lesquelles sont autorisés les bruits 

de bricolage, d’entretien des espaces verts 

ou de toute autre activité :

Article 14 de l’arrêté relatif à la lutte 

contre les bruits de voisinage du 

12 septembre 2008 :

Les occupants et les utilisateurs de locaux 

privés, d’immeubles d’habitation, de leurs 

dépendances et de leurs abords, doivent 

prendre toutes précautions pour éviter 

que le voisinage ne soit gêné par les bruits 

répétés et intempestifs émanant de leur 

comportement, de leurs activités, des 

appareils tels que appareils ménagers, 

dispositifs de ventilation, de climatisation, 

de production d’énergie, de réfrigération, 

et d’exploitation de piscines, instru-

ments, appareils diffusant de la musique, 

machines qu’ils utilisent et travaux qu’ils 

effectuent (liste non exhaustive).

Les travaux de bricolage et de jardinage 

utilisant des appareils susceptibles de cau-

ser une gêne pour le voisinage en raison 

de leur intensité sonore tels que tondeuse 

à gazon, motoculteur, tronçonneuse, per-

ceuse, raboteuse, scie, pompe d’arrosage 

(liste non exhaustive) ne sont autorisés 

qu’aux horaires suivants :

Les jours ouvrables de 8 h à 12 h et de 14 h 

à 19 h 30,

Les samedis de 9 h à 12 h  et de 15 h  à 19 h,

Les dimanches et jours fériés de 10 h à 12 h. 

Le bruit est considéré par les 

Français comme la principale 

source de nuisance. Elle peut 

vite réduire considérablement 

notre qualité de vie. Bien vivre 

ensemble demande le respect 

de certaines règles. Petite 

piqûre de rappel.

11

Vivre ensemble



©François Soutif

Nuisances sonores 

PENSEZ AUX VOISINS !


12

Sécurité publique

Trente fois pour du secours à victime, six 

incendies, douze opérations diverses (nids 

de guêpes ou autres) et quatre accidents 

sur la voie publique.

Qu’importe, nous avons toujours répondu 

présents et c’est tant mieux pour les popu-

lations de Tossiat et Journans.

Notre effectif, quant à lui, continue à se 

renforcer. Nous allons intégrer début 2017 

un jeune de Tossiat qui a été formé aux JSP 

de Certines. Une autre postulante passera 

les tests de validation en janvier pour inté-

grer le centre et commencer sa formation. 

Heureusement que ces nouvelles recrues 

arrivent car nous devons faire face à des 

départs pour raisons professionnelles et 

souvent nous séparer de jeunes qui pour-

suivent leur scolarité en dehors de Tossiat-

Journans.

Comme vous le comprendrez, rien n’est 

jamais acquis pour notre effectif. Je réitère 

donc mon encouragement à venir ouvrir 

notre porte pour les personnes qui sou-

haitent donner du sens aux mots solidarité 

et citoyenneté.

Tous les vendredis à 19 h,  nous sommes 

présents au centre, route de Journans. 

Alors n’hésitez pas à venir nous voir ! C’est 

avec plaisir que nous pourrons vous mon-

trer nos équipements, nos véhicules et 

vous expliquer l’intérêt de nous rejoindre.

Remerciements

J’en profite pour remercier la municipalité 

des efforts financiers réalisés au cours de 

l’année. Je tiens aussi à remercier tous les 

sapeurs pour leur disponibilité et motiva-

tion ainsi que  leurs épouses ou époux !

Merci aussi aux 2 SP et leurs épouses qui 

se sont rendus en Allemagne pour nous 

représenter lors des 125 ans du centre des 

pompiers d’Hackenhiem.

Formations

Pour ce qui est des formations nous conti-

nuons à nous recycler. Nous manœuvrons 

une fois par mois et nous effectuons tou-

jours une manœuvre en commun avec le 

centre du Suran qui assure la protection 

incendie de Journans. Cette année, nous 

avons innové en faisant la même chose 

Et voilà encore une année qui vient de s’écouler. Nous avons dû 

intervenir 52 fois. Cela fait tout de même une intervention par 

semaine ! 

La compagnie des sapeurs pompiers

Une mascotte sous bonne protection

Manœuvre commune entre les centres de Tossiat-Journans et Certines

avec le centre de Certines. Merci à ces 

deux centres pour leur participation.

Pour finir, je tenais à vous informer que 

même si vous ne devenez pas pompier, 

vous pouvez vous former aux gestes de 

secours. Aujourd’hui trop peu de gens le 

sont et c’est pendant les premiers instants 

que l’on peut sauver une personne en 

difficulté. Pour cela vous pouvez prendre 

contact avec l’UDSP 01 pour suivre diffé-

rentes formations. 

Le chef de centre 

Adj-Chef Duraffourd

Manœuvre commune Tossiat-Journans et 

le centre du Suran - Les victimes furent prises en 

charge et le bâtiment protégé du feu.



Un nouveau périmètre

La loi n°2015-991 du 7 août 2015 portant 

nouvelle organisation territoriale de la 

République (loi NOTRe) a conduit à l’évo-

lution des périmètres des intercommuna-

lités.


Le seuil minimal de constitution d’un EPCI 

(établissement public de coopération 

intercommunale) à fiscalité propre a été 

relevé à 15 000 habitants, imposant donc 

une refonte de nombreuses structures in-

tercommunales du département de l’Ain.

Au cours de l’année 2015, le projet de 

schéma départemental de coopération 

intercommunale (SDCI) a été élaboré et 

adressé pour avis en octobre aux com-

munes, EPCI, syndicats mixtes concernés 

et au Département.

Un arrêté préfectoral daté du 23 mars 

2016 a entériné ce schéma avec comme 

conséquence la fusion de Bourg-en-Bresse 

Agglomération et des communautés de 

communes, La-Vallière, Treffort-en-Rever-

mont, Montrevel-en-Bresse, du canton de 

Saint Trivier-de-Courtes et du canton de 

Coligny, Bresse-Dombes-Sud-Revermont.

L’entité regroupe ainsi 76 communes dans 

une communauté d’agglomération du 

grand bassin de Bourg-en-Bresse pour 

une population d’environ 130 000 habi-

tants.

Une évolution



des compétences

 

Les compétences obligatoires de la com-



munauté d’agglomération sont les sui-

vantes :


1 -Développement économique : création, 

aménagement, entretien et gestion de 

zones d’activité industrielle, commerciale, 

tertiaire, artisanale…

2 - Aménagement de l’espace : schémas 

de cohérence territoriale et schémas de 

secteur, PLUI, document d’urbanisme en 

tenant lieu et carte communale, création 

et réalisation de ZAC d’intérêt communau-

taire, organisation des transports urbains. 

3 - Habitat : programme local de l’habitat, 

politique du logement, actions et aides 

financières en faveur du logement social 

d’intérêt communautaire, réserves fon-

cières, actions en faveur du logement des 

personnes défavorisées, amélioration du 

parc immobilier bâti d’intérêt communau-

taire.


4 - Politique de la ville : dispositifs contrac-

tuels de développement urbain, de 

développement local et d’insertion éco-

nomique et sociale, prévention de la dé-

linquance.

5 - Collecte et traitement des déchets. 

6 - Entretien et gestion des aires d’accueil 

des gens du voyage.

7 - Gestion des milieux aquatiques et pré-

vention des inondations (à partir de 2018)

8 - Assainissement/eau (à partir de 2020).

Conseils et conférences

Une gouvernance réorganisée qui se tra-

duit par :

- un conseil communautaire composé 

des élus désignés selon la taille des com-

munes (un représentant pour la commune 

de Journans).

- un bureau composé d’un président, de 

15 vice-présidents et de conseillers délé-

gués qui constitue l’exécutif communau-

taire. Il assure la représentation équilibrée 

des différentes parties du territoire, en 

fonction, notamment, de leur poids dé-

mographique et assure un équilibre poli-

tique en son sein.

- une conférence des maires composée 

de l'ensemble des maires des communes 

constituant l'agglomération.

- quatre conférences territoriales où 

siègent tous les conseillers communau-

taires actuels. Ces conférences ont pour 

fonction de gérer localement les services 

de proximité, les actions et projets de la 

communauté.

Une organisation à 

déployer…

La mise en place de cette nouvelle com-

munauté d’agglomération nous interpelle 

fortement sur le rôle et le maintien des 

compétences des petites communes dans 

un aussi vaste ensemble territorial de 

130 000 habitants. Qu’adviendra-t-il de la 

gestion de proximité et des services à la 

population ? Quid de la maîtrise de l’ur-

banisation à l’échelle communale ? Quel 

devenir pour la redevance incitative en 

matière de traitement des ordures ména-

gères ?…

Autant de questions posées, et à poser au 

niveau communautaire. Affaire à suivre.

Clap de fin pour la communauté de communes

BRESSE-DOMBES-SUD REVERMONT

13

Vie intercommunale



Le 1

er

 janvier 2017 marquera une évolution importante pour 

notre intercommunalité dont l’existence sous sa forme actuelle 

cessera. Aujourd’hui la communauté de communes BDSR re-

groupe 6 communes (Certines, Druillat, Journans, La Tranclière, 

Saint-Martin-du-Mont et Tossiat) pour une population d’environ 

6 500 habitants. 

14

Vie intercommunale

L’école de musique communautaire a fêté 

ses 15 ans en 2016. Cette association, pré-

sente dans les six villages de la commu-

nauté de communes, propose :

• Des cours de qualité dans lesquels l’élève 

progresse à son rythme ; éveil et forma-

tion musicale, cours instrumentaux (pia-

no, guitare, clarinette, saxophone, flûte 

traversière, trompette, cor, trombone

tuba, violon et guitare basse)

• De nombreux projets musicaux avec les 

élèves et les 11 professeurs : rencontres, 

concerts, auditions…

• Des ensembles musicaux variés pour sa-

tisfaire tous les goûts et développer la pra-

tique collective amateur : orchestre junior, 

orchestre de musiques de rue, ensembles 

de musiques actuelles…

Pour cette année 2016-2017, l’école a la 

chance de travailler avec l’artiste Petrek 

pour un projet de création de chansons 

avec les élèves.

Les voix de Journans

Une nouveauté également depuis la ren-

trée : la création d’un chœur adulte qui

répète une fois par semaine à la salle com-

munale de Journans. La population locale 

y est largement représentée, assurant no-

tamment la totalité des voix masculines. 

Rendez-vous pour la création finale (sur le 

thème de la gourmandise) le 14 mai pro-

chain.


Un bureau et un conseil d’administra-

tion dynamique œuvrent tout au long de 

l’année pour soutenir les professeurs dans 

leurs projets musicaux et organiser les dif-

férentes manifestations.

École de musique communautaire

15 ANS ET DES PROJETS

  

En pratique

Président : Pascal Vieudrin

Secrétaire : Séverine Nicole

Trésorière : Patrick Coulon

Renseignements et contact : 

Mathilde Lagrange au 06 70 01 96 52

ou math.lagran@gmail.com

Spectacle « La chambre aux mille mondes » 14 mai 2016

Vœux des maires Certines. Janvier 2016


15

Repas du CCAS

«  Je viens depuis 10 ans pour être avec 

les autres, nous dit Michèle. Le repas, c’est 

bien, mais ce qui compte, c’est la convivia-

lité, être ensemble. J’aime bien quand tout 

le monde chante… »

Et elle n’est pas la seule ! Toutes et tous, ils 

sont contents de se retrouver une fois par 

an autour de la table, les moins jeunes et 

les petits derniers. Comme Georges qui 

vient depuis 18 ans pour retrouver tout 

le monde ou comme Nicole dont c’est la 

première fois  : «  Mon père est toujours 

venu. Il aimait beaucoup chanter. »

Cette année, l’animation est assurée par 

l’orgue de Barbarie de Marc et René et 

les chansons se renouvellent  : les jeunes 

débutants de 65 ans ont un répertoire 

quelque peu différent de celui de leurs 

aînés. Céline Dion fait ainsi une entrée 

fracassante au repas par la grâce de Marie-

Louise qui chante fort bien. 

La fête s’est terminée à 18 heures avec le 

Noël des Vignerons entonné en chœur, 

dans la grande tradition de Journans. 

Tous en chœur

Des nombreux convives chevronnés aux quelques « petits nou-

veaux », le repas de Noël du CCAS a réuni une trentaine de per-

sonnes autour du menu préparé par le Petit campagnard.

  

Agenda 2017

Dimanche 3 décembre : repas du CCAS

La traditionnelle photo de famille, moins les quelques retardataires…

Pour décorer la table, les enfants de la garde-

rie ont fabriqué les photophores et le club du 

3

e

 art a confectionné et peint les menus.



Marc et René, de la confrérie des ritournelles 

et manivelles en Bresse. 

Mini-chorale pour une interprétation des Mille 

colombes et de la Ballade irlandaise.

Gérard Seyzériat et Marie-Pierre Cordenoz nous 

ont régalé du Petit bonheur de Félix Leclerc, en 

souvenir de Sylvain Dérognat dont c’était l'une des 

chansons préférées



16

École


L’année scolaire précédente (2015/2016) a 

été riche en découvertes pour les enfants :

-  chaque classe a assisté à un spectacle 

des Petites scènes vertes organisé par le 

théâtre de Bourg-en-Bresse,

- les plus grands (CE1 au CM2) ont don-

né une représentation musicale en mai, 

suite au projet musical annuel encadré 

par Bérengère Bulin, avec un quintette de 

cuivres (Gouttes de cuivre) à la salle des 

fêtes de Tossiat. Les enfants ont profité 

également d’une visite pédagogique à la 

station d’épuration de Certines, animée 

par monsieur Gérard Seyzériat, visite qui a 

clos la leçon sur le circuit de l’eau.

- Les enfants (de la moyenne section au 

CM2) ont pu partager un moment de 

convivialité et de cohésion en partant une 

semaine fin juin en classe verte à Darbres 

(Ardèche). Ce projet avait pour but de dé-

couvrir la nature et les sons de la nature.  

Les enfants sont revenus avec des souve-

nirs et des connaissances grâce à la parti-

cipation du Sou des écoles, des familles, 

des accompagnateurs (parents et équipe 

pédagogique) et de la municipalité de 

Journans.

L’année scolaire s’est terminée par la pro-

jection d’un diaporama et d’un film sur 

la classe verte à Darbres ainsi que par la 

remise des dictionnaires pour le départ en 

6

e



 de deux élèves.

Les enfants vous donnent rendez-vous en 

décembre pour la traditionnelle vente des 

calendriers qui nous permet de réaliser 

tous ces beaux projets !!!

Une année conviviale et nature



L’année scolaire 2016/2017 est déjà bien entamée !!! De nouveaux 

élèves ont fait leur rentrée en septembre au sein de notre école 

(deux en petite section et deux au CM1). Nous avons un effectif 

de 33 élèves répartis sur deux classes de la petite section de ma-

ternelle au cours préparatoire et du cours élémentaire 1 au cours 

moyen 2. 

  Infos pratiques :

Tél. : 04 74 51 61 27

Garderie périscolaire :

matin de 7h30 à 8h50

soir  de 16h30 à 18h30

sauf vendredi 18h


17

Biodiversité

Depuis deux ans, la Frapna accompagne la 

commune dans la réalisation d’un atlas de 

la biodiversité communale (ABC). Dans ce 

cadre, des naturalistes réalisent des inven-

taires de la faune et de la flore sur la com-

mune, auxquels les habitants de Journans 

ou habitués des sentiers de la commune

sont invités à participer.  

Pour mener à bien cette démarche, la 

commune a passé une convention avec 

le Fonds de dotation pour la biodiversité, 

lui assurant une aide technique et finan-

cière. 

Ce travail doit permettre :



• d’obtenir une bonne connaissance des 

espèces de faune et de flore qui vivent 

à Journans ainsi que des habitats qui les 

abritent, 

• d’impliquer les habitants-es dans cette 

connaissance,

• de dégager les principaux enjeux pour la 

commune afin de les prendre en compte 

dans le cadre d’une prochaine modifica-

tion du PLU. 

On protège ce qu’on aime,

et on aime ce que l’on connaît

La connaissance de la biodiversité de 

Journans a fait l’objet d’une campagne 

d’inventaires menée par la Frapna en 2015 

et 2016. De nombreux groupes d’espèces 

ont été prospectés : la flore, les oiseaux, les 

papillons de jour, les libellules, les mam-

mifères, etc.

Au terme de cette phase de terrain, 

quelques chiffres peuvent être mis en 

évidence. Du côté de la flore, 350 espèces 

botaniques ont été recensées. Quant à la 

faune,  ont été observés chez les verté-

brés  : 63 espèces d’oiseaux, 13 mammi-

fères, 3 reptiles et 3 amphibiens ; chez  les 

invertébrés  : 42 espèces de papillons de 

jour et 9 libellules.

Ces données ne sont pas exhaustives et 

il reste d’autres groupes d’êtres vivants à 

inventorier. Néanmoins on peut estimer 

que le niveau de connaissance acquis est 

satisfaisant pour la plupart de ces groupes

Des enjeux pour le présent 

et pour l’avenir…

Composée de paysages variés – forêt, 

vignes, marais, village, prairies – la com-

mune abrite des plantes remarquables et 

protégées comme  le millepertuis andro-

sème  dans la forêt de Saint-Valérien ou 

l’orchis à fleurs lâches dans le marais de  

Chalix et dont il convient de maintenir les 

populations.

Outre ces espèces, ce sont les milieux, 

les habitats où elles vivent qui consti-

tuent des axes de travail prioritaires pour 

la commune. Citons à titre d’exemple, la 

zone humide à l’ouest de Chalix, les prai-

ries à orchidées des Montagnardes ou la 

gestion de la forêt communale de Saint-

Valérien.

Grâce au travail bibliographique et à la 

phase de terrain, la Frapna a pu mettre en 

évidence des enjeux en termes de biodi-

versité pour la commune de Journans. 

Ceux-ci seront hiérarchisés par la Frapna 

qui proposera un plan d’action à la com-

mune.


Si je t’aime, je prends garde à toi


Do'stlaringiz bilan baham:
1   2   3   4   5


Ma'lumotlar bazasi mualliflik huquqi bilan himoyalangan ©fayllar.org 2017
ma'muriyatiga murojaat qiling